Morpho : cinq candidats sélectionnés par Safran

 |   |  327  mots
Les cinq candidats retenus auraient formulé tous les cinq des offres financières au-delà de 2 milliards d'euros pour acquérir Morpho,
Les cinq candidats retenus auraient formulé tous les cinq des offres financières au-delà de 2 milliards d'euros pour acquérir Morpho, (Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)
Le conseil d'administration de Safran, réuni jeudi pour opérer une première sélection parmi les 12 offres non engageantes pour acquérir Morpho, son pôle identité et sécurité, a sélectionné cinq candidats, dont Gemalto et Oberthur.

Le conseil d'administration de Safran, réuni ce jeudi pour opérer une première sélection parmi les 12 offres non engageantes pour acquérir Morpho, son pôle identité et sécurité, a sélectionné cinq candidats, selon nos informations : le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, le fonds Advent qui souhaite fusionner Morpho avec Oberthur Technologies ainsi que les fonds KKR, Bain Capital et CVC.

Les cinq candidats retenus auraient tous formulé des offres financières au-delà de 2 milliards d'euros pour acquérir Morpho, la pépite de Safran dans le domaine de la sécurité. Safran attend désormais les offres engageantes des cinq candidats en septembre afin de choisir l'offre la "mieux-disante" avec une dimension industrielle. Le directeur général de Safran Philippe Petitcolin avait déclaré le 21 juin à Reuters lors du Paris Air Forum organisé par La Tribune que le groupe comptait organiser un deuxième tour d'enchères autour de la rentrée.

Safran veut sortir de la sécurité

L'équipementier aéronautique, qui a décidé au printemps de se désengager de la sécurité, est déjà en train de vendre Morpho Detection, la division de détection d'explosifs, au britannique Smiths Group pour une valeur d'entreprise de 710 millions de dollars (630 millions d'euros). C'est au tour de Morpho qui a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros, notamment dans la biométrie et les cartes à puce.

Le pôle sécurité de Safran, bâti à partir du rachat de Morpho par Sagem en 1993, a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 1,878 milliard d'euros (dont 15% dans la détection) et a dégagé un bénéfice opérationnel courant de 151 millions d'euros. Safran employait 8.667 personnes dans ce pôle sécurité fin 2015. L'Etat français, qui détient 15,4% du capital de Safran, surveille de près l'opération même s'il a aujourd'hui une influence limitée au conseil d'administration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :