CFM International (Safran et GE) a vendu plus de 11.100 moteurs LEAP

 |   |  183  mots
CFM International a vendu plus de 11.100 moteurs LEAP avant même d'avoir livré son premier client
CFM International a vendu plus de 11.100 moteurs LEAP avant même d'avoir livré son premier client (Crédits : © Edgar Su / Reuters)
CFM International a vendu lors du salon aéronautique 565 moteurs CFM56 et LEAP. Soit 8,2 milliards de dollars de prises de commandes et de protocoles d'accord.

8,2 milliards de dollars (7,4 milliards d'euros) ! C'est le montant des prises de commandes et de protocoles d'accord enregistrés par CFM International (CFMI), la coentreprise à 50-50 entre Safran et General Electric (GE), pour la fourniture de moteurs LEAP et CFM56 à l'occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres. Soit au total 565 moteurs vendus, dont 200 LEAP 1-A pour les Airbus A321neo de la compagnie AirAsia (2,7 milliards de dollars). Cette version du moteur LEAP devrait entrer en service en juillet.

"Pour notre famille de moteurs LEAP, il est incroyable de réaliser que nous avons vendu plus de 11.100 moteurs avant même d'avoir livré notre premier client. Ce niveau de confiance est une leçon d'humilité pour nous et nous nous efforçons chaque jour, par la parole et par action, de la gagner", a estimé le PDG de CFMI, Jean-Paul Ebanga.

CFMI, qui équipe environ la moitié des A320 et la totalité des Boeing 737, vient de livrer livrer son 30.000ème moteur CFM56. La coentreprise de Safran et GE avait encore à livrer 2.900 moteurs CFM56, qui continue à séduire (au moins106 commandes à Farnborough).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2016 à 8:03 :
Et dire que lors de la création de CFM-International (sous Pompidou et Nixon!!) entre Ge et SNECMA, le marché envisagé était de........ 800 moteurs. Et qu'on n'était pas sûr d'y parvenir.

Ensuite le coup de génie, ce fut la re-motorisation de très nombreux Boeing 707 par l'US Air Force. puis la décision de Boeing de ne plus proposer son Boeing 737 (désormais NG, c'est à dire "New Generation") qu'avec des CFM-56. Pour SNECMA, n'avoir QUE 50 pour cent de CFM, mais avoir ensuite la confiance complète de Boeing après avoir su bâtir une confiance réciproque a été le cheminement vers le succès et un volume croissant d'activité manufacturière, puis d'entretien et de fournitures de ^pièces détachées.

Une leçon de stratégie industrielle et de management à étudier et à conserver en mémoire pour beaucoup!!

L'extraordinaire performance du LEAP qui entre seulement en service commercial mais avec plus de 10.00 en commande a un "socle" : ce sont les 30.000 CFM-56 qui ont été vendus depuis plus de 40 ans. et qui en font le moteur civil d'avion le plus vendu dans l'histoire de l'aéronautique mondiale!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :