Armement : Krauss-Maffei Wegmann se met au français

 |   |  398  mots
Un ancien de la direction générale de l'armement rejoint le constructeur du char Leopard (Krauss-Maffei Wegmann)
Un ancien de la direction générale de l'armement rejoint le constructeur du char Leopard (Krauss-Maffei Wegmann) (Crédits : Krauss-Maffei Wegmann)
Un ancien haut responsable de la DGA, Christophe Burg, rejoint le groupe Krauss-Maffei Wegmann (KMW) en tant que conseiller du PDG Frank Haun. Il devra œuvrer à la réussite du rapprochement entre KMW et le groupe public Nexter.

L'arrivée de Christophe Burg, un ancien haut responsable de la Délégation générale de l'armement (DGA), en tant que conseiller du PDG de Krauss-Maffei Wegmann (KMW), Frank Haun, est une très bonne nouvelle pour le rapprochement entre les deux spécialistes d'armements terrestres, Nexter et le groupe allemand KMW. La mission de cet ancien chef du service des affaires industrielles et de l'intelligence économique de la DGA jusqu'en 2012, qui a obtenu le feu vert de la commission de déontologie, est de faire en sorte que cette opération réussisse en dépit d'un climat peu propice actuellement en Allemagne.

Révélée par la "Lettre A", cette arrivée permettra également à KMW de mieux appréhender toutes les spécificités françaises et donc éviter ou aplanir d'éventuels malentendus que peut générer une telle opération. Basé au siège social à Munich, cet "ambassadeur" de KMW pour la France, qui était depuis septembre 2012 chargé de mission stratégie à la DGA, s'occupera des relations entre le groupe allemand et la sphère publique, dont notamment la DGA, l'Agence des participations de l'Etat (APE) et les cabinets ministériels. Christophe Burg a également une bonne expérience de l'entreprise après avoir été administrateur chez Safran, le groupe naval DCNS, Giat Industries (Nexter), SNPE et Sogépa, holding actionnaire du groupe Airbus.

Une expérience de la coopération européenne

Christophe Burg a enfin une bonne expérience de la coopération à l'international. Entre 2004-2006, il a été sous-directeur de la coopération et du développement européen de la DGA, en charge plus précisément de l'orientation des relations de coopération d'armement avec les principaux pays européens et nord-américains, et de la coopération institutionnelle OTAN et UE. Au début de sa carrière, il avait été nommé attaché d'armement à l'ambassade de France à Londres (1996-1999).

Plus récemment, il faisait partie du groupe de haut niveau franco-britannique, qui a été créé pour superviser et soutenir la coopération en matière de défense et de sécurité que la France et le Royaume Uni développent dans le cadre des traités de Lancaster House. Enfin, il pilotait le groupe de travail franco-italien sur l'industrie de défense mis en place suite au sommet de Lyon le 3 décembre 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2015 à 18:08 :
Le sang c'est pour la France et ses militaires qui ont le droit de se faire tuer et la monnaie ce sera pour l'Allemagne et ses groupes industriels qui vont l'encaisser! M Macron ou est l'intérêt général? Ou est l'intérêt de la France? votre choix c'est la liquidation de notre industrie d'armement et la fin de notre indépendance. Un grand merci à ces hauts fonctionnaires qui doivent tout a leur pays, la France, et qui vont exécuter la sale besogne: dépeçer notre industrie.
a écrit le 30/09/2014 à 13:35 :
Ils s'en foutent de la France... eux ils protègent leur industrie au moins. Le seul intérêt de KMW (famille bode) est que grâce à Nexter il pourra se passer de l'autorisation du gouvernement pour exporter et du coup une famille Allemande deviendra propriétaire de 50% de l'industrie de l'armement Francais. Vu que le pays est en faillite ils en profitent (ils arrivent même a trouver des personnels haut placés Français prêts à trahir leur entreprise et leur pays qui les a nourris) et avec les encouragements du ministère... Je pensais que ce genre de fonctionnaire étaient soumis a un droit de resserve avec tous ce qu'ils savent!
a écrit le 30/09/2014 à 10:54 :
C'est pas une trés bonne idée de se rapprocher des Allemands. On va encore se faire dépouiller. Pourquoi pas les Suédois ? Ils ont une meilleure industrie de défense et sont moints arrogants.
Réponse de le 30/09/2014 à 11:52 :
et ils n'ont certainement pas le dessein de détruire définitivement toute l'industrie de l'armement française...Mais bon après être devenu "les maîtres du monde" en football, on attend la suite...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :