Nexter signe une nouvelle vente de Caesar 8x8 pour la République tchèque

La République tchèque va signer un contrat avec Nexter portant sur l'acquisition de 52 Caesar, dont 40% de la charge sera réalisée par l'industrie locale. Le montant du contrat s'élève à 257 millions d'euros.
Michel Cabirol

3 mn

Le premier Caesar 8x8 sera livré fin 2025, début 2026. Soit 51 mois après la signature du contrat.
Le premier Caesar 8x8 sera livré fin 2025, début 2026. Soit 51 mois après la signature du contrat. (Crédits : Nexter Systems)

Article mis à jour le 30/09 à 15h00 (communiqué de Nexter)

Après la cruelle désillusion en Australie avec la perte d'un contrat de 12 sous-marins de classe océanique, la France retrouve des couleurs à l'exportation. Après les six Rafale supplémentaires et les trois frégates FDI en Grèce, c'est au tour de l'armement terrestre d'être à l'honneur avec le système d'artillerie autotracté Caesar (155 mm), le best-seller de Nexter à l'export (273 exemplaires vendus dans six pays - Arabie Saoudite, Danemark, Indonésie, Maroc, République tchèque, Thaïlande-, sur les 350 vendus). La ministre des Armées Florence Parly sera jeudi à Prague pour assister à la signature du contrat portant sur la vente de 52 Caesar à la République tchèque pour un montant de 257 millions d'euros (333 millions d'euros TVA comprise + options). Le ministère des Armées vise une mise en vigueur d'ici à la fin de l'année avec le versement du premier acompte par Prague.

"En sélectionnant le Caesar dans sa version huit roues motrices (8x8), le ministère tchèque de la défense fait le choix d'un système parfaitement adapté au combat de haute intensité. D'une part, cette version du Caesar transporte 36 obus, ce qui lui confère une grande autonomie en munitions. D'autre part, le réapprovisionnement est exécuté à grande cadence (trois minutes contre dix pour ses concurrents entièrement automatisés)", a précisé jeudi dans un communiqué de Nexter.

40% du contrat réalisé par l'industrie tchèque

Le choix de l'armée de terre tchèque s'est porté sur un Caesar 8x8, doté d'une cabine blindée et d'un chargement automatique. Cette version demande des développements, qui seront financés en partie par la République tchèque. Résultat, le premier exemplaire sera livré fin 2025, début 2026. Soit 51 mois après la signature du contrat. Dix mois plus tard, les 52 Caesar seront tous livrés à l'armée de terre tchèque. Les quatre premiers seront assemblés en France, puis les 48 suivants en Tchéquie, chez Excalibur Army, filiale du groupe Czechoslovak Group (CSG)

Nexter s'engage à offrir 40% de la charge du contrat à l'industrie locale, essentiellement à CSG, maison-mère de la plupart des entreprises de défense tchèques. Ainsi, Tatra Trucks réalisera le châssis, tout comme il fabrique celui du Titus, un des véhicules blindés de Nexter vendus également à la République tchèque. Tatra Defence fabriquera les cabines blindées tandis que Retia sera responsable des moyens de communication et des systèmes de contrôle des feux. En outre, les entreprises de poudres et explosifs STV et Explosia fourniront des munitions à l'armée de terre tchèque, en complément des obus plus technologiques vendus par Nexter.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 29/09/2021 à 16:21
Signaler
des infos que je viens de découvrir sur les sous-marins. ça a été diffusé par les grands médias français ? Malcom Turnbull a écrit dans son livre que la France était à l'époque d'accord pour fournir des sous-marins nucléaires. mais son gouvernement...

le 29/09/2021 à 19:10
Signaler
Plus discrète ça dépend des phases.... quand ils doivent faire surface, ils sont vite repérés par les echos radars... Mais ça n'est pas la question, la question des sous marins nucléaires est aussi la question d'une intégration dans le réseau de s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.