Rafale, Airbus A321, véhicules blindés... le Qatar achète du made in France

 |   |  361  mots
L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française.
L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française. (Crédits : HAMAD I MOHAMMED)
Signés en présence d'Emmanuel Macron et de l'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, ces contrats comprennent 12 Rafale ainsi quela concession du métro de Doha et du tramway de Lusail, confiée à un consortium SNCF/RATP, ou encore l'achat de 490 véhicules blindés type VBCI au français Nexter.

Le Qatar a signé jeudi la levée de l'option sur l'achat de 12 avions de combat Rafale (Dassault Aviation) supplémentaires, une lettre d'intention pour 490 blindés Nexter et un contrat d'exploitation et maintenance du métro de Doha, à l'occasion d'une visite d'Emmanuel Macron.

"Ce nouvel accord a été bâti sur la relation privilégiée qui existe entre les deux pays et sur la détermination que partagent le Ministère de la Défense du Qatar et Dassault Aviation à aller plus loin ensemble", a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault
Aviation cité dans un communiqué.

L'émirat a dans le même temps ouvert la voie à une autre option pour 36 Rafale supplémentaires, lit-on dans un document diffusé par la présidence française. Le Qatar a également signé un contrat pour 50 Airbus A321neo avec moteurs Safran et une option pour 30 autres avions du même type. Signé avec la SNCF et la RATP, le contrat pour l'exploitation et la maintenance du métro de Doha et d'un tramway à Lusail est estimé à plus de 3 milliards d'euros et a une durée de 20 ans, ont précisé les deux opérateurs de transport français dans un communiqué. Le Qatar a par ailleurs signé avec Suez un contrat pour la dépollution des sols de lagunes.

Crise du Golfe et antiterrorisme

Après Alger mercredi, le président français Emmanuel Macron effectue une visite éclair au Qatar, avec au menu plusieurs gros contrats, la crise dans le Golfe et la lutte antiterroriste. Il se rend d'abord jeudi matin sur la grande base américaine d'Al-Udeid qui abrite le siège du Centcom, le commandement central américain qui dirige les opérations antijihadistes. Il y rencontrera le commandement américain, ainsi que les troupes françaises stationnées sur place.

Il s'entretiendra ensuite avec le jeune émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, qu'il avait reçu à Paris en septembre, avant une conférence de presse conjointe. Durant cette visite, les deux dirigeants ouvriront un "dialogue de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme", a indiqué la présidence française.

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2017 à 11:21 :
La caste de nababs RATP SNCF ont adoptés des méthodes mafieuses pour conserver leur monopole en France empêchant toute concurrence mais sans complexe s'installent sur des marchés internationaux. Pas de quoi pavoisé ! Avec une sncf moribonde sur son propre territoire et gouffre financier pour l'état français en 2021 avec la libéralisation du rail la sncf sera comme dans le fret balayé en peu de temps et Pepy P-dg sncf à la gestion calamiteuse mis à la retraite sans être menacé de licenciement pour incompétence comme l'ensemble des cheminots. Comme quoi la concurrence dans le secteur publique sera une bonne chose pour notre pays !!!
Réponse de le 08/12/2017 à 13:08 :
Pour votre petite culture générale :
http://services.ratp.fr/fr/ratp/c_5074/realisations/

A bientôt
a écrit le 08/12/2017 à 4:17 :
Pour les VBCI, cela est assez logique. La petite armée de terre locale est équipé de VAB et AMX-30 en autre.
a écrit le 07/12/2017 à 19:16 :
La Qatar n'a pas beaucoup d'effort à fournir pour faire mieux que certains pays Européens prompt à récupérer des subventions de l'UE afin de les dépenser à l'extérieur du continent !
Réponse de le 07/12/2017 à 22:02 :
Ah oui la Pologne vendue aux USA.
a écrit le 07/12/2017 à 17:11 :
Ils devraient acheter des F35 également, cet avion formidable permet d'accentuer, d'amplifier l'efficacité des avions anciens de generation 4 comme le rafale, les F15/F16.

Voici ce qu'en dit un general israelien :


"I don’t look at it [the F-35] just as a plane and capability," Major General Amir Eshel, who led the IAF until retiring in August 2017, told Israeli newspaper Haaretz shortly thereafter. "Before the plane was received, we thought about how to change the air force and adapt it to a fifth-generation fighter, and not the opposite. If we’d done the opposite, we would have only diminished the plane’s capabilities. You need to look at it at a system-wide level – not of the plane, of the whole air force. How the F-35 makes the other planes far more effective, the information it shares with them and with our information centers, how they can then do so much more thanks to that information. It goes far beyond the fact that it can operate in places that no other plane can."


Ce n'est pas seulement un avion de combat mais une plateforme ISR avançée, un quaterback qui fait le travail de target sorting identifying classifying designating you name it en ing !
Un JTAC aérien, un FAC. En plus de pouvoir très shooter lui même both air to air ou air to ground.

Ce concept de 5eme generation va bien au delà de la seule capacité à dénier un lock radar.
Réponse de le 07/12/2017 à 18:16 :
Pourquoi tu fais la promo du F-35 .. T'es Français?
Ont galère déjà a fourguer notre matos je comprend pas.
En Amérique ils ont le Patriot act et nous ont a ça.
Réponse de le 07/12/2017 à 18:26 :
La liste des problèmes du F-35 pourrait remplir un annuaire téléphonique
Réponse de le 07/12/2017 à 21:37 :
Ah vous pensiez vraiment qu'en critiquant de maniere caricaturale cet avion fruit de milliers d'heures de recherches et de mise au point vous influenciez les acheteurs utilisateurs testeurs ?
Vous nous faites passer pour des vrai crétins oui !
Réponse de le 08/12/2017 à 11:10 :
@donrulio : en choisissant un pseudo qui signifie "aulne" en anglais, "alder" ne se définit pas vraiment comme un Français amoureux de sa baguette de pain et de son béret, mais plutôt comme un anglophile ou un americanophile.
Réponse de le 09/12/2017 à 20:46 :
Alder
Je retourne le propos c'est vous qui avez déroulé l'article. Et je pense la même chose de vous. Je vous trouvé juste un problème d'incarnation européenne.

Harpagon faut sortir de ces vieux clichés...
"le protectionnisme européen pour les appels d'offre public" ça va pas tarder.
et vous n'allez pas taxé ces gens de franchouillard je pense. C'est en fait vous qui nous faite passer pour des arriérés.
a écrit le 07/12/2017 à 16:41 :
Pour être précis les 50 Airbus A321 neo ce n'est pas une commande à proprement parler, mais une conversion d'une précédente signature. A savoir que les A321 ont remplacé les A320 initialement prévus, qui sont des avions plus grands, et donc affichant un prix supérieur. CQFD.
a écrit le 07/12/2017 à 15:57 :
Bravo, pour les contrats censés être made in France : ne pas oublier comme le dit un des commentaires que les moteurs sont CFM et non exclusivement Safran; par ailleurs
l'Airbus est européen et non français..
Réponse de le 08/12/2017 à 11:57 :
Et alors? Même si c'est fait à 50 % en France sur les moteurs, on est perdant ?Tant que, c'est bon pour nous, il faut prendre ! :)
Réponse de le 08/12/2017 à 13:15 :
Européen peut-être , mais quand je vois le niveau minable des allemands dans l'aero ( A380 entre autre ) , je me suis toujours demandé comment airbus arrivait à vendre autant d'avions .
a écrit le 07/12/2017 à 15:31 :
Surprenant : pas un mot sur les droits de trafic donnés en contrepartie ;ou quand pour faire plaisir à Dassault et Airbus , on pénalise encore AIR FRANCE .
Réponse de le 08/12/2017 à 11:09 :
C'est à AF de faire son boulot, et heureusement qu'il y a de la concurrence, sinon la galère des clients d'Air France, confrontés aux grèves à répétition, serait encore bien pire et plus couteuse.
Réponse de le 08/12/2017 à 11:09 :
C'est à AF de faire son boulot, et heureusement qu'il y a de la concurrence, sinon la galère des clients d'Air France, confrontés aux grèves à répétition, serait encore bien pire et plus couteuse.
a écrit le 07/12/2017 à 13:56 :
Bravo et félicitations à Eric Trappier et aux équipes de Dassault, ainsi qu'au Président Macron et Jean-Yves Le Drian !
Réponse de le 07/12/2017 à 18:24 :
A quel prix pour les contribuables parce que sans les subventionnes du gouvernement francais, pas des contracts.
a écrit le 07/12/2017 à 13:32 :
un ancien ministretre qatari a déclare que son pays avait dépensé des disaines de milliard de dollards dans le financement des groupes islamistes
ils ne faudra pas se pleindre ensuite
Réponse de le 07/12/2017 à 17:59 :
Ce n'est par ce que un ou des qataris soutiennent le terrorisme que cela correspond à la politique du pays.
Les USA ont la plus grande armée du moyen orient au Qatar, on vendu des avions F15 pour 12 milliards de $ au mois de juin 2017 ! ! ! (pourtant des avions hyper pointus, idem pour Boeing, sachant que la vente de produits de haute technologie y compris civil, nécessite une autorisation des autorités américaines(voir le cas de l'Iran) ; si le Qatar soutenait te terrorisme les USA ne leur vendrait plus grand chose et surtout pas de l'armement sensible !
a écrit le 07/12/2017 à 13:26 :
Vendre des armes à des puissances étrangères, une performance particulièrement glorieuse pour la France, pays des droits de l'homme, de la liberté, de l'égalité etc. Il faut dire que le Qatar est un pays particulièrement sensible à ces principes.
a écrit le 07/12/2017 à 13:23 :
Le contrat signé par la SNCF et la RATP est partagé en coentreprise avec un partenaire local qui en détient 51% (obligation légale). Alors que le Qatar lui peut investir en France sans partenaire local.
a écrit le 07/12/2017 à 12:20 :
L' argent n'a pas d' odeur, depuis la nuit des temps...Certain découvre à voir le comportement Canadien au sujet des frégates . Maintenant les monarchies du golfe sont dans un corner, Macron enfonce des coins là ou il faut, surtout après l' affaire de Jérusalem....
a écrit le 07/12/2017 à 11:37 :
Je cite
Le Qatar a également signé un contrat pour 50 Airbus A321neo avec moteurs Safran. Non CFM Internalional. CFM International est une coentreprise entre la société américaine General Electric et la société motoriste française Safran Aircraft Engines, anciennement SNECMA
Réponse de le 08/12/2017 à 13:18 :
Vous étiez là lorsque le contrat a été signé , pourquoi dévaloriser toujours les entreprises françaises , on dirait que vous êtes jaloux de la réussite de celles-ci .
a écrit le 07/12/2017 à 11:34 :
Parfait !
a écrit le 07/12/2017 à 11:05 :
Et comme par hasard le Qatar a été retiré de la liste noire des paradis fiscaux de l'UE quelques jours avant sa publication.
Nous sommes tous corrompus. Heureux contrats, heureux politiques, heureux salariés.
Réponse de le 07/12/2017 à 12:21 :
Chère Vierge, vous préférez qu'ils achètent du matériel américain ? Gardez vos petites ailes et votre couronne sur la tête, dumkopf !!
Réponse de le 07/12/2017 à 13:34 :
Non cher ami. Je veux juste souligner que les Français se plaignent du Qatar mais sont bien contents d'avoir du boulot grâce aux contrats que signent nos industriels et nos politiques.
a écrit le 07/12/2017 à 11:01 :
Est ce par que la France a mis fin a ses relations avec l'Arabie que le Quatar et fini par signer tous ces contrats ? un peu comme l'arabie avec Trump qui avait décidé de mettre fin aux negociations avec l'Iran ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :