Le patrouilleur L'Adroit va-t-il accoster finalement en Uruguay ?

 |   |  315  mots
Le patrouilleur L'Adroit, développé sur fonds propres par DCNS, a été déployé dans de nombreuses zones de crise par la Marine nationale
Le patrouilleur L'Adroit, développé sur fonds propres par DCNS, a été déployé dans de nombreuses zones de crise par la Marine nationale (Crédits : DCNS)
Selon nos informations, DCNS propose à nouveau le patrouilleur L'Adroit à l'Uruguay.

Et si L'Adroit jetait finalement l'ancre en Uruguay... En tout cas, le feuilleton du patrouilleur hauturier (un OPV de la classe Gowind), développé par le groupe naval sur fonds propres, se poursuit. Après avoir envisagé de le vendre à l'Uruguay en 2013, puis à l'Égypte début 2016, DCNS le reproposerait à nouveau, selon nos informations, à Montevideo... qui en avait très envie il y a quelques mois. C'est la nouvelle option privilégiée par le groupe naval, qui souhaite séduire puis accoutumer la marine uruguayenne à ses navires de guerre.

En février, L'Adroit avait été envoyé en Argentine pour effectuer un exercice avec la marine argentine à hauteur de Punta Indio. La marine argentine est intéressée par des patrouilleurs de la classe Gowind, qui sont en concurrence avec des navires de guerre chinois et espagnols (Navantia). Le choix de Buenos Aires pourrait être annoncé d'ici à la fin de l'année mais le calendrier semble encore fluctuant.

L'Adroit, un navire DCNS prêté à la Marine nationale

Dans le cadre du soutien à l'exportation, DCNS a été mis à la disposition en 2011 de la Marine nationale pendant une période de trois ans L'Adroit. Le ministère de la Défense, la Marine nationale et DCNS ont ainsi signé une convention de mise à disposition de ce bâtiment le 26 octobre 2010. Le contrat a été prolongé par avenant trois fois de suite. Il doit rester à la disposition de la Marine nationale jusqu'à l'été 2017.

L'Adroit, qui a été utilisé pour de nombreuses missions de soutien à l'exportation à l'image de sa venue à Buenos Aires, a été aussi déployé dans de nombreuses zones de crise telles que le Golfe de Guinée ou la mer Méditerranée. Il a participé à différentes opérations en 2015, notamment la mission européenne Atalante de lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden, ou bien le sauvetage de ressortissants au Yémen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2016 à 10:27 :
Je ne suis pas compétent en matière navale mais je suis étonné par la hauteur du bridge et de la surface exposée au fardage (vent) de ces navires (ainsi que les paquebots). Je me demande comment ils tiennent la mer. Soit ils sont lourdement lestés soit ils "bouchonnent" mais dans ce cas, comment tiennent-ils une mer bien formée? Quelqu'un/e pourrait-il me l'expliquer? Merci
Réponse de le 14/04/2017 à 13:05 :
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Adroit_(patrouilleur)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :