Nestlé veut s'offrir les bonbons chinois de Hsu Fu Chi

 |   |  239  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Si elle se faisait, cette acquisition serait la plus grosse d'un groupe chinois par un leader étranger. Elle permettrait de conforter la position de Nestlé dans les pays émergents.

Nestlé pourrait s'offrir un gros poisson chinois. Ou plutôt un gros bonbon. La société Hsu Fu Chi International, confiseur chinois coté à Singapour, a confirmé ce lundi la tenue de négociations avec le géant suise en vue d'un possible accord. "L'entreprise a engagé des discussions préliminaires confidentielles avec Nestlé SA pour une possible transaction qui pourrait ou non déboucher sur une offre", explique le groupe dans un communiqué destiné à la Bourse.

Même s'il n'y a encore aucune certitude sur l'issue des discussions, cette acquisition, si elle se faisait, serait la plus grosse d'un acteur chinois par un grand groupe étranger. Hsu Fu Chi réalise en effet un chiffre d'affaires de 4,3 milliards d'euros pour 64,1 millions de bénéfice net. Le confiseur, dont la capitalisation est estimée à 2,6 milliards de dollars, a été suspendu de cotation lundi à Singapour pour éviter les trop grandes variations de cours.

Le groupe produit des chocolats, des gâteaux et des confiseries. Il pourrait conforté le paquebot suisse dans sa conquête des pays émergents, notamment de la Chine, où Nestlé a récemment fait l'acquisition de Yinlu Foods Group, spécialisé dans la production de boissons à base de cacahuète et de porridge.

Encore faudra-t-il convaincre les autorités chinoises. Coca-cola s'était cassé les dents en 2009 sur le rachat du leader local des jus de fruit Huiyuan Juice Group, malgré les 2,4 milliards de dollars proposés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2011 à 13:45 :
C'est inquiétant : nous allons bouffer des bonbons Nestlé made in China confectionnés avec des matières premières locales (au lieu de goût myrtille, ce sera goût peau de chien = Beurk !!!). Il faudra encore surveiller davantage l'alimentation de nos enfants qui sont mis à rude épreuve (nous adultes pouvons nous passer de bonbons).
a écrit le 05/07/2011 à 12:07 :
Si c'est pour faire pire avec ,pour seul but le grand marché ok ;mais , pourvu que ces bonbons ne viennent pas en Europe s'ajouter à toutes ces couleurs ,additifs ,faux sucres .....
Réponse de le 05/07/2011 à 13:05 :
Il faut qu'on goûte les bonbons chinois de Nestlé.
Sinon, comment est ce qu'on va savoir ce que Nestle trafique le bas ?
a écrit le 05/07/2011 à 3:40 :
Il pourrait conforté le paquebot suisse dans sa conquête des pays émergents, notamment de la Chine, où Nestlé a récemment fait l'acquisition de Yinlu Foods Group, spécialisé dans la production de boissons à base de cacahuète et de porridge.

Haha...10 euros a celui qui voit la faute...
Réponse de le 05/07/2011 à 9:27 :
confortER, merci pour les 10? j'en fais dont à une association de votre choix!
Réponse de le 05/07/2011 à 9:27 :
confortER, merci pour les 10? j'en fais dont à une association de votre choix!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :