Visite de Macron en Inde : pas de nouvelle commande de Rafale prévue

 |   |  488  mots
Dassault Aviation patientera pour décrocher une nouvelle commande de rafale en Inde
Dassault Aviation patientera pour décrocher une nouvelle commande de rafale en Inde (Crédits : Dassault Aviation)
La visite d'Emmanuel Macron en Inde ne devrait pas être l'occasion de signer de nouveaux contrats d'armement pour les industriels français. Dassault Aviation devra notamment patienter avant de concrétiser une nouvelle commande de Rafale.

Selon plusieurs sources concordantes, la visite d'Emmanuel Macron en Inde (9 au 12 mars) ne devrait pas être l'occasion - sauf revirement de dernière minute - pour Dassault Aviation de signer un nouveau contrat portant sur la vente de Rafale supplémentaires. Depuis plusieurs mois, le constructeur du Rafale discute avec New Delhi d'une nouvelle commande d'appareils supplémentaires. Dans le secteur de la défense, les groupes d'armement français ont déjà obtenu plusieurs succès ces dernières années, dont la vente de 36 avions de combat Rafale et de six sous-marins Scorpène. Ils espéraient convaincre les Indiens - premiers importateurs d'armes mondiaux - d'acquérir de nouveaux équipements. C'est raté pour cette fois-ci.

Des prospects commerciaux d'envergure

"Il y aura des annonces" de partenariats et de contrats, a pour autant indiqué l'Élysée, sans les dévoiler. Ce ne sera donc pas dans la défense selon des sources concordantes mais plutôt dans l'énergie. La France a pourtant dans les tuyaux plusieurs prospects commerciaux d'envergure dans le domaine de la défense. Outre le Rafale (entre 100 et 200 de plus), les industriels de l'armement français espéraient des commandes pour des hélicoptères Panther d'Airbus (111 appareils) dans le cadre du programme NUH et de très nombreuses pièces d'artillerie (Nexter), ainsi qu'un nouveau contrat pour trois sous-marins Scorpène. Safran a également l'ambition de motoriser avec le  M88 (moteur du Rafale), l'avion de combat léger indien, le Tejas.

Nexter, dont le PDG ne sera pas en Inde, est notamment présent dans deux appels d'offres gigantesques en Inde. Le premier, qui pourrait être le contrat du siècle en matière d'artillerie porterait sur une commande de 1.400 canons de 155 millimètres tractés, pour lequel le groupe français propose le Trajan. Ce contrat s'élèverait à 1 milliard d'euros, soit un montant jamais atteint dans le domaine de l'artillerie. Le groupe français fait partie des deux derniers candidats avant la décision finale. Le Trajan est actuellement en train d'effectuer une nouvelle campagne de tests en Inde, a expliqué le PDG de Nexter. La deuxième compétition porte sur 800 canons montés sur camion, pour lequel le groupe propose le Caesar.

Des échanges commerciaux limités

D'une façon générale, les échanges franco-indien restent limités. L'Inde est le 18e client de la France et son 20e fournisseur. Ils sont équilibrés, avec un léger déficit pour Paris. Mais la tendance est à la hausse, avec un bond de 30% des exportations françaises en 2017, selon l'Elysée. Les échanges commerciaux entre l'Inde et la France se sont élevés à 10,95 milliards de dollars pour la période avril 2016-mars 2017, selon New Delhi. Paris est le 9e investisseur en Inde, où sont implantées un millier d'entreprises françaises, tandis que 120 sociétés indiennes sont présentes en France où elle emploient 7.000 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2018 à 21:41 :
j'adore les experts qui parlent d'un échec pour le rafale parce que les indiens n'en ont pas pris d'avantage. Sauf qu'ils n'en ont encore reçu aucun pour l'instant première livraison en 2019 et le dernier en 2022 sachant que Dassault aura besoin de deux ans pour faire un rafale l'Inde peut attendre 2020-2021 pour la prochaine livraison donc rien ne presse. Et ca c'est uniquement pour l'IAF, la marine indienne voudrait aussi 56 avions F18 ou rafale.
Enfin un échec quand le rafale a été vendu à 96 exemplaires à l'étranger contre 150 en France, on est quand meme pas loin d'un gros succès en sachant qu'un avion est très très rarement davantage à l'export qu'en domestique. Seul le mirage F1 a réussi a faire ca meme le F16 ne l'a pas fait
a écrit le 09/03/2018 à 10:58 :
Où l'information devient du déminage politique pour éviter la baffe après.
a écrit le 08/03/2018 à 17:04 :
Les indiens sont intéressés par le Rafale mais si on pouvait les brader, ils seraient encore plus intéressés.
Réponse de le 09/03/2018 à 14:50 :
Les indiens n'ont pas la richesse du Qatar.
L'Egypte a des alliés qui l'aident financièrement : Arabie Saoudite, Emirat Arabes Unis, Bahreïn. Et il me semble même Oman pour 500 M$.
L'Inde, comme d'autres, essaie de tirer le meilleur parti des contrats.
L'enveloppe militaire de l'Inde n'a dépassé celle de la France que récemment.
Son PIB est encore inférieur au notre, mais avec 1,3 milliard de bouches à nourrir et beaucoup de retard dans l'économie à combler.
Pour l'Inde et sa grosse armée, c'est compliqué de choisir la qualité française plutôt que la quantité russe.
Il semble qu'elle en ait marre des MiG et Su qui sont souvent en panne et attendent longtemps les pièces détachées. Et l'avionique sur les matériels russes, étaient souvent française. Les coopérations sur les Jaguar et les Mirage-2000 se sont bien passées, notamment la modernisation en cours des M-2000, aucune raison que cette bonne entente s'arrête !
a écrit le 08/03/2018 à 16:39 :
https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://carnegieindia.org/2018/02/23/deepening-india-france-maritime-partnership-pub-75630&prev=search
Réponse de le 09/03/2018 à 11:43 :
C' est bien joli mais cela ne lève pas la dépendance de la France à la ligne atlantiste et à l' Ue sous hégémon us.. Théoriser ainsi de manière acceptable sinon valide pourrait fonctionner si la France avait pour présupposé de rompre avec ceux-là, hors elle en est pour l' instant et pour ces deux raisons, doublement incapable ...
a écrit le 08/03/2018 à 16:37 :
Vous ne comprenez rien à rien, le rafale ne peut pas entrer dans les A2AD et les russes sont bien meilleurs en guerre électronique. Par nature les systèmes électroniques aéroportés sont moins puissants que ceux situés à terre, la furtivité est donc essentielle pour au minimum rééquilibrer le rapport de forces.
L'aérien ne peut l'emporter face aux systèmes à terre, sauf avec furtivité.
Les indiens ont changé leur fusil d'épaule, le F16 modernisé est en concurrence avec le rafale.

C'est pourtant peut etre bien le F16 qui va rafler la mise du make in india !
https://www.thehindubusinessline.com/economy/logistics/we-are-excited-about-making-f16-aircraft-in-india-lockheed-martin-official/article9992134.ece
Réponse de le 09/03/2018 à 14:10 :
Benchmark Dassault Rafale for AMCA?
http://idrw.org/benchmark-dassault-rafale-for-amca/
"Airforce will be happy if we can replicate Rafale Sensor package for AMCA, ” said a serving senior IAF official"
"Many Mission details were shared by French air force with their colleagues in Indian Air force as part of a larger collaboration with all current and future Dassault Rafale fighter jet operators"
"and discrete sensors which Dassault Rafale offers which makes it unique aircraft which can stand its ground against even a 5th generation aircraft with inferior avionics and sensors"
Réponse de le 09/03/2018 à 15:06 :
Nos hystériques alliés américains font le maximum pour flinguer la Rafale en Inde.
Pas certain que leur baratin inconstant, quelquefois même ridicule arrive à convaincre les indiens.
Réponse de le 09/03/2018 à 16:45 :
New F-35 modernization plan could come with hefty $16B price tag
https://www.airforcetimes.com/air/2018/03/08/new-f-35-modernization-plan-could-come-with-hefty-16b-price-tag/
a écrit le 08/03/2018 à 16:28 :
La pertinence des commentaires à propos du Rafale m'abasourdit. Impressionnant!
a écrit le 08/03/2018 à 14:56 :
Le rafale est un échec, l'Inde a annulé le MMRCA qui devait voir 126 !!! appareils achetés;
Au lieu de ça trois petite douzaines par çi, deux douzaines par là pour un cout de developpement supérierieur à 60 millions de consommateurs.
On ne rentre jamais dans nos frais, mais dans ceux de la princesse.

Les USA ont vendu plus de 4000 f16 !!! rendez vous compte, pour eux c'est du business!
Réponse de le 08/03/2018 à 16:13 :
Comparer le F16 au Rafale n'a aucun sens.
a écrit le 08/03/2018 à 12:16 :
Les indiens comme tant d' autres acteurs ne sont pas idiots, ils n' achèteront rien à un pays aligné sur les usa...
La France a perdu sa crédibilité d' hier en entretenant cette servilité atlantiste à travers cette dépendance au donneur d' ordre qui s' exprime depuis trop longtemps via l' appartenance l' otan.
On ne traite plus en 2018 hormis quelques broutilles avec des subordonnés.
Réponse de le 08/03/2018 à 13:19 :
Quoique, si ce n'est pas le Rafale qu'ils choisissent, leur choix devrait se porter vers ... un avion américain ... et le Rafale se vend mieux à des pays qui cherchent à ne pas dépendre (totalement) des USA
Réponse de le 08/03/2018 à 14:25 :
Le Rafale est un excellent avion, mais il se vend bien aujourd'hui seulement parce que l'euro s'est considérablement affaibli ces dernières années...

Je suis pas mal moins sûr de la validité de l'argument qui voudrait que les acheteurs potentiels voudraient se rendre moins dépendants de l'armement américain... car ils le sont (in fine) pour d'autres raisons commerciales.
Réponse de le 08/03/2018 à 14:44 :
C'est pour cela que la France n'a jamais autant vendue d'armes depuis ces 5 dernières années. Il va falloir penser à changer de discours.
Réponse de le 08/03/2018 à 21:32 :
@ Bergson

Henry Bergson était un écologiste de l'esprit que j'ai particulièrement apprécié lors de mes études... mais lorsque le pseudonyme de ''servilité atlantiste'' sort sur les forums... ce qui ne veut absolument rien dire pour le commun des mortels et c'est dommage... là ça fâchent pour le moins !

La fameuse servilité de la France envers les États-Unis datent d'avant la 2è guerre mondiale... et la France n'a su démontré sa servilité qu'à de maintes occasions où elle aurait pu, des fois, paraître moins servile... moins nulle et moins déculottée.

Regardez Macron...n'est-ce pas là le modèle parfait de la servilité française tant du côté des plus forts sur le plan politique et économique, mais aussi du point de vue culturel... Regardez les idiotes déclarations de votre fifre de l'abnégation qui prétend (et il faut le faire... et c'est pas de blague) que parler anglais c'est de ''défendre'' la francophonie et de ''contribuer'' à son rayonnement internationale... il faut se vautrer dans quelque chose qui sent trop pour en trouver son plaisir intime... ou bien cela est culturel...

Les Français sont-ils trop médicalisés en anxiolytiques, en calmants, en antidépresseurs pour être aussi déconnectés des réalités qui les entourent, qui les submergent... pour être aussi bêtes et inconscients... ?!
Réponse de le 08/03/2018 à 22:44 :
La cohérence de mon propos est ici, prenez je vous prie le plaisir de la découverte.

« Le modèle américain du F-35 casse ces codes et vous dit : ‘il n’y a plus d’interopérabilité, il y a intégration avec le F-35’. C’est à dire que vous êtes Américains ou vous n’êtes pas. C’est proprement scandaleux que l’Otan accepte ça. Normalement, c’est l’interopérabilité et on est train de passer à l’uniformisation et à l’intégration dans les armées américaines », s’est emporté le patron de Dassault Aviation.

Sur ce point, a-t-il continué, « l’industrie n’y peut pas grand chose. Elle peut trouver des solutions d’interopérabilité. Mais le choix est politique. »

Aussi, M. Trappier souhaite que la France exerce son influence au travers de ses contributions à l’UE et à l’Otan afin d’être « capable de définir les standards qui nous permettront de travailler ensemble tout en ayant des matériels différents. »

http://www.opex360.com/2018/03/07/aura-cle-reseaux-dinformations-de-laviation-de-combat-futur/
a écrit le 08/03/2018 à 8:43 :
J'espère que ses patrons ne lui verseront pas sa prime de fin de mois quand même !

Même les vrp c'est plus ce que c'était...
a écrit le 08/03/2018 à 8:18 :
Accessoirement on discute de 5 tranches nucléaires et de quelques milliards !!!!
Cest surl'armement c'est mieux ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :