L’avion chinois C919 de Comac devrait sortir d’usine en septembre

 |   |  457  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon des sources industrielles, la sortie d'usine de cet appareil moyen-courrier appelé à boxer dans la même catégorie que l'A320 et le B737 serait prévue en septembre prochain pour un premier vol en 2016 et une mise en service en 2018. Les Chinois sont également fortement impliqués dans le développement d'un long-courrier en parternariat avec la Russie.

Septembre 2015 : c'est, selon des sources industrielles, la date prévue par le groupe aéronautique chinois Comac pour le roll-out (sortie d'usine) du C919, un avion moyen-courrier de plus de 150 sièges, un créneau que se partagent aujourd'hui Airbus et Boeing avec l'A320 et le B737. «En théorie, c'est septembre », explique-t-on à La Tribune. Sous réserve d'imprévus.

La date du "roll out" n'avait jamais été précisée par le groupe chinois qui se contentait d'évoquer une sortie d'usine mi-2015 pour un premier vol d'ici à la fin de l'année. Le lancement de la campagne d'essais en vol devrait plutôt débuter en 2016, selon ces mêmes sources qui ne donnent pas plus de précisions. Le laps de temps entre le "roll-out" et le premier vol est très variable. Il était de 4 mois pour l'A380 et de .... 17 mois pour le B787.

Mise en service en 2018?

En revanche, la mise en service du C919 serait toujours prévue en 2018, même si beaucoup d'observateurs estiment que ce calendrier ne sera pas tenu. Pour eux une mise en service en 2019 ou 2020 semble plus réaliste.

Pour rappel, en 2009, quand Pékin a décidé de concevoir un tel monocouloir, le premier vol était prévu en 2014 pour une mise en service en 2014.

Après un début difficile dans l'aéronautique civile avec les péripéties rencontrées par l'avion régional ARJ21, qui s'apprête seulement à entrer en service 12 après le lancement du programme, les Chinois ne se laisseront pas découragés par d'éventuels nouveaux retards du C919. Cet avion qui fait appel à de nombreux fournisseurs étrangers sera suivi par d'autres appareils chinois. Comac travaille en effet avec le russe UAC sur la conception d'un appareil gros-porteur, bi-couloir de 250 à 350 sièges, dont la mise en service serait prévue vers 2023.

Projet de long-courrier avec les Russes

Pour autant, selon certaines sources, «Pékin est beaucoup plus avancé que Moscou sur ce sujet. Les Chinois sont déjà sur des avant-projets, de RFI (request for information) auprès des fournisseurs. Ils n'avancent pas du tout à la même vitesse, ce qui risque de poser un jour des problèmes», explique-t-on. Certains observateurs n'excluent pas que, in fine, la Chine puisse continuer seule ce projet.

«La Chine a lancé une industrie en mettant en place des équipes très importantes. Pour que cela soit une vraie industrie et non pas un coup, il faut donner à manger à cette industrie et donc lancer un nouveau programme une fois le C919 terminé, dans deux ou trois ans. Comme ils ont l'argent, la volonté et le marché, ils le feront. La machine est en route», analyse un très connaisseur de l'aéronautique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2015 à 20:33 :
Je suis toujours étonné par le manque de patriotisme des commentaires. Il faut croire que les extrémistes de droite et de gauche n'ont pas besoin de travailler.
Sont-ils tous au RSA ?
Réponse de le 25/04/2015 à 21:29 :
Je suis d'accord avec vous. A croire que de nombreux commentateur ont oublié le crash du Tupilev présidentiel de la Pologne du 10 avril 2010. Et oui malgrès un suivi rigoureux et une maintenance poussé le Tupolev 154 bon marché et de fabrication russe s'est quand-même écrasé ne laissant aucune chance de survie au président polonais Lech, son épouse Maria Kaczyńska, le chef d'état-major des armées de Pologne Franciszek Gągor ainsi que les dirigeants des différents corps de l'armée polonaise, le gouverneur de la Banque nationale de Pologne, le vice-ministre des Affaires étrangères, des membres des deux chambres parlementaires (dont les vice-présidents des deux chambres), des membres du cabinet présidentiel, des membres du clergé polonais et des représentants des familles des martyrs de Katyń. Comme quoi le prix d'un avion moins chère que la concurrence n'est pas synonymie de fiabilité. Surtout que les contrats d'Airbus et de Boeing comprennent les suivis et la maintenance de l'avion. Je ne me fait pas de soucis pour la société Boeing / Airbus. Si cet avion 100% Chinois se vendra ce sera sûrement dû à des commandes de compagnie aérienne Chinoises imposé par leur dictature communiste.
Réponse de le 25/04/2015 à 21:36 :
RSA ?…. République Sud-Africaine ? êtes-vous pour ou contre l'apartheid ? merci de nous répondre.
Réponse de le 25/04/2015 à 22:48 :
Hmmm… j'ai l'étrange sentiment (selon mes observations et qui ne datent pas d'aujourd'hui) que Patriot9 et Rider ne font qu'un seule personne. Ai-je vu juste ? mdr
Réponse de le 26/04/2015 à 14:08 :
Tout à fait, bravo ! mdr
Réponse de le 26/04/2015 à 22:57 :
Malheureusement les chiffres officiels de lAviation Civile ne vont pas dans votre sens, comparez le nombre d'avions perdus concernant le Tu154 et le B727 (le Boeing le plus proche) et vous constaterez que ce n'est pas celui que l'on croît qui est le plus dangereux. Par ailleurs, avant d'affirmer n n'importe quoi, il faudrait s'être assis et avoir volé dans un matériel Tupolev ou Illyouchine de l'époque de l'URSS pour en parler. Il ne semblepas que vous l'ayez fait....
a écrit le 25/04/2015 à 19:09 :
Peut-être que LT va me censurer (comme d'hab) mais j'aimerais juste dire qu'il a eu un atterrissage d’urgence d’un Airbus A320 suite à une incendie de réacteur ce soir à Istanbul. Je vous disais qu'un sale temps s'annonce pour l'A320 mais on a "modéré" mes prévisions. En France c'est permis de faire du bashing envers des avions chinois, russes, brésiliens etc mais faire la moindre critique à Airbus ou à Boeing alors c'est tabou . Cherchez l'erreur.
Réponse de le 27/04/2015 à 21:17 :
Oui, et alors? Seul les Airbus ont des feux réacteur? Estce Airbus qui construit les réacteurs en question? C'est plutôt positif non de se poser avec un moteur en feu et de ne pas avoir de pertes? Arrétez de délirer, autant cracher sur les avions Russes ou Chinois est stupide sans arguments probants, autant cracher sur Airbus est ridicule, ce qui compte c'est le nombre d'accidents ramenés aux heures de vol. Nous attendons tous avec impatience vos données!
a écrit le 25/04/2015 à 12:04 :
il faut se réjouir,de,voir,les,monopoles challenges. Certe il y a de la marge quand on connaît le nombre d'A320! Construits, mais l'aviation française civile, pardon européenne, fut dans la même situation. les Chinois deviendront un acteur puissant dans l'aéronautique, surtout que ce sont les sauts technologiques qui,permettent de conquérir les marchés. Pas l'antériorité.
Réponse de le 25/04/2015 à 12:32 :
Le problème justement est: ou est le saut technologique? Pour le moment ils sont followers des occidentaux
Réponse de le 25/04/2015 à 12:36 :
C'est juste. D'ailleurs si c'était pour une question d'antériorité les Français ne seraient pas sur internet mais on resterait encore sur nos MINITELS !
Réponse de le 25/04/2015 à 12:58 :
Tt le monde y gagne. Airbus et Boeing devront innover plus vite et plus.
a écrit le 24/04/2015 à 22:55 :
La "chine qui copie" etc...
Priez le ciel qu'un jour l'europe puisse les rattraper en astronautique.
Nous nous sommes déjà faits dépasser par elle depuis quelques années.
Alos vous savez, le "savoir-faire" incomparable occidental, elle s'en moque. Elle a le temps pour elle, et surtout, surtout la volonté et la persévérence, mère de toutes les découvertes.
Salutations
Réponse de le 26/04/2015 à 20:20 :
J'adore quand quelqu'un dit "la Chine qui copie, la Chine qui imite etc".... Et la France, elle n'imite pas ? elle n'a jamais copié les autres ?

Juste pour l'illustration. L'idée de créer un TGV français a surgit au cours des années 1960, après que le Japon a commencé en 1959 la construction du premier train à grande vitesse au monde, le Shinkansen. Celui-ci a été mis en service en 1964 avec l'inauguration de la première ligne à grande vitesse reliant Tokyo à Osaka.
L'autre jour, en commentant entre collègues ce récent record de vitesse du train à sustentation magnétique japonais, j'ai entendu quelqu'un dire : "Ah ces japonais, ils ont copié NOTRE TGV tel et quel !" Une vraie ânerie, convenons !! mais c'est notre chauvinisme légendaire qui nous empêche de voir mieux les choses.

Les Chinois partent de plusieurs projets réussis d'avions, hélicoptères militaires et missiles russes, de long-courriers américains, européens et brésiliens, de voitures allemandes, japonaises, sud-coréennes etc etc. Mas ce n'est pas du plagiat tout simplement, les modèles chinois portent une évolution par rapport aux originaux dont ils se sont inspirés. Les autres nations le disent mais pas la France. Ici on croit qu'on a même inventé la poudre à canon... l'imprimerie.....le papier.... la boussole.... la porcelaine.....
a écrit le 24/04/2015 à 20:51 :
les cocoricos . ilfaut pas sous èstimer les chinois qui ont de nombreses invation a leus actif . .airbus est recent n,oubliezpas que le general DE GAULE effectuè ses dèplacents dans un avion amèricain
a écrit le 24/04/2015 à 20:39 :
Bientot, avec les imprimantes 3 D, il sera possible de construire nimporte quoi, meme un avion.
a écrit le 24/04/2015 à 18:18 :
La Chine imite, copie, souvent mal. Elle n'invente rien. Ce serait beaucoup plus dangereux s'il elle avait conçu un nouvel avion, des nouveaux moteurs autre qu'à kérozène.
L'aviation est tributaire du pétrole, de son coût et de sa disponibilité. Actuellement, les prix sont bas, mais ça ne saurait durer et les stocks de pétrole, n'en déplaise à beaucoup, ne sont pas inépuisables. La plupart des réserves (soi-disant) prouvées ont déjà atteint leur Peak oil. Il reste moins de la moitié de ce que nous avons déjà consommé. Encore quelques dizaines d'années et l'ère du pétrole sera terminée, c'est à dire toute l'économie telle que nous la vivons.
Réponse de le 24/04/2015 à 18:59 :
Votre commentaire sur les chinois, très ethnocentrique et peu documenté (les investissements en RD de la Chine sont supérieurs à ceux de l'Europe!), me fait penser à ceux que l'on entendaient concernant les japonais dans les années 80.
Encore et toujours, c'est ce vieux relents colonialiste qui nous fait croire que nous sommes supérieurs, capables d'innovation, de hautes technologies de pointe, quand les autres civilisations ne peuvent qu'au mieux nous "copier". Heureusement que beaucoup d'entrepreneurs français ne s'endorment pas sur cette illusion raciste et qu'ils créent parce qu'ils ne sous-estiment pas la concurrence mondiale, et non pas parce que c'est écrit dans leurs gènes.
Malgré tout, je partage votre vision quant à l'urgence d'anticiper l'après-pétrole.
Cordialement,
a écrit le 24/04/2015 à 18:00 :
Est-ce que "sortie d'usine" n'aurait pas suffit? Nous aurions compris.
Réponse de le 24/04/2015 à 19:31 :
Pardon! " n'aurait pas suffi "
a écrit le 24/04/2015 à 17:58 :
Quand votre ami de l'ouest vous tourne le dos, vous copinez avec celui de l'est!
On a du souci à se faire!
a écrit le 24/04/2015 à 15:27 :
c'st une pale copie de A319 C'est comme un sac LV ou un carré de H. M%ais un sac ou un carré ne transporte personne et ne vole pas. Tandis qu'un avion est construit pour voler à 10.000 mètrs à une vitesse de 900 km/h. Je sais pas si vous etes comme moi mais par malheur je ne pose pas mon auguste arrière sur cet C919 meme en lowcost. Oh non merci je tiens à ma pomme.
Réponse de le 24/04/2015 à 22:11 :
Sachez messieurs les crédules que les Chinois ont une station orbitale qui tourne autour de la terre depuis deux ans déjà et un robot lunaire qui explore le sol lunaire en vue d'un futur débarquement de futurs Taîconautes Chinois dans les dix ans à venir
Savez vous que votre ordinateur chéri ou votre portable comporte au mois 70 à 80% de composants made in china ! Il est peut-être temps de se réveiller !
Réponse de le 25/04/2015 à 14:16 :
mdr
a écrit le 24/04/2015 à 14:25 :
voulez vous mon opinion là dessus. Beurk il n'est pas jojo le C919. Cà ne vole ra pas c'est trop lourd trop fragile cà consomme un max C'est pas aérodynamique . Les couches limites vont se décoler partout!!! C'est un fer à repasser. Foi d'un Sioux qui sait tout ^_^
Réponse de le 24/04/2015 à 18:34 :
Ouais-ouais…foi d'un jaloux qui sait tout !!! ^^^
a écrit le 24/04/2015 à 14:24 :
Il va forcément faire mal a Airbus et Boeing. Dabord en Chine bien entendu, puis dans toute l'Asie et en Afrique. Cela se fera doucement mais surement ...
a écrit le 24/04/2015 à 12:05 :
J'ai beaucoup de matos chinois, beaux bien faits, mais il y a toujours le détail qui coince!
Comme sur la moto 50 concurente de l'apprilia, des boulons non trempés!, la j'ai ma friteuse, court-circuit, belle fabrication, mais cablage mal rangé, la tondeuse, belle puissance, bien conçue, mais la turbine cassée un an après, c'est beau solide, mais toujours une petite panne, sur un avion, aucune panne n'est admissible, alors avion chinois à vos risques ét périls!
Réponse de le 24/04/2015 à 14:18 :
Heureusement que tu n'a rien que soit français, autrement ce serait encore plus coincé ! :-))
Réponse de le 24/04/2015 à 22:52 :
@penmore ; Je vous met au défi de ne pas avoir utilisé un matériel de fabrication francise ce jour. Vous avez toutes les chances d'avoir utilisé un bus, un train,un avion, une voiture, un pont, de l'énergie atomique qui, tous les jours, démontre la supériorité et la fiabilité du savoir faire français.
Réponse de le 26/04/2015 à 17:23 :
Je me demande qui a conduit cela, c est finement joué ou hélas cata cata? Il semble qu on a tort de dire Tiger mais plutôt python me semble juste
a écrit le 24/04/2015 à 12:04 :
Merci à Airbus pour le transfert de technologie! D'ailleurs cet avion chinois est une pâle copie de l'A320 d'Airbus. Super l'idée d'avoir installé une usine d'assemblage en Chine. Le programme est simple maintenant. Les compagnies chinoises vont acheter massivement ce nouvel appareil pour appuyer son lancement. Et les Chinois vont casser les prix pour gagner d'autres marchés en Asie et dans le monde. Dans 20 ans Airbus met la clef sous la porte.
a écrit le 24/04/2015 à 11:37 :
Est oui, il y a 10 ans, que nous avons construit une usine d'assemblage de airebus en Chine, l'on forme une manœuvre avec un savoir faire dans l'aeronotique, ( il y a sûrement un tournoveur important du personnel), ensuite ne pas oublier que la Chine construit des chasseurs russe depuis les annee 50, donc ils ete claire qu'il devrais sortir un moyen courrier à cours terme ( curieusement il ressemble beaucoup à nos avions) .. Bon meme si il n'est pas tres performent, il vas remplacer tous nos A320 dans les compagnies aériennes chinoise.... Voila nous serons a cours terme remplacer sur ce marché de l'exportation....
Réponse de le 24/04/2015 à 14:26 :
Si la France avait construit une politique commerciale honnête et souveraine avec les Chinois et les Russes, l'industrie aéronautique européenne (dont la France fait partie) n'aurait nullement de quoi en faire des soucis. L'histoire c'est que la France n'est pas un pays ami de la Chine (et moins encore de la Russie), les USA nous ont imposé leur politique anti-chinoise et anti-russe et nous les avons obéit sans piper mot. Donc c'est normal que ces pays-là cherchent à être indépendants des exportations françaises et américaines, voire européennes dans l'avenir. Et tant pis pour nous car désormais ils ont déjà le savoir-faire et les technologies qui leur faut.
a écrit le 24/04/2015 à 11:36 :
Les Transferts de technologie tuent les Pays comme le notre. Si la compétition entre tous les pays à technologie avancée sur LE PRODUIT, avait été assortie d'un accord de non transfert de Tech, nous ne finirions pas ainsi.
a écrit le 24/04/2015 à 9:58 :
bien sur avec la technologie Française offerte sur un plateau comme d'hab, et maintenant il fera concurrence aux Européens........
Réponse de le 24/04/2015 à 14:30 :
Sortez un peu plus de votre coquillage tricolore, la technologie Airbus est EN PARTIE française, l'avion est européen et chaque modèle comporte des technologies européennes (allemandes, britanniques et espagnoles), pas seulement françaises. Un peu moins de cocorico cela fait élargir la vision.
Réponse de le 24/04/2015 à 17:01 :
Européens certes, mais tenu à bout de bras pendant de très longues années, au début, par la France, sans quoi cette société n'existerait certainement jamais. Un peu comme pour l'aerospatial j'ai envie de dire, ce sont des projets Européen mais c'est toujours la France qui à largement financé au début et des partenaire sont venu ensuite.
Réponse de le 24/04/2015 à 23:03 :
Votre commentaire est très cocardier, bienvenu dans cette époque de vaches maigres, mais il est inexact. C'est normal quand on est plutôt renfermé en soi-même qu'on oublie que le nom Airbus a été donné par la société allemande Arbeitsgemeinschaft Airbus en 1965, qui visait au développement d'un gros-porteur quadriréacteur en collaboration avec d'autres partenaires européens. Au début de l’année 1966, les sociétés françaises Sud-Aviation et Dassault discutaient elles aussi d'un projet de gros-porteur biréacteur concurrent du HBN-100 qui était d'ailleurs franco-britannique.

C'était alors que face à cette recrudescence d’intérêt, les gouvernements allemand, britannique et français se sont entendus pour désigner une seule entreprise nationale pour les représenter, c-à-d, Arbeitsgemeinschaft Airbus pour l’Allemagne, Hawker-Siddeley pour le Royaume-Uni et Sud-Aviation pour la France. Le projet HBN-100 est officiellement choisi et une demande de financement a été faite auprès des trois gouvernements le 15 octobre 1966. Pour la première, le projet est présenté sous le nom d'«Airbus A300». On connaît la suite.

Donc, Airbus est en principe une idée – et une raison sociale – allemande et pas française. Si le siège se trouve à Toulouse cela se doit bien plus à une question politique qu'économique (les raisons invoquées pour cela on ne les saura jamais car elles se trouvent sous les sceau "Secret d'État", mais en toute évidence la France a utilisé sa position politique d'après-guerre vis-à-vis d'une Allemagne vaincue.

Voilà pour la bonne information. Sans cocorico. ;-)
Réponse de le 25/04/2015 à 9:33 :
C'est qu'en France la récupération fait partie de notre DNA, si il existe un grain de français dans tout ce qui est réussi alors il est 100%% FRANÇAIS. Et pour le français qui coule, de celui-là on n'en parle pas. Merci pour votre information.
Réponse de le 25/04/2015 à 10:39 :
MDR, l'A300 comme la plupart des Airbus d'ailleurs, a une aile anglaise, un cockpit et une conception générale francaise, des moteurs franco américains, pas grand chose d'allemand dans tout ça. Peut être le nom est il fourni par les allemands mais est ce essentiel? Chez Sud, le 300 était surnommé 'la grosse Julie", c'est plus terroir je vous l'accorde.
Réponse de le 25/04/2015 à 14:28 :
Les allemands ont failli faire capoter le programme airbus A380 avec des erreurs de cablage , Mdr lorsqu'on entend parler de la rigueur germanique , il en a été de même pour le gps européen Galileo la fumeuse société allemande OHB , qui a failli mettre le pg par terrre par manque de compétence !
Réponse de le 25/04/2015 à 14:55 :
N'importe quoi…
a écrit le 24/04/2015 à 9:34 :
3050 sièges, fortiche!
a écrit le 24/04/2015 à 9:28 :
Vous voulez dire la copie chinoise de l'A320 ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :