Airbus : le patron des systèmes spatiaux Nicolas Chamussy sur le départ

 |   |  109  mots
Avant d'occuper le poste de patron des systèmes spatiaux d'Airbus, Nicolas Chamussy avait été chef de cabinet de Tom Enders, entre juillet 2012 et juin 2016.
Avant d'occuper le poste de patron des systèmes spatiaux d'Airbus, Nicolas Chamussy avait été chef de cabinet de Tom Enders, entre juillet 2012 et juin 2016. (Crédits : Airbus)
Le vice-président exécutif Systèmes spatiaux d'Airbus Defence & Space, va quitter son poste.

Selon plusieurs sources concordantes, le vice-président exécutif Systèmes spatiaux d'Airbus Defence & Space, Nicolas Chamussy, poussé dehors, est donc sur le départ. Son remplaçant est attendu le 1er juin. Cette éviction pourrait être le prélude à plusieurs autres départs de hauts dirigeants du groupe européen proches de Tom Enders, qui a été remplacé par Guillaume Faury le 10 avril. Avant d'occuper ce poste, Nicolas Chamussy avait été chef de cabinet de Tom Enders entre juillet 2012 et juin 2016. Nicolas Chamussy, qui paie également la conjoncture difficile dans le secteur, avait rejoint Airbus en 1999 en tant que directeur des activités satellites pour EADS à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2019 à 20:56 :
Renouvellement des idée dans un poste de direction ne peux pas faire de mal .... Surtout que les devellopements d'Airbus sont tres peux novateur sur le sujet....
L'Europe doit impérativement relever ses objectifs de develloppement...
a écrit le 21/04/2019 à 19:36 :
je croyais que c'était des copains de promo de polytechnique ?
a écrit le 21/04/2019 à 19:35 :
je croyais que c'était des copains de promo de polytechnique ?
a écrit le 21/04/2019 à 9:47 :
Etonnant, ca correspond à quoi ces départs, au retour des hirondelles, au copains des copains il est vrai que le monde de la pantoufle fait tourner le monde avec le succès que l'on connait. Alors chers journalistes, quelle est la raison profonde de cette valse ?
a écrit le 20/04/2019 à 15:59 :
Il y a beaucoup d'analogies entre les grandes entreprises et les administrations. Certaines, vues de l'intérieur, rappellent mêmes le modèle soviétique. Il y a beau temps que le réseau est bien plus important que les capacités ou la contribution des gens. Certains travaillent, d'autres font carrière, rarement les deux en même temps...
a écrit le 19/04/2019 à 23:08 :
Donc quand un chef se barre, tous ses potes sont remplacés, par les potes du nouveau chef. Hein ?, juger les gens à la performance et non au réseau du carnet d'adresse, nan, connais pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :