Japan Airlines fait décoller un Boeing 787 après trois mois de suspension

La compagnie aérienne Japan Airlines a effectué jeudi son premier vol d'essai d'un Boeing 787 depuis les problèmes de batterie qui ont cloué au sol ce modèle, avant une reprise des vols commerciaux espérée en juin.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Premier vol d'essai sans problème. La compagnie aérienne Japan Airlines a fait volé un Boeing 787 jeudi. Un premier vol depuis les problèmes de batterie qui ont cloué au sol ces avions. Une reprise des vols commerciaux devrait avoir lieu en juin.

Le 787 a décollé de l'aéroport de Haneda à Tokyo et s'est posé deux heure plus tard. La compagnie devait procéder à un autre vol d'essai jeudi au départ de Narita, l'autre aéroport de Tokyo, a précisé un porte-parole. L'autre compagnie japonaise possédant des Boeing 787, All Nippon Airways (ANA), avait effectué un premier vol test dimanche.

Feux vert la semaine dernière

Ces essais interviennent après le feu vert donné la semaine dernière par les autorités de régulation américaines, nippones et européennes, qui ont autorisé le dernier né de l'avionneur américain à revoler moyennant des modifications à ses batteries.

Les 50 "Dreamliner" en service dans le monde ont été cloués au sol depuis le mois de janvier après deux graves problèmes de surchauffe de batteries sur deux exemplaires, l'un de la JAL et l'autre de ANA. ANA, qui possède 17 "Dreamliner", JAL (7 exemplaires) et toutes les autres compagnies aériennes qui en exploitent doivent procéder avec l'aide de Boeing à des modifications sur ces batteries avant de pouvoir les remettre en service. Elles doivent notamment installer de nouveaux chargeurs et nouvelles batteries principales et auxiliaires dotées de systèmes d'isolation et de gaines pour éviter la contagion d'un éventuel court-circuit ou d'une surchauffe d'une cellule à toute la batterie.

Vols annulés

Les deux compagnies japonaises ont dû annuler des milliers de vols à cause de cette suspension de plus de trois mois. ANA a estimé à 7 milliards de yens (environ 56 millions d'euros) le manque à gagner sur son chiffre d'affaires d'avril 2012 à mars 2013 et prévu un impact jusqu'à 9 milliards de yens (72 millions d'euros) entre avril et juin. JAL a chiffré à un peu moins de 15 millions d'euros l'effet sur ses revenus.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 02/05/2013 à 14:08
Signaler
Saut de puce de deux heures , qui valide ce type de test...mesdames et messieurs vous êtes invités à monter à bord....ah j'oubliais " assurance vie obligatoire exceptés nos amis Japonais....

à écrit le 02/05/2013 à 10:03
Signaler
Pour exemple le cas du MD11 de Swissair. Suite à un incendie du circuit electrique après le décollage pour un vol vers l'europe et la perte consécutive des systèmes de bord, l'équipage a perdu le controle du MD11. L'avion n'a pu arriver à Halifax, le...

à écrit le 02/05/2013 à 9:13
Signaler
http://stallwarning.wordpress.com/

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.