Paris et Berlin prêts à monter ensemble dans le futur avion de combat européen

France et l'Allemagne veulent "développer un système de combat aérien européen", sous leur direction, pour remplacer leurs "flottes actuelles d'avions de combat". Mais quid de Londres, qui coopère déjà avec Paris sur un futur drone de combat?

4 mn

Quels industriels pour développer l'avion de combat de 6e génération européen, qui remplacera le Rafale et l'Eurfighter?
Quels industriels pour développer l'avion de combat de 6e génération européen, qui remplacera le Rafale et l'Eurfighter? (Crédits : POOL New)

C'est une très bonne idée de la France et de l'Allemagne. Les deux pays veulent "développer un système de combat aérien européen", sous leur direction, pour remplacer à "long terme" leurs "flottes actuelles d'avions de combat", a annoncé jeudi l'Élysée, à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand. Toutefois, Paris devra protéger les industriels français, qui disposent de vrais compétence qui sont largement au-dessus de celles de l'industrie allemande. C'est même un domaine d'excellence de l'industrie française avec Dassault Aviation, Thales, Safran et les 500 PME qui contribuent au Rafale.

Interrogé mercredi sur BFM Business, le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier veut des "coopérations performantes". Comment ? "il faut donner le travail à ceux qui savent faire et agréger des équipes derrière".  Selon Eric Trappier, Dassault Aviation est "prêt demain à coopérer avec d'autres pourvu qu'on fasse un programme qui soit basé sur une coopération performante". Il a rappelé l'avionneur français avait l'expérience du Rafale,qui est un programme "ultra efficace".

"Comment peut-on bâtir demain des coopérations plus efficaces basées sur un besoin unique et non pas sur différents besoins avec un leadership de compétences pour être capables d'être aussi efficaces que les Américains, s'est interrogé Eric Trappier. On peut l'être. Nous, nous avons l'expérience du Rafale, on l'a fait un peu tout seul en France, il est donc ultra efficace".

Et quid de la relation franco-britannique sur le drone de combat du futur ? En novembre 2014 Paris et Londres avaient donné le coup d'envoi à des études industrielles pour un futur drone aérien de combat franco-britannique à l'horizon 2030. Dassault Aviation et BAE Systems vont coopérer sur ce projet qualifié "d'historique". La France et le Royaume-Uni ont d'ailleurs annoncé en mars 2016 investir ensemble plus de 2 milliards d'euros pour développer des drones de combat aérien de nouvelle génération. Ils espèrent disposer d'appareils opérationnels d'ici à 2025.

Une feuille de route prévue mi-2018

"Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d'ici à mi-2018", a précisé la présidence française. "C'est une révolution profonde, mais nous n'avons pas peur des révolutions quand elles sont menées de manière pacifique, construite et dans la durée", a souligné le président Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Notre souhait, c'est en effet de pouvoir avoir une nouvelle génération d'avions de combat communs." "Ce sont des projets très lourds, lourds pour nos deux armées et nos deux gouvernements et qui ensuite doivent être exportés. Aujourd'hui, on se retrouve avec des projets lourds, trop de standards et de qualification au niveau européen et parfois une concurrence intra-européenne pour les porter à l'international", a expliqué Emmanuel Macron. "Le but de cet avion de combat commun pour une nouvelle génération, c'est d'abord de lancer de la recherche et développement communs, de pouvoir le préparer ensemble, ensuite l'utiliser de manière conjointe dans nos deux armées -en fonction de nos propres doctrines d'emploi, nous n'avons pas les mêmes et ça restera- et de pouvoir aussi, à travers un travail de coordination que nous allons faire, nous coordonner à l'export sur ce sujet", a poursuivi le Chef de l'Etat français.

"Je salue ce projet", a déclaré Angela Merkel, soulignant par ailleurs les "autres projets, notamment les Eurodrones où la France et l'Allemagne s'impliquent fortement", la coopération dans le domaine satellitaire, la coopération numérique et la cybersécurité. Selon l'Élysée, la France et l'Allemagne conviennent par ailleurs "de mettre en place un cadre de coopération pour le prochain standard de l'hélicoptère Tigre, ainsi que pour un programme commun de missiles tactiques air-sol".

De nouveaux projets en coopération

Les deux nations ont par ailleurs rappelé la création sous l'impulsion de l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, d'une "unité binationale d'avions de transport militaire C-130J", conformément à l'accord intergouvernemental signé à Berlin le 10 avril. La France et l'Allemagne "poursuivront également leur collaboration relative à un système majeur de combat terrestre et à un système commun de tir indirect de nouvelle génération, qui s'ouvrira à d'autres pays européens lorsque ces projets seront suffisamment développés. Après l'achèvement réussi de la phase d'étude bilatérale, une feuille de route sera établie d'ici à mi-2018 pour la prochaine étape", selon l'Élysée.

Les deux pays ont par ailleurs "souligné l'importance du principe de la poursuite de leur participation commune au programme Eurodrone aux côtés de l'Espagne et de l'Italie", selon la même source. Les ministres de la Défense français et allemand "se réuniront en octobre et en décembre 2017 afin d'évaluer les progrès des actions communes évoquées".

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 18/07/2017 à 12:55
Signaler
Nous vivons dans un monde dangereux et je pense que troisième guerre mondiale est loin d'être impossible. Si les intégristes islamistes arrivent à se procurer des armes NBC détraqués comme ils le sont, ils utiliseront les armes. L'extrême droite s...

à écrit le 17/07/2017 à 13:57
Signaler
C'était déjà le cas dans les années 70, avec aussi les italiens et les anglais. Les 4 Chefs d'État-major avaient signé un accord. Le projet a tellement évolué (prise de poids) que les français qui voulaient en faire une version marine apte au porte-a...

le 19/07/2017 à 16:16
Signaler
Faux: Dassault avait proposé à BAE de faire un avion européen. Mais BAE voulait des entrées d'air centrales, ce qui est une aberration pour un bi-réacteur. Dassault ne voulait pas négocier la position des entrées d'air telles qu'elles sont sur le Ra...

à écrit le 17/07/2017 à 13:05
Signaler
Que peuvent apporter les allemands ? Des achats, et de l'aide à l'export. C'est en effet pas beaucoup, surtout s'ils exigent une part industrielle importante. Il faudra être ferme avec eux.

le 20/07/2017 à 11:58
Signaler
Ce chantage allemand est insupportable. Pourquoi ne pas avoir travaillé sur un fusil d'assaut commun au lieu d'acheter leur HK ?? Ils pourraient en retour acheter nos Rafales !

à écrit le 17/07/2017 à 9:46
Signaler
On peut faire confiance aux Allemands, ils vont faire comme d'hab.: ils commanderont 200 avions sur les 400 prévus, et exigeront donc 50% des retours industriels. Puis, quand tout le dossier sera bouclé, ils s'apercevront qu'ils n'ont besoin que de 1...

le 17/07/2017 à 14:07
Signaler
On doit pouvoir trouver des allemands pour reprocher aux français de s'être accaparés Airbus : Siège social à Toulouse, nombreux bureaux d'étude, etc. Et quand on négociera les futurs programmes européens, on n'oubliera certainement pas de rappele...

le 19/07/2017 à 16:20
Signaler
Ou le surcoût de l'A380 dû au refus des allemands d'utiliser Catia (la référence en CAO PAO) et à l'utilisation cachée de leur propre logiciel... en oubliant la 3eme dimension dans la conversion des formats...

à écrit le 17/07/2017 à 9:09
Signaler
Il s'agit de "développer un système de combat aérien européen". Il devra bien sur être compatible avec ceux de nos alliés américains, anglais, russes, israéliens, etc. La collaboration France-Allemagne pour la construction de systèmes a une longue hi...

à écrit le 16/07/2017 à 14:46
Signaler
Notre Président malgré ses qualités va trop vite : les allemands ont clairement moins de compétences dans la conception globale d'un chasseur et ont intérêt de s'allier à la France pour monter en compétence compte tenu de leur poids financier qui per...

à écrit le 15/07/2017 à 20:30
Signaler
Il n'est pas illogique de penser dès maintenant à l'avion du futur. En collaboration avec les allemand pourquoi pas, il y a déjà eu d'autre programme qui ont été des succès. Dans ceux cités par les intervenants ci dessous il manque le transall. Ce n'...

le 16/07/2017 à 11:55
Signaler
Fokker n'était pas Allemand, mais Néerlandais. C'est eux qui ont construit le Fokker-triplan de Manfred von Richthofen, le "Baron-Rouge" de Snoopy. Au moment du programme multinational NATO du F-104G ( le "cercueil-volant" de la Luftwaffe ), la Franc...

le 16/07/2017 à 19:20
Signaler
Je parlais de Focke Wulf qui a construit le noratlas sous licence ainsi que le transat. J'aurai aussi parler de Dornier ou Dasa. Ils sont tous intégrés à EADS et n'ont plus la compétence comme constructeurs. Revenir sur l'histoire du F104 n'a rien...

à écrit le 15/07/2017 à 12:44
Signaler
Le gros problème des programmes d'armement aéronautiques multi-nationaux ou multi-armes, est qu'ils sont le résultat de nombreux compromis qui les rendent souvent inefficaces, voire catastrophiques. Les exemples sont le F-104G, le FB-111, le Tornado,...

le 15/07/2017 à 23:32
Signaler
Tout à fait d'accord surtout pour les britanniques .Nous avons des bases outre mer ,des accords sur la fourniture de munitions et de facilités et surtout une collaboration sur le nucléaire .Les Allemands n'ont rien à nous donner en échange Je ne comp...

à écrit le 14/07/2017 à 11:48
Signaler
Si mes souvenirs sont bons, c'est Dassault qui a fait capoté le projet d'un avion de combat dans les années 80-90 car cette entreprise voulait prendre la direction du projet...

le 15/07/2017 à 7:37
Signaler
Vous racontez n'importe quoi. Le projet n'a pas capoté c'est l''eurofighter. Il y a eu un désaccord majeur sur la conception de l'appareil. Son poids ses missions sa possible navalisation et surtout sa propulsion. Donc la France est sortie ...

le 15/07/2017 à 16:49
Signaler
faux.et.dsl.pour.la.faute.d'accord Dassault.voulait prendre la direction du programme, ce que refusaient les autres partenaires européens

le 15/07/2017 à 18:44
Signaler
@ Joe Vous donnez une importance délirante pour cette grande entreprise qu'est Dassault ... Donc d'après vous le gouvernement de l'époque à donc accéder a la requête de Dassault de prendre le commandement d'un avion franco français ! Vous plaisant...

le 17/07/2017 à 11:56
Signaler
Les français sous la pression de Dassault, n'ont as voulu aller dans l'eurofighter : transfert de technologie sensible que Dassault ne voulait divulguer.

à écrit le 14/07/2017 à 8:47
Signaler
Politiquement , vu de haut , cela peut se comprendre; mais si on reste pragmatique on ne voit pas trop ce que l'Allemagne peut apporter dans la corbeille d'un tel mariage. C'est un pays qui n' a pas construit de véritables avions de combat depuis la...

à écrit le 14/07/2017 à 8:32
Signaler
À mourir de rire. Les allemands veulent des sociétés Bertha ou des Paris et canon.... Quand Dassault fait un Rafale. La solution. Serait déjà que les allemands fassent leur mes culpa sur l''eurofighter... Il vaut mieux que la France collabore ...

le 14/07/2017 à 23:23
Signaler
C'est pas faux...

à écrit le 14/07/2017 à 8:12
Signaler
la construction a deja eu lieu sans resultat a l'exportation voir l'alfa jet quand vous avez comme associer des tricheurs comme mme Merkel qui fait valoir un veto quand un composants venu d'outre rhin et sur le produits fini et qui de l'avion du...

à écrit le 14/07/2017 à 8:12
Signaler
C'est une TRES MAUVAISE IDEE ! Nous avons en aéronautique militaire une expérience que les Allemands n'ont pas, et on va la partager avec eux : voilà un "cadeau gratuit", s'il en est. N'oublions pas Airbus : sa vache à lait, l'avion qui a fait son ...

à écrit le 13/07/2017 à 23:03
Signaler
Et l'electorat n'a rien à dire.cela commence à etre dangereux pour notre pays.deja hollande a vendu des sous marins nucleaire à l'australie avec les secrets technologiques qui vont avec.quand nous n'aurons plus rien à vendre, que restera t il de notr...

le 14/07/2017 à 23:25
Signaler
Non, les sous marins ne sont pas nucléaires. Renseignez-vous ?

à écrit le 13/07/2017 à 21:26
Signaler
Quelle avion de chasse ? C'est fini tanguy et laverdure place à D2R2 et HAL... en essaims! L'efficacité des US ? sans blague ! faut rapporter ça à leur budget qui est colossal, par contre ils sont meilleurs car toujours en pointe sur la technologie ...

à écrit le 13/07/2017 à 21:13
Signaler
Dans ce genre d'opérations à chaque fois la France a été pillée.

le 14/07/2017 à 8:05
Signaler
A part avec l'A400M qui a été un grouffre financier et technique, les collaborations militaire franco-allemandes n'ont pas été des échecs techniques : ALPHAJET, le Tigre, le Transall et quand puis on est sorti du programme eurofighter car on ne voula...

le 14/07/2017 à 12:30
Signaler
@ Jason Bourne ;Les allemands parti prennante de l'A400M n'ont pas respecté leur écheancier de commande de l'avion ,ce qui a plombé le programme A400M !Si il en va de meme du futur avion de combat ça promet...............

à écrit le 13/07/2017 à 20:34
Signaler
Quelques points avant tout .L'Allemagne a deja participé à la conception/construction d'un avion de chasse encore en activité ,c'est l'Eurofighter Typhoon avec l'Angleterre l'Espagne et l'Italie ,elle a donc un savoir faire .De plus on a appris récem...

le 16/07/2017 à 12:01
Signaler
Les contrats à l'export de l'Eurofighter ont tous été entachés de grave cas de corruption, comme en Arabie Saoudite. Et dernièrement l'Autriche a décidé de renoncer à sa flotte de 15 EuroFighter et exiger le remboursement de plusieurs milliards d'€ur...

à écrit le 13/07/2017 à 20:21
Signaler
Inévitablement, l'Europe devra consolider le secteur de la défense, comme ce fut le cas aux USA après la chute de l'URSS. Il faut aussi que cesse les querelles entre pro- et anti-OTAN. Je conseille d'ailleurs de lire cet article qui revient sur ce su...

le 14/07/2017 à 12:25
Signaler
Une Europe de la defense implique une armée européenne .D'ailleurs on se demande quelle langue parleront ces militaires !L'anglais peut etre au moment ou les anglais quittent l'Europe, ça serrait cocasse .De plus le chef d'état major de l'Otan a clai...

le 17/07/2017 à 17:59
Signaler
@ Sez Une armée européenne implique un gouvernement européen (qui prendrait les décisions politiques, et à qui elle rendrait des comptes), et un budget européen (pour la financer).

à écrit le 13/07/2017 à 20:18
Signaler
L' Allemagne est toujours prête à coopérer là où elle est dominée par la France (voir l'aérospatiale il y a 40 ans, le numérique aujourd'hui). Avec le temps, la France naïve et europeiste perd ses avantages et se voit ensuite donner des leçons économ...

le 14/07/2017 à 6:53
Signaler
bonjour , je suis absolument de votre avis , et l on pourrait rajouter également le secteur des tanks.

à écrit le 13/07/2017 à 17:32
Signaler
Quand on voit comment l'aérospatiale s'est fait cannibaliser par les allemands via Airbus, pourquoi doit ont encore aller se fourvoyer avec eux alors que nos industriels de la défense s'en sortent superbement?

le 13/07/2017 à 18:10
Signaler
L'objectif , je pense est d'amener l'UE à ne plus acheter américain et pour cela la France a besoin de l'Allemagne afin de créer un embryon d'Europe de la défense. Le parapluie de l'OTAN perdant en fiabilité, l'Allemagne a intérêt à s'orienter dans ...

le 14/07/2017 à 8:19
Signaler
Qu'est ce qui a été cannibalisé ? Les compétences clés de AIRBUS sont toujours resté à Toulouse aux dernières nouvelles. Ce n'est pas parce que c'est un allemand qui est à la tête de Airbus qu'il faut crier à la catastrophe. Quand à la fabrication de...

le 15/07/2017 à 7:08
Signaler
L'Allemagne ne cherche pas particulièrement à développer des bureaux d'études au sein d'Airbus ... C'est un fait , c'est en France que l'on conçoit les avions ( les problèmes de l'A380 étaient quand même du au BE d'Allemagne qui utilisaient un autre ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.