L'hélicoptère d'attaque Tigre prêt à rugir au-delà de 2040

 |  | 603 mots
Lecture 3 min.
L'armée de Terre disposera de 67 Tigre HAD en 2025 contre 215 appareils initialement prévus
L'armée de Terre disposera de 67 Tigre HAD en 2025 contre 215 appareils initialement prévus (Crédits : © 2009 AFP)
La ministre des Armées Florence Parly a lancé la phase d'élaboration du programme d'hélicoptère "Tigre standard 3" sur la base d'une coopération européenne, notamment avec l'Allemagne.

Bonne nouvelle pour Airbus Helicopters et MBDA. La ministre des Armées Florence Parly a lancé lors d'un comité ministériel d'investissement, qui s'est tenu le 2 mai dernier, la phase d'élaboration du programme d'hélicoptère "Tigre standard 3" sur la base d'une coopération européenne, notamment avec l'Allemagne. Véritable rénovation à mi-vie, ce programme permettra de maintenir le système d'armes Tigre "au-delà de 2040, de l'intégrer dans les systèmes de combat futurs, de développer ses capacités de combat collaboratif et de moderniser ses capacités offensives", a expliqué lundi le ministère des Armées dans un communiqué.

Un parc de 67 Tigre HAD opérationnel fin 2025

Les 67 hélicoptères Tigre HAD, dont le premier appareil est entré en service en avril 2013, seront tous opérationnels à la fin de la future loi de programmation militaire (2019-2025), contre 32 début 2019. L'actualisation de la LPM 2014 - 2019 avait validé l'acquisition de sept hélicoptères HAD supplémentaires (décembre 2015) livrés avant 2020. En 2018, l'armée de Terre doit recevoir cinq Tigre HAD de la part d'Airbus Helicopters, qui engrangera 216,6 millions d'euros du ministère des Armées. Au total, 25 Tigre au standard HAD auront été livrés entre 2014 et 2019. Ces appareils seront équipés, en plus du missile Hellfire 2, de la roquette de précision métrique permettant de traiter des objectifs ponctuels peu durcis, mobiles ou immobiles, dans la tranche de 2.000 mètres à 5.000 mètres.

Cette décision s'inscrit directement dans le cadre fixé par le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité du 13 juillet 2017, au cours duquel l'Allemagne et la France sont convenues de mettre en place un cadre de coopération pour le standard 3 de l'hélicoptère Tigre ainsi que pour un programme commun du missile air-sol terrestre futur (MAST-F), un missile tactique air-sol, développé à partir de briques technologiques des missiles de MBDA MMP (français) et PARS 3 (allemand). Ce missile sera doté d'une capacité de neutralisation de combattants, de cibles blindées et d'infrastructures, de jour comme de nuit jusqu'à 8.000 mètres. Il remplacera notamment le missile Hellfire 2 équipant actuellement les Tigre. Berlin, qui était très hésitant, avait finalement rejoint Paris sur la modernisation de l'hélicoptère d'attaque franco-allemand.

Un programme imaginé en 1976

Né en 1976 de la lettre d'intention franco-allemande, l'hélicoptère d'attaque Tigre a été réalisé en coopération avec l'Allemagne puis, à compter de 2004, avec l'Espagne et a été acheté par l'Australie. Il équipe depuis 2005 les formations aéromobiles de l'armée de Terre française. Depuis sa première capacité opérationnelle en 2009, le Tigre est projeté pour traiter le haut du spectre de la menace sur les principaux théâtres d'opération : Afghanistan, Libye, République Centrafricaine, Mali.

Initialement, Paris et Berlin ambitionnaient l'achat de 427 Tigre, dont 215 par la France. In fine, les commandes se sont limitées à 71 appareils pour la France et 68 pour l'Allemagne. Les ventes espagnole et australienne ont permis une série de 185 hélicoptères assemblés sur... quatre chaines différentes. Dans ce contexte, les avantages de la coopération sont réduits, a constaté la Cour des comptes dans un rapport sur les coopérations européennes. L'Allemagne et la France avaient des objectifs différents dès le début du programme. Ainsi, Paris a spécifié deux versions au début du programme (anti-char et appui-protection) contre une version pour l'Allemagne. Puis, la France a modifié en 2003 ses spécifications pour définir une seule version appui-destruction. Les deux pays acheteurs, l'Espagne et l'Australie, ont quant eux défini chacun une version spécifique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2018 à 15:38 :
Bonjour,de par les commentaires souvent sités on remarque le peu de disponibilité de la "bête"
Et puis il faut savoir que l'Australie c'est portée acquéreur et a construit les appareils sur place en transfert de tech et envisage dans un proche avenir de ne plus les mettre en œuvre c'est dire le degré de satisfaction des Australiens pour l'engin
Alors un peu plus de 60 appareils en 2025 pour la France ........
a écrit le 08/05/2018 à 7:22 :
A lire les commentaires ci-dessous, nous ne pouvons qu'être inquiets sur les capacités de nos armées à assurer notre protection. Madame le ministre pourrait-elle nous donner des détails sur l'opération frégates-missiles-Syrie qui aurait fait s'écrouler de rire l'ensemble de la planète militaire, car je veux bien PAYER mais j'aimerai bien SAVOIR.
Réponse de le 08/05/2018 à 9:32 :
3 Frégates sur les quatre ! déployées, en panne ! lors des tirs programmés;
Hélicos ! effet d'annonce : depuis 21 ans, 2 sur 3 en panne permanente.
Réponse de le 08/05/2018 à 9:37 :
Qui est encore naif ? Tous les programmes sont toujours retardés de 9 ans, depuis 37 ans
Réponse de le 08/05/2018 à 16:04 :
3 Frégates sur 4 en panne juste au moment des tirs.
Seule Horizon a tiré.
Hélicos, en permanence, deux sur trois en panne depuis 1997.
Les commandes annoncées sont toujours divisées par trois, et celles maintenues retardées de sept ans.
a écrit le 07/05/2018 à 22:26 :
Bien beau tous cela, mais il me semble que cette machine ne nous a pas vraiment donner satisfaction, cette l'hélicoptère vole , mais la maintenance est hors de prix , le moteur est très fragile et a une faible résistance en usage intensif "...
Pour le missile antichar ça tire et oublis , nous avons préférerait équiper la version francaise d'un missile guider américain....
D'ailleurs les tigre australj'en devrais être rapidement retirer du service car ils ne donne pas vraiment satisfaction....
Personnellement je crois qu'ils faut revoir beaucoups sur cette machine , un hélicoptère de guerre doit est avant tous costaux , fiable et economique.... Et le tigre est très moins de tous s'est critère....
Réponse de le 08/05/2018 à 1:20 :
Vous avez raison, mais il faut lire l'anglais pour avoir connaissance des problèmes du Tigre, la presse locale est extrémement discréte sur ce genre de problèmes.
a écrit le 07/05/2018 à 14:27 :
Juste après le démantèlement de l'UE, c'est ballot...

"Affaire Selmayr : Juncker met sa démission dans la balance" http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/affaire-selmayr-juncker-met-sa-demission-dans-la-balance-23-03-2018-2204903_1897.php

Vite un frexit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :