Soutien des hélicoptères (Tigre, Cougar, Fennec...) : une amélioration qui demande confirmation

La disponibilité de certaines flottes d'hélicoptères comme celle des Fennec, Cougar, Panther et Tigre s'améliore grâce aux contrats dits verticalisés pilotés par la Direction de la maintenance aéronautique (DMAé).
Michel Cabirol

4 mn

La disponibilité des Tigre a progressé de 8 points entre 2017 (27%) et 2021 (35%)
La disponibilité des Tigre a progressé de 8 points entre 2017 (27%) et 2021 (35%) (Crédits : Airbus Helicopters)

La disponibilité des flottes d'hélicoptères est en voie d'amélioration en dépit de quelques points noirs, dont le Caïman, selon les quelques chiffres lâchés par Monique Legrand-Larroche, la directrice de la DMAé (Direction de la maintenance aéronautique) avant la visite vendredi de la ministre des Armées Florence Parly sur le site d'Airbus Helicopters à Marignane. Notamment en grande partie par mise en place des contrats verticalisés de la DMAé, créée en avril 2018. Dans son avis sur la loi de finances 2022 (Préparation et emploi des forces terrestres), la députée LREM du Var Sereine Mauborgne estime que le bilan de la création de la DMAé est jugé "satisfaisant, deux ans après sa création. Selon l'état-major de l'armée de Terre, les contrats dits verticalisés commencent seulement à produire leurs effets en termes de disponibilité".

Toutefois il est à noter que depuis 2020, le ministère des Armées a curieusement estimé que la communication de la disponibilité des matériels en service dans les armées était "soumise à des impératifs renforcés de confidentialité". Ce qui rend opaque les résultats obtenus pour le MCO ainsi que son financement provenant d'argent public.

Tigre : une disponibilité de 35% en 2021

C'est le cas de l'hélicoptère d'attaque Tigre, dont le MCO a été verticalisé en novembre 2019 au profit d'Airbus Helicopters en tant que maître d'oeuvre. Ainsi, "28 Tigre (sur 67 au total, ndlr) étaient disponibles fin 2021, alors qu'il y en avait 18 en 2018, a indiqué début janvier Monique Legrand-Larroche. Sur le Tigre, nous sommes un petit peu en avance sur notre tableau de marche". Soit près de 42% de la flotte sur les cinq dernier de 2021.

Selon nos informations, la disponibilité des Tigre a progressé de 8 points entre 2017 (27%) et 2021 (35%). Douze Tigre, actuellement en cours de remise à niveau, font en partie baisser sa disponibilité du Tigre. La moindre disponibilité des appareils est "la contrepartie des mises à hauteur capacitaire, qui sont indispensables pour disposer de systèmes d'armes qui continuent à répondre aux menaces que nous rencontrons", rappelle la directrice de la DMAé.

Cougar et Fennec : hausse de la disponibilité

La disponibilité de cinq Cougar de l'armée de terre est en augmentation même si les prévisions de croissance ont été trop ambitieuse. "L'Armée de terre a pu réaliser les 1.500 heures qu'elle avait demandées et ces appareils ont volé en moyenne deux fois plus qu'en 2018, a précisé Monique Legrand-Larroche. Pour la flotte Cougar, comme pour celle des Caracal, il n'y a plus aucun appareil arrêté en attente de pièces". Pour autant, selon les documents budgétaires de Bercy, la révision de la disponibilité en 2021 des hélicoptères de manœuvre de l'armée de terre est principalement due à la flotte Cougar, dont le parc (attrition) et la ligne (cycle de grande visite) ont dû être revus à la baisse (de 60% à 52%, contre 39% en 2019). Les efforts de maintenance de l'armée de Terre et les performances du contrat "verticalisé" Chelem (notifié fin 2019), permettent toutefois une disponibilité et une activité accrue et de conserver une dynamique de hausse de la disponibilité à moyen terme (61% en 2022 et 2022). Une disponibilité vitale, le Cougar étant très employé par les forces spéciales et en opérations extérieures.

C'est enfin le cas de la flotte des 18 Fennec de l'armée de Terre, dédiés à la formation aux vols aux instruments des pilotes des trois armées. En janvier 2019, la DMAé avait confié un contrat d'externalisation au groupement industriel Héli Dax sur une durée de dix ans. Avec un certain succès : "Nous sommes passés de 2.500 heures de vol en 2018 à 5.100 heures de vol en 2021, a assuré Monique Legrand-Larroche. L'amélioration de la disponibilité des Dauphin/Panther, dont le nouveau contrat verticalisé a été signé en 2020 et confié par le Service industriel de l'aéronautique (SIAé), est également sur la bonne voie (de 40% en 2018 à 46% en 2021). D'une façon générale, la maintenance des hélicoptères s'améliore mais le ministère des Armées et les industriel peuvent encore mieux faire.

Michel Cabirol

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/01/2022 à 7:16
Signaler
Bonjour, des contrats très chère et une petite disponibilité voilà se que nous a coûté la fermeture de la maintenance militaire.... Mais ils ne faut pas le dire....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.