Lagardère cède sa participation dans Le Parisien et L'Equipe

 |   |  203  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe Lagardère va tirer 91,4 millions d'euros de la vente de ses 25% dans le groupe de presse Amaury. Une opération qui s'inscrit dans la cession de ses diverses participations minoritaires.

Le groupe Lagardère a annoncé la cession de sa participation de 25% du groupe Amaury pour un montant de 91,4 millions d'euros (lire le communiqué). C'est le groupe Amaury lui-même qui reprendra cette participation sous réserve de l'accord du conseil d'administration et de l'assemblée générale des actionnaires. Le groupe Amaury, éditeur de presse, notamment propriétaire du Parisien et de L'Equipe, est ainsi valorisé à 365,6 millions d'euros.

Cette cession s'inscrit dans la stratégie de recentrage du groupe Lagardère (Hachette, Europe 1, Elle, Paris-Match, etc). Arnaud Lagardère, PDG du groupe éponyme, avait promis aux analystes de se séparer des participations minoritaires. Il cherche toujours une issue pour sa participation de 20% dans le groupe Canal+ (il est en conflit avec Vivendi à ce sujet) et de ses 42% dans Marie-Claire. Il vient également d'acter la vente de sa participation de 7,5% dans le capital d'EADS - qui doit survenir d'ici à cet été - pour un montant espéré de 2 milliards d'euros.

Après une perte nette de plus de 700 millions d'euros liée essentiellement aux contre-performances de sa branche Sport en 2011, le groupe Lagardère a renoué l'an dernier avec les bénéfices, en dégageant un profit de 89 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2013 à 21:55 :
Lagardère... Fils de ...
Dasssault... Fils de
Bouigue .... Fils de
Leclerc.... Files
Michelin ... Fils de

Cherchez pas plus loin le déclin de la France... la première génération créée des entreprises, la suivante en profite et la dernière les détruit ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :