Lagardère sort d'EADS et tourne la page de l'aéronautique et de la défense

 |   |  296  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dix ans après la disparition de son père Jean-Luc, Arnaud Lagardère a mis fin à l'aventure du conglomérat familial dans l'aéronautique et la défense en vendant pour 2,28 milliards d'euros ses parts (7,4%) dans EADS, maison mère d'Airbus, pour ne se consacrer qu'aux médias.

Place aux médias. En vendant sa participation de 7,4% dans EADS pour 2,28 milliards d?euros, le groupe Lagardère (ex Matra-Hachette ) met fin à son aventure industrielle dans l?aéronautique et la défense développée par Jean-Luc Lagardère. En 1999, Matra est devenu Aerospatiale Matra avant de fusionner un an plus tard avec la division aéronautique du constructeur allemand Daimler pour donner naissance à EADS, la maison-mère d?Airbus. Dix ans après la disparition de Jean-Luc Lagardère, son fils unique Arnaud qui dirige le groupe, a cédé 61 millions d'actions EADS. Ce dernier en a racheté 1,61% de son propre capital, pour 500 millions d'euros. Une sortie précipitée puisque Lagardère comptait se retirer initialement après le premier vol commercial du futur long-courrier A350 en 2014.

Gros dividende en perspective

Il va pouvoir se consacrer aux médias en faisant quelques acquisitions ciblées (dans le numérique, la production TV et les droits sportifs) se désendetter (la dette nette est estimée à 1,7 milliard d?euros au 31 décembre 2012), et distribuer un bon dividende aux actionnaires (certains analystes parlent de 1,2 milliard d?euros) chagrinés par les contre-performances boursières du titre qui a perdu 40% de sa valeur depuis fin 2003. Arnaud Lagardère qui a promis aux analystes et aux investisseurs de céder toutes ses participations minoritaires, cherche toujours une solution pour ses 20% dans Canal+ France, actuellement l'objet d'un litige avec Vivendi, et pour ses 42% dans l'éditeur de presse féminine Marie-Claire. Il a réduit sa présence dans la presse quotidienne, en cédant la semaine dernière sa participation minoritaire (près de 25%) dans Amaury, propriétaire des quotidiens Le Parisien et L'Equipe, où il était relégué depuis des années à un simple strapontin.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2013 à 20:27 :
7,4 % cédés pour 2,28Mds, dont 1,61% pour 0,5 Mds à EADS, et le reste (s.e.o.) 5,8% pour 1,78 Mds à ??? A souhaiter que ceux-ci ne se retrouvent dans des mains inamicales...
a écrit le 10/04/2013 à 14:33 :
Encore une rémanence de l'ex gouvernement... EADS part dans la sphère privée avec toutes les conséquences que l'on connait.
Quant à Lagardère fils, autant son père à travaillé à batir un empire, autant lui, est le parfait héritier, baigné dans la soie, mais sans un brin d'intellect.
EADS gagne beaucoup à perdre de pantin .. notre France à elle perdu l'un de ses fleuron (EADS) qui partira en chine dès que le marché le souhaitera.
Quel gachis !
a écrit le 09/04/2013 à 16:16 :
1,2 milliards, ca fait 8 euros par titre, cela me parait énorme pour une valorisation unitaire de 28 euros.
a écrit le 09/04/2013 à 15:58 :
papa fait moi un signe.Montre moi le chemin.Je comprends plus rien.Tout le monde se félicite
que je vends tout,EADS,Presse,etc.j'aurais assez d"argent pour m'amuser et passer des
jours (pas à Toulouse) mais sous les cocos.Bravo fiston tu a tout compris......
a écrit le 09/04/2013 à 15:30 :
Cher Monsieur Moscovici,
Si vous voulez que l'on vous excuse votre passive innocence dans l'affaire Cahuzac, au moins, prenez quelques décisions dignes d'un vrai Ministre des Finance: Cessez votre ambivalence coupable dans la gestion des participations de l'Etat: saisissez-vous vous-mêmes des dossiers, agissez en stratège politique, pas en fonctionnaire naïf:
- pourquoi avez-vous voté contre la prime Gourgeon chez Air France sans pour autant sanctionner le Conseil d'Administration qui l'avait décidée?
- pourquoi avez-vous imposé le délirant délai de préférence d'un jour pour préempter l'OC Air France, créant ainsi un désastreux précédent en terme de communication financière,
- pourquoi laissez-vous Lagardère troquer son pouvoir avec le Management en vider les caisses d'EADS et au détriment de tous les actionnaires. Vous auriez été mieux inspiré de le laisser roucouler et de résister un peu plus fermement aux velléités d'indépendance du Board.

Ou passez la main et retournez à votre café de Flore.

Merci de vous retirer pour laisser la place à quelqu'un de plus solide.
a écrit le 09/04/2013 à 15:22 :
Cher Monsieur Moscovici,
Si vous voulez que l'on vous excuse votre passive innocence dans l'affaire Cahuzac, au moins, prenez quelques décisions dignes d'un vrai Ministre des Finance: Cessez votre ambivalence coupable dans la gestion des participations de l'Etat: saisissez-vous vous-mêmes des dossiers, agissez en stratège politique, pas en fonctionnaire naïf:
- pourquoi avez-vous voté contre la prime Gourgeon chez Air France sans pour autant sanctionner le Conseil d'Administration qui l'avait décidée?
- pourquoi avez-vous imposé le délirant délai de préférence d'un jour pour préempter l'OC Air France, créant ainsi un désastreux précédent en terme de communication financière,
- pourquoi laissez-vous Lagardère troquer son pouvoir avec le Management en vider les caisses d'EADS et au détriment de tous les actionnaires. Vous auriez été mieux inspiré de le laisser roucouler et de résister un peu plus fermement aux velléités d'indépendance du Board.

Ou passez la main et retournez à votre café de Flore.

Merci de vous retirer pour laisser la place à quelqu'un de plus solide.
ABatuk

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :