Orolia : Safran, le nouveau maître des horloges atomiques

En matière d'acquisitions, Safran confirme ses ambitions dans le domaine de la souveraineté. Il a mis la main sur Orolia, l'un des fournisseurs mondiaux de solutions de positionnement, de navigation, de synchronisation (PNT) fiables, et qui fabrique les horloges atomiques de la constellation Galileo.
Michel Cabirol

3 mn

A son arrivée le 1er janvier 2021, Olivier Andriès a souhaité renforcer Safran dans les domaines de la défense et de l'espace.
A son arrivée le 1er janvier 2021, Olivier Andriès a souhaité renforcer Safran dans les domaines de la défense et de l'espace. (Crédits : safran)

Le directeur général de Safran Olivier Andriès voulait Orolia. Il l'a eu en y mettant le prix. Soit un peu plus que 400 millions d'euros. Il faut dire que cette pépite, créée par Jean-Yves Courtois en 2006 et vendue par la société d'investissement Eurazeo PME (groupe Eurazeo), aiguisait les appétits. Parmi les acheteurs intéressés, des industriels comme Safran ainsi que des fonds français (Astorg, Wendel), américains, dont True Wind, et un groupe suédois Hexagon. Et c'est l'équipementier aéronautique, qui sera désormais le maître des horloges atomiques en étant le mieux-disant pour quelques petits millions d'euros de plus. Olivier Andriès est allé au bout de ce qu'il pouvait mettre avec bien sûr le feu vert de son conseil d'administration.

En matière d'acquisitions, Safran confirme donc ses ambitions dans le domaine de la souveraineté. A son arrivée le 1er janvier 2021, Olivier Andriès a souhaité renforcer Safran dans les domaines de la défense et de l'espace. Il est prêt à y mettre les moyens qu'il faudra pour grossir et devenir un acteur de poids. C'est le cas avec Orolia. Un dénouement qui rassure l'État et fait le bonheur du directeur général de Safran, qui réussit son premier joli coup en matière d'acquisitions. Certainement pas le dernier... même si il a jeté l'éponge, semble-t-il, sur le dossier iXblue.

Renforcement des activités Espace

Pourquoi Safran a-t-il payé aussi cher pour s'offrir Orolia, qui réalise un tout peu plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires ? Orolia, qui a fabriqué plus de 350 horloges atomiques en orbite (via sa filiale suisse Spectratime), réalise essentiellement son chiffre d'affaires à l'international, notamment aux Etats-Unis où cette entreprise stratégique est très bien implantée. En peu de temps, elle est rapidement devenue l'un des fournisseurs mondiaux de solutions de positionnement, de navigation, de synchronisation (PNT) fiables, qui sont essentielles pour les gouvernements, l'armée, l'aérospatiale et les marchés de la défense, dont notamment le DoD américain (Navy, Air Force, Army, défense antimissile). Orolia rapporte très gros à Eurazeo (record de culbute), cinq ans après l'avoir racheté à Euromezzanine, Isatis Capital et Airtek Capital.

Orolia va certainement rejoindre la nouvelle direction Espace nouvellement créée et pilotée par le patron de Safran Data Systems, Jean-Marie Bétermier. Safran a d'abord remis de l'ordre dans ses activités (hors ArianeGroup), jusqu'ici un peu éparpillées dans tout le groupe. Le patron de Safran Electronics & Defense (SED) Martin Sion a d'ailleurs créé cet été au sein de SED une direction Espace, qui pèse 170 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 100 millions générés par Safran Data Systems, et emploie 1.000 personnes environ (8 sites en France et trois filiales à l'étranger). Ce qui fait de Safran, l'équipementier le plus important en poids de la filière spatiale en France. Avec le rachat d'Orolia, Safran passe déjà à l'étape numéro deux.

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/12/2021 à 10:16
Signaler
" dans le domaine de la souveraineté" un état est souverain, pas une entreprise, si l'on regarde l'actionnariat, la ou l'état c'était 30% c'est a présent 11%, donc le mot ne correspond pas a la réalité factuelle ! les turbines dans le nucléaire avec ...

le 08/12/2021 à 11:18
Signaler
L'article explique juste que les technologies d'Orolia à celles déjà opérés par Safran, va faire du groupe le N°1 mondial des PNT (Positionnement / Navigation / Temps). Safran, est un acteur international, mais sera toujours piloté par la France, pa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.