Sous-marins : DCNS passe une étape clé en Australie

 |   |  457  mots
La signature du premier contrat est un pas en avant significatif, a affirmé le PDG de DCNS, Hervé Guillou, qui est cité dans le communiqué. Ce contrat permettra à DCNS de commencer la phase initiale du futur sous-marin australien
La signature du premier contrat "est un pas en avant significatif, a affirmé le PDG de DCNS, Hervé Guillou, qui est cité dans le communiqué. Ce contrat permettra à DCNS de commencer la phase initiale du futur sous-marin australien" (Crédits : DCNS)
Le chantier naval tricolore a signé un premier contrat en Australie. Il s'agit du contrat de conception des futurs sous-marins de la marine australienne.

Cinq mois après avoir été sélectionné par l'Australie pour fabriquer 12 sous-marins, DCNS a confirmé jeudi soir avoir signé un "premier contrat opérationnel". Il porte sur la conception des futurs sous-marins australien dans le cadre du programme "Sea 1000". Une annonce faite par la ministre de la Défense, Marise Payne, et le ministre de l'Industrie de Défense, Christopher Pyne, qui ont annoncé avoir sélectionné Lockheed Martin comme fournisseur du système de combat.

"En nouant un partenariat avec une entreprise basée en Australie et ayant des liens étroits avec les USA, nous nous assurons d'obtenir le meilleur de la technologie australienne et américaine, tout en veillant à ce que notre technologie sensible soit protégée", ont déclaré dans un communiqué les ministres australiens de la Défense Marise Payne et de l'Industrie de la Défense, Christopher Pyne,

Un pas en avant significatif

Ce contrat, qui lie DCNS et le gouvernement australien, lance véritablement le programme, dont le montant s'élève au total à 34 milliards d'euros. "C'est un pas en avant significatif, a affirmé le PDG de DCNS, Hervé Guillou, qui est cité dans le communiqué. Ce contrat permettra à DCNS de commencer la phase initiale du futur sous-marin australien". Cette signature démontre par ailleurs que l'affaire des fuites de documents concernant des sous-marins Scorpène fabriqués par DCNS n'a pas eu d'incidence notable sur le déroulement du programme de sous-marins australien.

Ce contrat "constitue une première étape clé dans la mise en œuvre du choix par l'Australie d'un partenariat de long terme avec la France dans le domaine stratégique des sous-marins", s'est réjoui le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué publié jeudi soir.

Programme en partenariat avec Lockheed Martin

Le contrat signé avec DCNS porte notamment sur le design des futurs sous-marins. Il a pour objectif de définir la configuration et la coordination avec le fournisseur du système de combat ainsi que les partenaires australiens présents dans le programme. Dans ce cadre, DCNS va travailler avec l'américain Lockheed Martin, qui a été sélectionné par Canberra de préférence à Raytheon, pour être le fournisseur du système de combat des futurs sous-marins, y compris des sonars et des torpilles.

Canberra avait choisi en avril dernier DCNS pour entamer des négociations en vue de l'achat de sous-marins au détriment de l'allemand Thyssenkrupp et du tandem japonais formé par Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Heavy Industries. L'entrée en service des nouveaux sous-marins est prévue en 2027. Outre la fabrication des sous-marins, le contrat porte également sur une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2016 à 14:58 :
La lecture de cette article et plein de nouvelle surprenante... J'apprécie la remarque sur le defense technologie sensible ( les fuites de la DCN ons laisser des marques importante) . De même le sous entendu du meilleur de la technologie laisse sous entendre que nous somme en retards sur les devellopement des sonars et de torpilles.... Espérons que la DCN sera fournir le meilleur de la technologie française, proteger nos seçret, et développer un partenariat Efficase .... L'Australie est un pays ami, qui lors des deux guerre mondial a défendu nos libertees... Mais çe pays est vaste et fort peux peupler, il ce trouve bien loin de la métropole , dans une zone d'instabilité majeure ( proche de la mer de Chine) ....
a écrit le 30/09/2016 à 11:30 :
"nous nous assurons d'obtenir le meilleur de la technologie australienne et américaine, tout en veillant à ce que notre technologie sensible soit protégée"

Quel tacle ! Pas de trace de la technologie francoise la dedans... acier et caoutchouc.
Et la remarque qui tue : en fabricant en australie on évite les fuites ce qui vous en conviendrez pour un sous marin est inquiétant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :