Le Qatar s'offre enfin 28 NH90 pour trois milliards d'euros

 |   |  320  mots
La commande de NH90 au Qatar va rapporter un peu plus de 1,5 milliard d'euros à Airbus Helicopters
La commande de NH90 au Qatar va rapporter un peu plus de 1,5 milliard d'euros à Airbus Helicopters (Crédits : Airbus Helicopters)
Doha commande 16 NH90 dans la version transport tactique (TTH) et 12 dans la version navale (NFH). Les appareils seront livrés à partir de juin 2022 jusqu'en 2025.

Il aura fallu au consortium NHIndustries quatre ans pour concrétiser au Qatar la vente de 28 NH90 et 16 Ecureuil (H125) pour un montant total de plus de 3 milliards d'euros, dont un peu plus de 1,5 milliard pour Airbus Helicopters, comme La Tribune le révélait lundi. Pour Airbus Helicopters (62,5% de NHI) et ses partenaires Leonardo (32%), maître d'oeuvre du contrat, et le néerlandais Fokker (5,5%), c'est une très bonne nouvelle car il y avait des années que le NH90 n'avait pas été exporté. La Belgique en 2008 et la Nouvelle-Zélande en 2007 ont été les derniers pays à s'offrir le NH90.

Dans le détail, Doha commande 16 NH90 dans la version transport tactique (TTH) et 12 dans la version navale (NFH), qui seront livrés à partir de juin 2022 jusqu'en 2025. Les Ecureuil, qui seront exploités par la Qatar Armed Forces Air Academy, serviront à l'entrainement des pilotes qataris.

Six NH90 en plus

Le Qatar avait signé il y a quatre ans un protocole d'accord pour l'achat de 22 NH90 pour un montant de près de 2 milliards d'euros avec le constructeur de Marignane. Le Qatar a également signé début décembre pour un total de près de 12 milliards d'euros de contrats à l'occasion d'une visite à Doha d'Emmanuel Macron, en particulier dans la défense avec une commande ferme de 12 Rafale fabriqués par Dassault Aviation, qui attend l'acompte des Qataris, et un protocole d'accord pour l'achat de 490 blindés VBCI (Nexter).

Lancé en 1992, le programme NH90 (pour NATO Helicopter), est construit par six pays européens, dont la France, l'Allemagne et l'Italie et assemblé dans six usines dont une en France (Marignane), une en Italie (Venise), une en Finlande et une en Australie. L'appareil est produit par la société NHIndustries, basée à Aix-en-Provence. Cette nouvelle commande porte le nombre d'hélicoptères vendus à 543 exemplaires, dont 350 ont été livrés à 20 clients dans treize pays. Les NH90 ont accumulé 170.000 heures de vol environ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2018 à 7:21 :
Le problème de l'exportation d'armement tient dans l'éventuelle utilisation contre l'exporteur ou le fabricant, comme la guerre de Syrie l'a rappelé, mais aussi en Afghanistan , en Irak, etc , etc.
C'est une très mauvaise idée.
a écrit le 15/03/2018 à 11:04 :
Au lieu de polémiquer, réjouissons nous car c'est la preuve que le made in france en matière de haute technologie est reconnu.De toute façon ceux qui râlent, oublient que si le besoin de ce matériel était nécessaire, le Qatar aurait acheté ailleurs. Enfin dans la commande, il y a des hélicoptères marine qui sauveront des naufragés avant tout , l'hélicoptère même militaire reste "l'arme" qui a plus sauvé que tué !
a écrit le 14/03/2018 à 20:05 :
Sommes-nous racistes au point de leur vendre des engins de mort pour s'entretuer?
Réponse de le 15/03/2018 à 9:40 :
On vend des hélico aux belges et aux australiens, sommes nous racistes ? Pour l'instant le Qatar est en guerre avec personne et nous leur achetons du gaz et du pétrole pour vos chauffer et faire rouler votre voiture.
a écrit le 14/03/2018 à 19:02 :
Ils vont pouvoir faire de belles courses d'hélicoptères dans le désert....😎
Réponse de le 15/03/2018 à 16:54 :
ça fera plutôt de bon ventilateurs ;)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :