Qui va succéder à Rodolphe Belmer à la tête d'Eutelsat ?

L'opérateur de satellites européen a jusqu'au 20 janvier pour trouver le successeur de Rodolphe Belmer, en partance pour Atos. Deux noms en interne sont évoqués ainsi que celui de Benoît Ribadeau-Dumas, ancien directeur de cabinet d'Edouard Philippe à Matignon.
Michel Cabirol

2 mn

Qui pour prendre les clés opérationnelles d'Eutelsat ?
Qui pour prendre les clés opérationnelles d'Eutelsat ? (Crédits : Eutelsat)

Qui va prendre la succession de Rodolphe Belmer, le directeur général de l'opérateur de satellites européen Eutelsat en partance pour le groupe Atos ? Son successeur doit être nommé avant le 20 janvier 2022, date de la prise fonction de Rodolphe Belmer à la direction générale d'Atos. Pour l'heure, deux noms circulent en interne : la directrice financière, Sandrine Téran, qui a rejoint Eutelsat en janvier 2017 en provenance de Louis Dreyfus Holding, et le directeur technique Pascal Homsy, qui est arrivé chez l'opérateur fin 2020 après avoir été le patron des Télécoms chez Thales Alenia Space.

Enfin, l'ancien directeur de cabinet d'Édouard Philippe à Matignon, Benoît Ribadeau-Dumas, qui possède aussi une grande expériences industrielle (Thales, CGG et Zodiac), semblait être en course pour remplacer Rodolphe Belmer. Mais le départ de Stéphane Richard d'Orange pourrait avoir changé la donne. Un poste qui pourrait être à risque au moment où s'opère un mouvement de concentration du secteur. Eutelsat a d'ailleurs été approché à la fin de l'été par le milliardaire Patrick Drahi, propriétaire notamment de SFR. Le 30 septembre, Eutelsat avait confirmé avoir reçu une proposition non sollicitée, préliminaire et non contraignante de Patrick Drahi, qui a été rejetée à l'unanimité par les organes de gouvernance de l'opérateur européen.

Qui aura son mot à dire ?

Quelles sont les clés de la nomination du prochain patron opérationnel d'Eutelsat, qui diffuse plus de 6.800 chaînes ? Si l'opérateur de satellites est une société de droit français avec 72,44% de son capital dans le flottant, l'État français aura toutefois son mot à dire sur la nomination du futur patron. Bpifrance détient près de 20% du capital d'Eutelsat. En outre, l'organisation intergouvernementale Eutelsat IGO, qui comprend 49 États membres européens, a un rôle de supervision des activités d'Eutelsat.

Dans ce contexte, certains pays européens pourraient, à défaut de pouvoir imposer un candidat, avoir une influence sur la nomination du futur patron d'Eutelsat. C'est le cas notamment du Luxembourg, qui possède plus de 33% de SES, le rival d'Eutelsat en Europe. Il suit cette nomination au millimètre avec pour objectif de favoriser l'arrivée d'un candidat, qui entretiendra de bonnes relations avec SES. C'est aussi le cas de l'Italie, où Eutelsat est très solidement implanté. Avant Rodolphe Belmer et Michel de Rosen (2009-2017), un Italien - Giuliano Berretta - a déjà pris les commandes d'Eutelsat (1999-2009). C'est enfin le cas de la Grande-Bretagne depuis qu'Eutelsat est entré début septembre dans le capital de One Web. Puis, début octobre, il a augmenté sa participation de 17,6% à 22,9%, devant le deuxième actionnaire de l'opérateur de la constellation destinée à fournir de l'internet à haut débit.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 15/12/2021 à 17:00
Signaler
Quand est ce que l'on va cesser ces pantouflages un jour chef de cabinet l'autre jour patron d'Areva, Etc...

à écrit le 15/12/2021 à 15:05
Signaler
"Qui va succéder à Rodophe Belmer" Jean-marc beaufrer ?

à écrit le 15/12/2021 à 15:05
Signaler
"Qui va succéder à Rodophe Belmer" Jean-marc beaufrer ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.