La France n'a plus de porte-avions pendant... 18 mois

 |   |  614  mots
Quelque 2.000 personnes en moyenne vont intervenir chaque jour sur le porte-avions pendant ses 18 mois d'arrêt.
Quelque 2.000 personnes en moyenne vont intervenir chaque jour sur le porte-avions pendant ses 18 mois d'arrêt. (Crédits : Reuters)
Le chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles-de-Gaulle est programmé pour une durée de 18 mois. Un contrat confié à DCNS et évalué à 1,3 milliard d'euros.

C'est l'heure du grand lifting pour le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui va faire une très longue pause. Ce chantier de refonte à mi-vie, qui est programmé pour une durée de 18 mois, représente quatre millions d'heures de travail. Ce programme de modernisation du Charles-de-Gaulle est évalué à 1,3 milliard d'euros. Il est entré mercredi au bassin dans le port de Toulon.

Au cours de ses quinze années d'activité opérationnelle intense, le porte-avions nucléaire a été engagé dans la plupart des conflits internationaux auxquels la France a pris part (Afghanistan, Libye et au Levant). Quinze années d'activité qui représente l'équivalent de trente tours du monde et plus de 41.000 catapultages.

Du travail pour 160 entreprises

Inédit par son ampleur et le nombre de travaux à conduire, il permettra de redonner du potentiel opérationnel au porte-avions pour plus de vingt ans. Le service de soutien de la flotte de la Marine nationale, avec la DGA, en assurent la maîtrise d'ouvrage. La maîtrise d'œuvre d'ensemble du chantier a été confiée à DCNS, qui va faire travailler 160 sous-traitants. "Sa mission est de conduire les travaux à réaliser durant cette refonte en coordination avec les marins du Charles-de-Gaulle, qui y contribueront largement", a expliqué le SIRPA Marine dans un communiqué publié ce mercredi. Ainsi, 1.100 marins vont participer à ce programme. Cette contribution correspondra à 25% de la globalité des travaux.

Quelque 2.000 personnes en moyenne, dont 1.000 chez DCNS, vont intervenir chaque jour sur le porte-avions pendant ses 18 mois d'arrêt. Une cinquantaine de techniciens de DCNS ont supervisé la manœuvre du porte-avions dans la rade de Toulon mercredi vers 8H00. Assisté d'une dizaine de remorqueurs, le bâtiment a mis près d'une heure pour entrer dans le bassin de 165 mètres de long et 45 mètres de large qui l'accueille pour plusieurs mois.

Triple objectif

Au-delà des opérations d'entretien (visite calendaire d'installations, rechargement du combustible nucléaire...), cette refonte à mi-vie poursuit un triple objectif : moderniser le système de combat pour maintenir et accroître l'interopérabilité avec les marines alliées, assurer le passage au "Tout Rafale" avec la retraite des Super-Etendard en optimisant les installations aviation et, enfin, moderniser les capacités du porte-avions en rénovant sa plateforme.

Pour redonner du potentiel au porte-avions, DCNS va donc réaliser le maintien en condition opérationnelle décennal du bâtiment. Seront notamment réalisés la visite des chaufferies et le remplacement du combustible, la visite des lignes d'arbres, les travaux de maintenance sur les catapultes, la visite des machines ainsi que la rénovation de la climatisation et d'une cuisine.

Modernisation du système de combat

En outre, durant cet arrêt technique, les équipes de DCNS assureront également la rénovation du système de combat. Elle comporte plusieurs aspects liés au changement des réseaux informatiques ainsi qu'à la mise en place de moyens garantissant la sécurité des systèmes informatiques. Différents changement de senseurs, radars de veille, radars de navigation, capteurs infrarouge, caméra optronique ainsi que la rénovation du système de communications sont prévus. Le portage du système tactique SENIT donnera lieu à une refonte du central opérations.

Enfin, des travaux seront engagés pour adapter le navire au nouveau groupe aérien embarqué, avec un passage au "tout Rafale". Plusieurs systèmes et installations seront remplacés : les installations d'aides à l'appontage et les systèmes de trajectographie. Par ailleurs, le système de surveillance centralisée des installations, les systèmes d'aide à la maîtrise des avaries ainsi que les automates de conduite de la plateforme sont aussi modernisés pour remettre le porte-avions au meilleur standard technologique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2017 à 0:03 :
Bon nous voilà sans porte avion de protection pendant 18 moins ils nous reste plus qu'à prier pendant 18 mois que personne ne veuille attaqué la France et comme par hasard la maintenance tombe juste au moment où il y a des grosses tension géopolitique. Merci à nos dirigeants précédents (Sarkozy, Chirac ,Hollande etc.... qui ne prennent pas les bonnes décisions et oui c'est pas sur que Trump viennent à notre secours et encore moins les anglais en cas de guerre sur tout en ce moment, enfin merci à tout c est politiciens made in china qui comprennent pas que notre pays doit avoir 2 porte avions notre défense est importante pour protéger nos intérêts et notre pays et aujourd'hui même les anglais vont fabriquer 2 porte avion (eux ils réfléchissent ) bref faites vos prières.
a écrit le 10/02/2017 à 1:27 :
Tiens tiens... ça me rappelle "Asterix chez les bretons" : César a réussi à vaincre les bretons, en attaquant tous les jour à 17h, à l'heure du thé !!!
Nos ennemis ont donc un créneau de 18 mois, periodiquement, pour savoir que la France n'a pas de porte-avions !!!
Alors soit ce n'est pas grave, et alors, pourquoi finance-t-on le Charles De Gaulle ? soit il est utile, et il en faudrait un deuxième, pour qu'au moins un porte-avions soit opérationnel en permanence... non ?
Réponse de le 10/02/2017 à 18:14 :
Excellentes référence et opinion que je partage. Si jamais il y a un problème grave, on dira "Messieurs attendez Juin 2018 pour nous attaquer qu'on puisse vous répondre.
a écrit le 09/02/2017 à 13:03 :
Pour la defense de l´Europe personne n a besoin de porte-avion. Et pour les conflits exterieurs personne n en a besoin non plus. Pour les operations aeriennes du moyen orient jusqu en Afganisthan le porte-avion est une coulisse sympa pour les reportages de telé mais n´a aucune influence sur les operations elle même. Il y a suffisament de bases terrestes aux alentours rendant les porte avions superflus.
La Russie a deja perdu 2 avions qui ont fait le plongeon ....au large de la Syrie.
Bien sur un pays riche qui ne sait pas ou dépenser son argent pour pavoiser avec un tel joujou !
Réponse de le 10/02/2017 à 11:46 :
ah bon ?
C est sur qu on peut faire decoller les avions de france, les faire voler des heures, les faire ravitailler en vol et se passer de porte avion.
par contre c est sur qu il faut pas tomber sur une urgence quelconque parce qu eplannifier ce type de mission c est pas simple. Pire ca devient impossible si on doit par ex assurer une couverture aerienne permanente sur une zone (genre il faut 5 h de trajet pour qu el avion reste une heure sur zone).

Et qui de la portection des autres batiments de la marine contre une attaque aerienne ? c est avec ce type de raisonnement que les anglais ont perdu des navires pendant la seconde guerre : coules par les avions japonais
a écrit le 09/02/2017 à 9:44 :
Humour flop. Il va être le temps de lancer un second porte-avion depuis le temps que je recycle mes boites de conserve pour refaire de la tôle !
a écrit le 09/02/2017 à 0:44 :
En parlant de ça : QUEL pays possède des porte-avions dans la zone Euro..?? Je dis ça, c'est juste une question de défense européenne, rien d'autre. On sait jamais. Si vis pacem, tu tues les autres.
a écrit le 08/02/2017 à 20:16 :
Il me semble que les du lancement de ce porte avion, les périodes de maintenance ete de 6 mois.... Nous en sommes déjà à 18 mois, trois fois plus... Et ce vaisseau n'est pas encore à mi- vie..... Bon, nous n'avons malheureusement pas les moyens dans acheter un deuxième.... Car les islamistes et les terroristes ne marche pas encore sur l'eau... Bon le porte avion s'est 3 milliards le groupe aéronavale s'est 60 milliards.... Surtout que pour surveiller nos petites îles du Pacifique, ils nous faut des frégates.... Bon l'on a fait des choix, 11 euros par jour à un migrants et 33 euros pour un réfugié politique.... La politique a décidé ou sont les priorités de notre pays.....
Réponse de le 08/02/2017 à 20:41 :
Très juste, quand on pense que des études avaient été menées avec les Britanniques pour réduire les coûts de construction de deux porte-avions pour chaque pays. Les Britanniques ont baptisé leur premier, l'an dernier en présence de la Reine, ... au whisky!
Réponse de le 09/02/2017 à 2:47 :
@Rogger:

Le cout d'un porte-avions est plutôt de l'ordre de 3 Mds € et celui nécessaire de 2 nouvelles flottilles de Rafale M pour son GAe (Groupe Aéronaval) est de 2 Mds € (pas 60 milliards).

Il faut donc compter 5 Mds € (à rapporter à 7 années de la mise sur cale à la fin des essais) pour un deuxième porte-avions, ce qui sera d'ailleurs amplement à la portée d'un budget de la défense porté à 2% du PIB (hors pensions).
a écrit le 08/02/2017 à 20:15 :
a quoi sa sert d avoir un porté avion qui est a l arrêt pour longent
a écrit le 08/02/2017 à 17:54 :
il existe des solutions:prendre en leasing le Foch ou le Clémenceau qui doivent etre du coté de l'amérique du sud ou louer un porte avion aux américains qui en ont plein(en échange on peut leur céder la technologie de l'A380)
Réponse de le 08/02/2017 à 19:00 :
élu ps: autre solution: reprendre aux Egyptiens les 2 Mistral qu'ils ne paieront jamais de toute façon. Quant aux technologies françaises, je n'ai pas l'impression que les US ou la Russie en aient besoin. Mais pour les voir couler, on peut leur vendre le Hollande :-)
Réponse de le 08/02/2017 à 19:28 :
La technologie de l'A 280 c'est quoi ...............
a écrit le 08/02/2017 à 17:36 :
Sans porte avion operationnel et en état de marche on se retrouve une part sans défense opérationnelle, va falloir trouver d'autres moyens pour combattre le terrorisme ! Le Charles de Gaulle a besoin d'une cure de jouvence pour definir les nouveaux standards de combat et les spécificités militaires comme les equipements opérationnels, les equipements de defense du Charles de Gaulle et l'interopérabilité entre le terrestre, le maritime et l'aérien. Oui sans j'ai eu la chance au cours de mes etudes de voir le Charles de Gaulle à Brest en maintenance avant qu'il soit mis en service en 1999, il y a 18 ans et depuis que de chemin parcouru par les marins, que de missions réalisées alors une cure de jouvence et une refonte complète des systèmes paraît bien normal et devra assurer les futurs missions du Charles de Gaulle et de l'armée française.
a écrit le 08/02/2017 à 16:16 :
Oui, mais la France a encore son capitaine de pédalo pendant 3 mois. Alors Trump, qui a déjà été averti et menacé par notre capitaine, n'a qu'à bien se tenir. Je suis même certain que Poutine aussi fait dans son froc rien qu'en entendant son nom :-)
Réponse de le 08/02/2017 à 17:04 :
FH avait bien dit qu'il aimerait bien que nos partenaires UE s'arment. car pour l'instant, c'est la France qui fait le gros du boulot. et qui a été distinguée par l'US Navy pour son efficacité.
on doit même aider le UK à chasser le sous-marin russe. le UK manque cruellement de navires, dixit Les Echos. et on attend leur porte-avions pour qu'il puisse prendre la relève de temps en temps.
t'es au Canada, c'est ça ? avec son ridicule 1% de dépense de Défense (SIPRI). tout passe dans l'achat du boulet F-35, probablement.
Réponse de le 08/02/2017 à 17:50 :
@gfx: le Canada est une colonie américaine, pas besoin donc de se suréquiper. En revanche, je ne déjeune pas avec la Reine ou le gouvernement britannique pour en savoir autant que toi sur l'état de leurs secrets défense :-)
Réponse de le 08/02/2017 à 19:50 :
@Patrickb ; un p'tit secret défense British....juin 2016 un missile balistique trident lancé au large de la Floride en direction de l' Afrique de l'ouest a fait demi tour et direction Miami....ouf, il n' était pas armé . L' humour Anglais sans doute .
a écrit le 08/02/2017 à 15:23 :
Faut relire ensuite l'ancien article qui est à côté :Quand la France finance à fonds perdus les porte-avions de la Royal Navy.Edifiant
a écrit le 08/02/2017 à 15:21 :
C'est a croire que l'on été très riche quand nous avions nos 2 portes-avions mais il s'agissait bien d'un choix politique maintenant on préfère dépenser inutilement dans l'écotaxe!
a écrit le 08/02/2017 à 14:19 :
Depuis le temps qu'on dit qu'il en faut un deuxième. Les british vont bientôt avoir eux, leurs 2 porte avions.
Réponse de le 08/02/2017 à 14:55 :
Le Royaume-Uni n'est pas le meilleur exemple, eux ça fait 3/4 ans qu'ils n'ont pas de porte-avions.

Sinon pour la situation actuelle c'est quand même la faute à Sarkozy qui a délayé et, dans la pratique, mis le projet Chirac à mort.
Réponse de le 08/02/2017 à 15:12 :
En attendant, les british ont zéro porte-avions depuis plusieurs années.
Réponse de le 08/02/2017 à 17:31 :
arrêtez de regarder derrière vous - regardez devant
Réponse de le 08/02/2017 à 21:02 :
@ Aria

Les Anglais ont un très gros problème , pas de catapulte donc avions a décollage vertical le F35 version navale....là ça va coûter un bras, ils envisagent un nombre réduit d' avions, pas de soucis pour les garer seul avantage .
a écrit le 08/02/2017 à 13:47 :
On trouve les sous ou ? En laissant l'euro, cela nous coûte € 100 milliards annuel de plus sur la dette, alors, "Forget it" !!! Il faut savoir ce que l'on veut et surtout ne pas ruiner le pays pour des fantasmes en abandonnant une monnaie solide pour une "monnaie de siege"
a écrit le 08/02/2017 à 13:34 :
Le Front National a une proposition sur le sujet de la permanence d’un porte-avion français en mer !

Source : www.marine2017.fr/programme/, IV-une France puissante :
121. Augmenter dès la première année du mandat le budget de la Défense à 2 % du PIB puis tendre vers 3 % à l’horizon de la fin du quinquennat. Ces 2 % minimum seront inscrits dans la Constitution. Cet effort substantiel permettra notamment de financer :
–        un second porte-avions baptisé « Richelieu », indispensable à la permanence à la mer de notre groupe aéronaval ;
–        l’augmentation des effectifs (pour les reconstituer à leur niveau de 2007, soit environ 50 000 militaires supplémentaires) ;
–        la pérennisation de notre force de dissuasion nucléaire ;
–        l’augmentation générale de notre format d’armée (davantage d’avions, de navires, de blindés) et la modernisation des équipements ;
–        le rétablissement progressif d’un service militaire (minimum obligatoire 3 mois).
Réponse de le 08/02/2017 à 14:06 :
La France a accumulé des dizaines de milliards de dettes auprès de la BCE. Ces dettes proviennent de ses déficits extérieurs et de la balance des paiements soldés auprès de la BCE par la BdF, en contrepartie de la création monétaire européenne permettant de maintenir en équilibre les flux entrants et sortants avec nos partenaires de la zone euro. Ces dettes vont devoir être reprises par la BdF en cas de sortie de la zone euro, ce qui provoquera une dévaluation immédiate de la monnaie nationale, du fait de la création monétaire par la BdF pour éponger ses dettes monumentales. Par ailleurs l’euro est une monnaie de dette de marché, qui permet aux Etats de financer la croissance de leurs dépenses par les dettes émises en euros par les banques. Nous sommes en effet un Etat socialiste pratiquant la relance par la dette publique, en l’absence de création de valeur suffisante par les entreprises, privées qu’elles sont de capital de financement aspiré par le capital dette créé par les banques. En cas de renonciation à une monnaie de dette financée par les banques de marché, il va bien falloir trouver des sources alternatives de financement. Ou bien il faudra diminuer les dépenses de l’Etat des deux tiers en liquidant le personnel en trop. Je veux dire en le rendant disponible pour créer de la valeur dans l’économie privée. Donc Marine sera a priori mal placée pour diminuer les taxes pétrolières et autres, et ce d’autant plus que l’Etat aura un besoin urgent de l’économie privée pour créer des emplois rémunérateurs. Il va donc falloir inverser la vapeur pour redonner du pouvoir économique aux citoyens, c’est-à-dire leur permettre de créer la valeur économique que l’Etat ne sera plus en mesure de fournir par ses dépenses. Voilà bien le changement de modèle économique dont il s’agit, dans un contexte de guerre commerciale avec nos partenaires de l’Europe pour la conquête des marchés mondiaux. On n’est pas obligé de partir à la conquête du grand large. Mais alors il faudra que le marché intérieur s’adapte aux nouveaux besoins d’une population à la recherche désespérée de revenus.
Faire la queue au ticket de rationnement... Faut écouter les anciens.
Pour le Richelieu ont peu se brosser. Les vrai patriotes rembourses avec dignité.
Réponse de le 08/02/2017 à 14:17 :
Les promesses (surtout celles qui sont en bas de la liste : n°121/144) n'engagent que ceux qui y croient.
Au fait je n'ai pas vu dans son programme comment elle compte rembourser au parlement européen les 340 000 EUR (faux et usage de faux et travail dissimulé) si elle est reconnue coupable: avec son propre argent ou avec le nôtre ?
Réponse de le 09/02/2017 à 0:41 :
Sinon, les deux dirigeants européens qui ont déclenché la dernière guerre mondiale en 1939 avant la suivante ont été financés par les banques us. Il faudrait peut-être creuser de ce coté-là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :