Safran revoit son objectif de croissance à la hausse

 |   |  221  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le groupe aéronautique profite de la forte demande de moteurs d'avions chez Airbus et Boeing. Jean-Paul Herteman, le PDG, a également annoncé une acquisition qui doit permettre à son groupe de se renforcer sur le segment jugé stratégique des turbines d'hélicoptères.

Belles perspectives pour l'équipementier aéronautique français Safran. Le groupe a publié mardi matin un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 9,5% à 3,4 milliards d'euros et annoncé dans la foulée une révision à la hausse de son objectif de croissance de 5 à 7% en 2013.

La forte demande de moteurs d'avions et les services liés ont permis à la branche propulsion aéronautique et spatiale de progresser de 15,5% sur le trimestre. Les équipements aéronautiques (notamment les trains d'atterrissage) ont également engrangé des ventes en hausse, mais à un rythme moins soutenu à 4,6%. La branche sécurité a enregistré une hausse de 3,6% de son chiffre d'affaires.

L'intégration "des activités récemment acquises de Goodrich permettent de revoir à la hausse les perspectives de chiffres d'affaires", a annoncé Jean-Paul Herteman, PDG de Safran. Son groupe a finalisé l'acquisition de Goodrich Electrical Power Systems pour 300 millions d'euros. Il s'agit de constituer un leader mondial des systèmes électriques embarqués.

Jean-Paul Herteman a également annoncé le rachat des 50% détenus par Rolls Royce dans le programme commun de développement de turbines pour hélicoptères, pour 293 millions d'euros. Safran marque ainsi sa volonté d'agir seul sur le segment des turbines pour hélicoptère lourd jugé stratégique. Cette acquisition sera réalisée par sa filiale Turbomeca, leader mondial des turbines d'hélicoptère.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :