DCNS remporte le contrat du siècle en Australie

 |   |  328  mots
Outre les sous-marins, le contrat porte sur une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.
Outre les sous-marins, le contrat porte sur une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages. (Crédits : DCNS)
Le contrat, qui porte sur 12 sous-marins, est évalué à 34,5 milliards d'euros.

C'est la plus importante commande militaire jamais passée par l'Australie. Le groupe naval français DCNS a été sélectionné pour entrer en négociations exclusives avec Canberra en vue de fabriquer la prochaine génération de sous-marins australiens, a annoncé mardi le Premier ministre australien Malcolm Turnbull. Dans le détail, ce contrat est estimé à  50 milliards de dollars australiens (34,5 milliards d'euros) pour 12 sous-marins. L'Australie entend doubler sa flotte pour la porter à 24 bâtiments.

Le spécialiste du naval de défense détenu par l'État français et Thales était en compétition avec l'allemand ThyssenKrupp et le consortium japonais, composé de Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Heavy Industries. Pour autant, DCNS ne remporte pas la totalité du contrat de 34,5 milliards d'euros : le CMS (Combat Management System), le cerveau des sous-marins, sera fourni par un industriel américain, soit Lockheed Martin, soit Raytheon.

Entrée en service des nouveaux sous-marins prévue en 2027

"L'offre française présentait les meilleures capacités pour répondre aux besoins uniques de l'Australie", a déclaré le chef du gouvernement à Adelaide, où les sous-marins seront construits.

Et d'ajouter: les 12 sous-marins seront "les vaisseaux les plus sophistiqués construits dans le monde".

L'entrée en service des nouveaux sous-marins est prévue en 2027. Outre les sous-marins, le contrat porte sur une enveloppe globale sur 50 ans comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

"Nous nous sommes 'mariés' avec l'Australie pour 50 ans"

Le mégacontrat va représenter des "milliers d'emplois" en France, a déclaré le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, mardi 26 avril. Pour autant, les douze sous-marins seront assemblés en Australie.

"Ce sera des milliers d'emplois en France, des contrats de très longue durée (...) Nous nous sommes 'mariés' avec l'Australie pour 50 ans", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1.

(Avec AFP)

___

[ DIAPORAMA ] Ventes d'armes: les plus gros contrats passés sous l'ère Hollande

Diaporama, ventes d'armes, DCNS, Dassault, MBDA, missiles, frégates, corvettes, lance-missiles, sous-marins, Barracuda, Shortfin, Egypte, Qatar,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2016 à 12:39 :
Si les autres sociétés étrangères participantes à ce méga-programme en venaient elles-mêmes à s'approprier dans leurs communications respectives l'intégralité du montant des 34,5 milliards de chiffre d’affaire, le lecteur serait en droit de penser que ces futurs sous-marins australiens seront ...en or massif.
Le retour sur terre –foin de la campagne « Eh oH, Eh oH on rentre du boulot » ! – commande de retenir pour la part revenant à l’industrie française un montant quatre fois moindre : 8 milliards.
Rapporté aux cinquante années que couvre ce contrat ainsi que mentionnées par la ministre Le Drian lui-même, ce montant du siècle n’équivaut plus qu’à 160 millions par an…
Mieux que rien évidemment, mais de là à ce que le pouvoir Elyséen fasse sonner les trompettes…
a écrit le 26/04/2016 à 22:25 :
Il y a toujours les trolls quand la France marque des points à l'internationale, ils sont pénibles, des perdants dans l'âme.

Le contrat n'est pas totalement gagné, il faut encore négocier les accords du contrat, ça devrait être conclu fin de cette année, les Australiens sont moins marchand de tapis que les indiens.

Les américains ne vendent pas de sous-marin et ne produisent pas de sous-marin militaire conventionnel.

Le Shortfin Barracuda proposé a l'Australie est très proche de la version nucléaire française, ce qui a du plaire aux australiens c'est le "pump jet propulsion" (permet de réduire considérablement le bruit de déplacement du sous-marin), il sera le premier sous-marin conventionnel en être équipé.
a écrit le 26/04/2016 à 21:42 :
voilà une belle annonce. Le contrat reste à finaliser, mais c'est positif pour l'économie française.
En ce qui concerne certains commentaires, je vois que les factieux sont toujours (très) actifs, et cultivent le France bashing de façon quasi dogmatique. que cherchent-ils ? Je ne comprends toujours pas cet acharnement à dénigrer tout ce qui se passe en France !
Réponse de le 27/04/2016 à 1:07 :
DCNS = l'état francaise avec 64% des actions. Donc le manque du profit sur cet project se rendre moins important que l'indoctrination du peuple.
Réponse de le 27/04/2016 à 10:23 :
ce n'est pas frenchh bashing c'est c'est "Moi je" dénigrement ou "Dehors scooter avec croissants au matin " au plus vite tout simplement
a écrit le 26/04/2016 à 17:47 :
Bravo aux contribuables Francais pour le financement de cet project, e donc pour fleurriser les chiffres 2016 du gouvernement.
Réponse de le 27/04/2016 à 7:38 :
Fleurisser...que dire? Vous dormiez en cours de français? Le contribuable vous remercie...
Réponse de le 27/04/2016 à 10:20 :
Difficile de faire plus dans l'idéologie. Si le gouvernement précédent avait été capable de vendre des armes, on se serait réjoui de même pour l'emploi.. Mais cela n'a pas le cas..
Mais être dans la pure invention comme cela montre à quel point il importe plus pour certains d'imaginer que de se préoccuper de la réalité.
Ce qui permet de mieux comprendre un certain bilan :
Déficit public France 2011 : 5.2 % du PIB.
Déficit public Allemagne 2011: .1 % du PIB
Réponse de le 27/04/2016 à 12:07 :
Je suis un contribuable en France. Et regrette comme le gouvernement manipule les chiffres et le peuple, les 60% de non-contibuables mais profiteurs même inclus.
a écrit le 26/04/2016 à 17:03 :
Bravo meme rien n'est encore signe. Mais les americains arrachent quand meme le CMS qui comprend aussi les armes je crois. Comme quoi s'il etaient en competition, ils l'aurait emporte.
Réponse de le 26/04/2016 à 19:38 :
Ils n'arrachent rien du tout les gringos...il n'y a pas eu de competition !!!
a écrit le 26/04/2016 à 17:00 :
C est bien beau tous ces milliards mais à quel moment on se rend compte que le monde est en train de s'armer dangereusement??
a écrit le 26/04/2016 à 15:12 :
Hollande fort heureusement ne connait rien aux sous marins, et ne s'en mêle pas. Preuve, s'il en était besoin, que quand il n'y est pour rien, cela fonctionne. Il essayera bien de récupérer ce succès, mais comme d'habitude, il ne sera pas crédible. Les politiques devraient cesser de se précipiter pour être sur la même photo que les gagnants, lis gâchent les clichés.
Réponse de le 26/04/2016 à 16:29 :
Et oui, quelle différence avec le gouvernement précédent qui vendait des RAFALES au BRESIL, à l'INDE, au QUATAR, au MAROC, dans la plus grande modestie, sans rien claironner dans la presse. Mais eux, ils s'y connaissaient en avion...C'est pour cela qu'ils les vendaient....
a écrit le 26/04/2016 à 15:06 :
Quand les criteres sont technique et non politiques, la France gagne !
a écrit le 26/04/2016 à 14:52 :
bravo à nos ingénieurs de l'armement dont le salaire brut est de 1754 euros (échelon 1) à 3060 euros (échelon 9) ! Il faut rendre à César ce qui appartient à César.
Réponse de le 26/04/2016 à 15:38 :
Vous êtes sur de vos chiffres? Si tel est le cas comment font ils pour retenir les meilleurs? J'ai du mal à y croire.
Réponse de le 27/04/2016 à 7:38 :
Comme chaque fois que vous parlez des fonctionnaires de catégories A et plus, vous oubliez volontairement de parler des primes . De plus, si ces ingénieurs ont choisi la fonction publique, c'est qu'ils savaient exactement ce qu'ils gagneraient en début et fin de carrière !
Réponse de le 27/04/2016 à 10:25 :
c'est publié ds le journal officiel en 2015 avec l'inflation il y a quelques centimes de plus surement en 2016
Réponse de le 27/04/2016 à 10:29 :
les ingénieurs de l'armement après leur cursus à Politechnique et des écoles d'application Sup Aéro ou ENSTA par ex doivent travailler pour l'état pendant dix années. Ceci explique cela.
Réponse de le 28/04/2016 à 11:42 :
@haroun 27/04/2016 10:29
En effet, les salaires que vous mentionnez sont très faibles.
Les X sont certes obligés de travailler pour l'Etat pendant un certain nombre d'années mais ils peuvent racheter la "pantoufle" et deviennent libres de tout engagement envers l'Etat et peuvent travailler dans le privé (le montant de la pantoufle étant très souvent financé par l'employeur). A ma connaissance, il n'y a aucune obligation envers l'Etat pour les ingénieurs Sup Aero et ENSTA sauf si c'est un X qui fait un "corps".
Cordialement
a écrit le 26/04/2016 à 14:19 :
Excellente nouvelle qui témoigne du sérieux et de la qualité des industriels français dans le domaine des sous-marins Dommage que le CMS soit fourni par d'autres.
a écrit le 26/04/2016 à 14:07 :
Voilà une bonne nouvelle !
a écrit le 26/04/2016 à 13:39 :
Il manque seulement le chèque ! Comme dab le coq fait cocorico alors que nous entrons
dans le dur à savoir la discussion exclusive du contrat comme avec les indiens pour le Rafale . Tout est possible et les américains qui fourniront le système d'armes ont leur mot à dire ?...
a écrit le 26/04/2016 à 13:10 :
C'est une excellente nouvelle. Bravo aux négociateurs de la DCNS et aux hommes politiques qui ont été impliqués.
Il est intéressant de lire les journaux australiens et les commentaires des lecteurs.
Cordialement
a écrit le 26/04/2016 à 12:35 :
ON SE CALME , les milliards ne sont pas payer tout de suite, il faut les construire ses sous marins et ça c'est pas de la tarte car avec les gréves en France, on en reparlera.
a écrit le 26/04/2016 à 12:23 :
Ahhh l'affaire du siècle, il sera construit en Australie avec l'acier australien et aura un armement américain... Ils n'ont pas précisé la répartition du marché :)
Réponse de le 26/04/2016 à 15:58 :
Mais, ça rapportera des voix dans un an. Quand ils ne serons plus là, ce sont les autres qui se feront accuser de menteurs
Réponse de le 26/04/2016 à 17:01 :
En même temps c'était les conditions de l'appel d'offre !
a écrit le 26/04/2016 à 12:16 :
Annonce précipitée de politique intérieure avant les élections ! Les sous-marins seront construits en Australie dans la région ou le parti au pouvoir a besoin de voix.
Par contre l'Australie vient d'éliminer DCNS de la liste des fournisseurs potentiels pour ses nouvelles frégates, au profit des Anglais, des Italiens et des Espagnols.
a écrit le 26/04/2016 à 12:10 :
Non seulement le contrat n'est pas signé, mais 8 milliards de part réelle sur 50 ans en devises à variations hypothétiques, est une performance à relativiser. On se réjouira tout de même pour ce mouvement qui va dans le bon sens, à mettre au crédit des équipes.
a écrit le 26/04/2016 à 11:43 :
Selon Guillaume Lagane, "la question du maintien des capacités industrielles françaises en matière de défense se pose. La réduction des dépenses publiques engendre une nécessaire adaptation au sein de cette industrie dont le rôle économique et social est majeur pour le pays" Retrouvez sa note pour la Fondation pour l'innovation politique intitulée "Quelle industrie pour la défense française?" (http://urlz.fr/3sqs)
a écrit le 26/04/2016 à 11:37 :
ces milliards vont faire du bien au budget français.utilisons une partie pour le remboursement de la dette ,une autre pour les grands travaux,une autre pour développer le secteur social et associatif
Réponse de le 26/04/2016 à 12:43 :
8 à 10 milliards pour la France sur cinquante ans, ceci ne fait pas beaucoup votre programme. Le reste serait pour l'Australie. Vous oublier que le systèmes et les armes seront américaines. Si j'ai bien compris. Bref pas le quoi de faire les 8 heures par semaine.
Réponse de le 26/04/2016 à 14:55 :
@benoit il faut etre précis mon cher: 7 heures par semaine pendant 6 ans
Réponse de le 26/04/2016 à 15:09 :
Et les sous-marins, on les construit avec quel argent ?
Réponse de le 26/04/2016 à 16:03 :
Utilisons tout pour la dette, rien pour des rigolades qui tuent déjà notre pays!
Réponse de le 26/04/2016 à 16:49 :
@ Benoit ,
L' Australie n' ayant pas encore adopté le système métrique , je pense que beaucoup de choses....proviendront de France . Après le choix , c' est probablement sa furtivité qui intéresse les Américains .....
a écrit le 26/04/2016 à 11:30 :
1) le contrat n'est pas encore signé ! Hollande veut faire le maxi de "vent" sur cette affaire
2) Le Drian parle de "milliers " d'emplois créés ! ces sous marins seront construits en Australie , soit au moins 75% du travail nous échapperont ! c'est pas encore ça qui va faire baisser la courbe surtout que les premières livraisons seraient pour 2027 : on aura déjà changé 2 fois de président d'ici là
Réponse de le 26/04/2016 à 17:22 :
Comment 75% du contrat sera en Australie ? Bon Dieu ! J'espère que ce n'est pas le contribuable Français qui va financer ce contrat ?!
Sérieusement, pour les contrats de cet envergure, il est évident que le pays acheteur souhaite fabriquer lui-même ses sous marins. Il n'y a que les pays du golfe avec une industrie inexistante qui achètent sans contre partie industriels. Même les indiens souhaitent fabriquer le Rafale eux mêmes sauf qu'ils n'ont pas les moyens industriels de le faire. Alors que là l'Australie a les moyens techniques et financières pour construire ces sous marins. donc prenons volontiers ces 25 % ! En effet, je préfère 25 % contre le 0% dont vont avoir les allemands et les japonais.
a écrit le 26/04/2016 à 11:17 :
Ceci va peut-être permettre de compenser le désastre du millenaire qui se profile avec EDF en Angleterre...
Néanmoins, ceci prouve qu'on n'a pas la même équipe de branleurs que du temps de
M. BISMUTH, qui lui passait son temps à annoncer dans la presse des contrats qu'il n'avait jamais signé, comme au BRESIL...
.
a écrit le 26/04/2016 à 11:02 :
///MORALE///pas de quoi se rejouir la france est bien le plus grand vendeur d arme sur terre, cela n inaugure rien de bon pour l avenir de la paix dans le monde,? ils vendent parceque les gens ont peur,et la peur et tres mauvaise conseillere, et plus il y auras des armes plus il y auras des guerres,???
Réponse de le 26/04/2016 à 14:35 :
Je ne savais pas que les sous-marins, les avions et les autres armes lourdes étaient les armes les plus meurtrières dans les conflits...
Les conflits en Afrique et dans le monde arabe sont fais avec des lances roquettes russes et des armes russes fabriquées en chine, en égypte ou je ne sais-où...
Vous comparez les torchons et les serviettes!
Et en passant, ce ne sont pas les armes qui tuent mais les hommes derrières. Et je doute que l'Australie soit un gouvernement belliqueux.
a écrit le 26/04/2016 à 11:01 :
Sauf erreur ou omission de ma part, il y a aucun contrat de signer pour 34 Milliards d'Euro notre "cher président" et sa cour se serait déplacé en personne pour le paragrapher. Le groupe naval français entre désormais dans une phase de négociations exclusives devant aboutir à la finalisation du contrat du siècle. 2027 pour la première livraison n'est pas demain. Il y a des législatives en Australie. Il y aura peut être un nouveau président, une nouvelle assemblée, un nouvel appel d'offre. A suivre.
a écrit le 26/04/2016 à 10:42 :
Le Drian, c'est la classe ! Bravo.
a écrit le 26/04/2016 à 10:40 :
Juste un grand bravo ! ca donne le tourni c'est fantastique !
a écrit le 26/04/2016 à 10:33 :
Le Drian est sans doute plus utile aux Bretons (et aux Normands également) à son poste de ministre de la Défense qu'à son bureau de président de région. Mais que de bonnes nouvelles pour l'industrie navale française ces derniers temps! Si la France se souvient enfin qu'elle a la deuxième façade maritime au monde, c'est une très bonne nouvelle.
a écrit le 26/04/2016 à 10:21 :
Dommage que l'article ne précise pas
que rien n'est encore signé. Il s'agit en réalité d'une sorte de promesse de vente avec une date d'engagement prévue à mi 2017. En matière de contrats d'armement, il faut toujours rester prudent, tant que ce n'est pas signé, ce n'est pas signé. Les allemands et les japonais peuvent encore revenir à la charge, ce qu'ils ne manqueront pas de faire.
a écrit le 26/04/2016 à 9:54 :
Ça, c'est très fort. Je n'y croyais pas beaucoup, mais bien travaillé.
a écrit le 26/04/2016 à 9:43 :
Bravo a Hollande et Le Drian, plus qu'a leur vendre le Rafale maintenant !
a écrit le 26/04/2016 à 8:51 :
ça décoiffe de lire ce genre de nouvelle! Bravo à toutes les équipes qui ont bossé sur cet appel d'offre et vive nos ingénieurs, techniciens et ouvriers!
Ca commence à faire un paquet de succès dans le domaine naval, une vraie image de marque, devant amener de nouvelles affaires! Qualité française!!!
J'ai la banane :-)
a écrit le 26/04/2016 à 8:49 :
Bravo pour DCNS, mais les australiens auraient pu aussi, nous prendre quelques pedalos. On leur aurait meme donne gratuitement quelque capitaine....
Réponse de le 26/04/2016 à 9:49 :
Même si je ne suis pas convaincu par tout ce qu'il fait, force est de reconnaitre que le capitaine de pédalo a beaucoup plus de succès commerciaux à son actif que son prédécesseur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :