Thierry Breton lance le fonds Cassini doté de 1 milliard d'euros pour les startup du spatial

Avec le fonds Cassini, les startup européennes du secteur spatial pourront rester en Europe et ne pas se tourner vers des investisseurs non-européens. "Le Fonds Cassini changera la donne"; a affirmé le commissaire européen.
Michel Cabirol

3 mn

L'Europe ne manque pas de start-ups dynamiques, qui ont des idées et des technologies disruptrices. Mais bon nombre de nos start-ups ne peuvent pas obtenir d'investissements en capital suffisants dans l'UE lorsqu'elles ont besoin de se développer. Elles n'ont d'autre choix que de se tourner vers des investisseurs non-européens. C'est une grande perte pour l'Europe. Le Fonds Cassini changera la donne; a affirmé Thierry Breton.
"L'Europe ne manque pas de start-ups dynamiques, qui ont des idées et des technologies disruptrices. Mais bon nombre de nos start-ups ne peuvent pas obtenir d'investissements en capital suffisants dans l'UE lorsqu'elles ont besoin de se développer. Elles n'ont d'autre choix que de se tourner vers des investisseurs non-européens. C'est une grande perte pour l'Europe. Le Fonds Cassini changera la donne"; a affirmé Thierry Breton. (Crédits : JOHANNA GERON)

Le fonds Cassini a été mis sur orbite par l'Union européenne. Le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton a lancé mardi lors de la 14e conférence spatiale européenne à Bruxelles ce fonds doté d'un milliard d'euros sur les cinq prochaines années pour soutenir le développement et la croissance des start-up du secteur spatial afin de stimuler l'investissement privé dans ce secteur. Lancé avec le Fonds européen d'investissement (FEI), ce fonds couvre l'ensemble du cycle de l'innovation, des idées commerciales à la croissance d'une entreprise du secteur spatial. Objectif, multiplier les licornes spatiales.

"L'Europe ne manque pas de start-ups dynamiques, qui ont des idées et des technologies disruptrices. Mais bon nombre de nos start-ups ne peuvent pas obtenir d'investissements en capital suffisants dans l'UE lorsqu'elles ont besoin de se développer. Elles n'ont d'autre choix que de se tourner vers des investisseurs non-européens. C'est une grande perte pour l'Europe. Le Fonds Cassini changera la donne"; a affirmé Thierry Breton.

L'Europe, futur centre mondial de l'entrepreneuriat spatial

Thierry Breton poursuit son objectif de "faire de l'Europe un centre mondial de l'entrepreneuriat spatial", comme il l'avait évoqué en juin 2021 lors du Paris Air Forum organisé par La Tribune. Le fonds Cassini est donc destiné à soutenir les entreprises innovantes du secteur spatial. "Il nous faut également leur permettre d'avoir accès à l'espace afin de tester leurs projets et leurs services avec l'objectif de valider en orbite les technologies les plus innovantes. Il faut en outre mettre en place une stratégie de participation des startups dans les marchés publics", avait-il expliqué. Une initiative à l'image de ce que fait le fonds européen de défense. "Il faut faire de même dans le programme spatial, pour rendre plus dynamique cet écosystème", avait-il précisé.

Un point crucial car le secteur spatial et ses applications terrestres représentent "plus de 10% de l'économie européenne et ses revenus devraient doubler au cours de la prochaine décennie", a estimé Kris Peeters, le vice-président de la BEI, maison-mère du FEI. "La vitesse de développement du secteur spatial exige que nous accélérions notre soutien aux innovations, à la recherche et aux entreprises liées à l'espace", a-t-il plaidé.

Susciter l'arrivée de fonds privés

Ce fonds sera complété par un instrument de dette par l'intermédiaire de la BEI (banque européenne d'investissement) "pour s'assurer que les nouvelles entreprises spatiales ont accès aux prêts, en particulier lorsqu'ils ne sont pas accessibles à partir de sources traditionnelles", a-t-il expliqué. Cette initiative est adaptée à tous les besoins de sociétés qui sont à différents stades de croissance : de l'amorçage aux entreprises à moyenne capitalisation, et aux entreprises développant des technologies spatiales ainsi que des applications numériques pour divers marchés.

L'objectif de thierry Breton est d'attirer le capital-risque vers les startup du spatial. Dans ce cadre, le fonds Cassini devrait également permettre de susciter des investissements privés supplémentaires, a-t-il estimé. Selon le directeur général du FEI, Alain Godard, chaque euro investi par le FEI draine "3 à 4 euros" supplémentaires de la part d'investisseurs privés. Des investisseurs souvent trop frileux à l'idée de se lancer seuls dans des investissements considérés comme risqués, conduisant 80% des startup à financer leur croissance auprès de fonds américains ou asiatiques, a-t-il relevé. Avec le fonds Cassini, les investisseurs peuvent désormais rêver de la Lune...

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 25/01/2022 à 17:04
Signaler
Distribution d'argent pour mieux se vendre ailleurs, il faut pas louper l'occase!

le 26/01/2022 à 11:42
Signaler
pour exister. après atos !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.