MBDA monte à bord des nouvelles frégates égyptiennes (missile VL-Mica NG)

L'Égypte devient le premier client à l'export pour le système de défense antiaérienne VL MICA NG, qui va armer les frégates de type MEKO.
Michel Cabirol

2 mn

Le missile Mica NG (air-air et sol-air) offre une résilience aux normes ITAR,
Le missile Mica NG (air-air et sol-air) offre une résilience aux normes ITAR, (Crédits : DGA)

Ainsi que l'avait révélé La Tribune, la Marine égyptienne a notifié à MBDA un contrat portant sur l'acquisition du système de défense antiaérienne VL Mica NG (Nouvelle Génération) pour équiper ses futures frégates MEKO, de fabrication allemande (ThyssenKrupp Marine Systems), a annoncé mardi le missilier européen. "Lancé officiellement en octobre 2020, le système VL MIca NG est basé sur l'intégration du missile MICA NG (Nouvelle Génération) au système VL MICA existant", a précisé MBDA. L'Égypte devient le premier client à l'export pour le système de défense antiaérienne VL Mica NG.

Selon nos informations, MBDA discute aussi actuellement avec l'Égypte d'une commande visant à protéger les BPC (bâtiments de projection et de commandement) vendus en 2015 par la France au Caire pour 950 millions d'euros.

Le missile Mica NG, l'arme anti-ITAR

Des systèmes de la famille VL Mica équipent déjà les quatre corvettes de la classe Gowind dont la Marine égyptienne a récemment fait l'acquisition auprès de Naval Group. Le système VL Mica NG apporte des capacités d'auto-défense et de protection de consorts améliorées permettant de traiter les cibles atypiques (drones, petits aéronefs) ainsi que les menaces futures caractérisées par des signatures infrarouge et électromagnétique toujours plus réduites. Le VL Mica NG sera en outre capable d'intercepter des cibles classiques (avions, hélicoptères, missiles de croisière et anti-navire) à de plus grandes distances. La portée a été allongée d'une vingtaine de kilomètres. Ce missile sera développé en deux versions : autodirecteur infrarouge (IR) matriciel et électromagnétique (EM) équipé d'une antenne AESA (Antenne à émetteurs modulaires actifs).

Outre les innovations dans les domaines des autodirecteurs et de la propulsion, le missile Mica NG (air-air et sol-air) offre une résilience aux normes ITAR, qui dotent cette famille de missiles "d'un fort potentiel export", explique le ministère des Armées. Ce qui offre en Égypte de nouvelles perspectives pour le Rafale qui pourrait être doté du missile air-air Mica NG sans être suspendu à un veto de l'administration américaine. La France s'est vu refuser par deux fois l'exportation en Égypte du missile de croisière Scalp et air-air Meteor. En France les Mica NG, livrés entre 2026 et 2031, remplaceront les missiles air-air Mica en service depuis le début des années 2000 et dont le retrait de service progressif est attendu entre 2018 et 2030.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/02/2021 à 21:06
Signaler
Personnellement , je suis surpris des probleme. D'exportation de ce type de missile.. Bon , Îls faut dire que lá Plate forme terreste dè çe missile est loin d'être àu tops... Pourquoi , ne pas develloper un systeme hybride , missile canon sur un ch...

à écrit le 24/02/2021 à 12:16
Signaler
Sais-t'on pourquoi MBDA ne parviens pas à proposer une version QuadPack (4 missiles dans un VLS) du MICAL VL comme les américains le proposent avec l'evolved Sea Sparrow ?

à écrit le 24/02/2021 à 10:44
Signaler
Que craint l'Egypte ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.