Lactalis détient plus de 50% de l'italien Parmalat

 |   |  216  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le français Lactalis est désormais majoritaire dans l'italien Parmalat , selon les chiffres publiés jeudi soir, ce qui devrait permettre de donner naissance au numéro un mondial des produits laitiers.

Lactalis est désormais majoritaire dans l'italien Parmalat. Lactalis, qui détenait 29% de son concurrent italien, avait lancé une OPA de 3,4 milliards d'euros pour le reste du groupe en mai. Basé à Parme, l'italien est notamment spécialisé dans le lait UHT. A la veille de la clôture de l'OPA, la Bourse italienne a annoncé que le français s'était assuré de 29,68% des 71% qu'il ne possédait pas encore dans Parmalat, ce qui porte sa participation à un peu plus de 50%. Lactalis, qui propose 2,6 euros par action Parmalat, souhaitait obtenir au moins 55% de sa cible.

La semaine dernière, Lactalis avait franchi un premier obstacle en s'assurant le contrôle du conseil d'administration. Il avait obtenu neuf des 11 sièges lors de l'assemblée générale de Parmalat. Les actionnaires ont choisi Franco Tato, ancien administrateur délégué du pétrolier Eni , comme président.

Lactalis a obtenu le soutien des syndicats pour son offre : il a promis de maintenir l'emploi et de conserver le siège social de Parmalat en Italie. Jeudi, Parmalat a fini en hausse de 1,7% à 2,562 euros.

Les groupes français sont très présents en Italie. LVMH a acquis le joaillier Bulgari en mars et EDF cherche à prendre le contrôle du numéro deux de l'électricité, Edison.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2011 à 9:38 :
Bonjour
C'est pratiquement une déclaration de guerre aux producteurs laitiers, Lactalis à déjà supprimé ses livraisons au groupe Leclerc, excusez du peu, il sera en position de force pour imposer un prix du lait, ce regroupement n'est ni plus ni moins qu'un nouveau coup de canif dans la loi sur la concurrence. il serait bon que les producteurs laitiers révisent leurs façons de faire et que soit créer un véritable service du lait mutualiste, qui ne nous vendrait pas de l' eau au prix de l'or !
Réponse de le 08/07/2011 à 12:48 :
Importons du lait frais d'Allemagne!!! Aussi bon et moins cher! Nous ne sommes plus une aberration près.
a écrit le 08/07/2011 à 7:40 :
Avec un géant Européen tel lactalis-Parmalat, pouvons nous espérer une baisse du prix du lait frais? Car plus de 1.25 le litre dans certains magasins, cela fait très cher! certels le UHT ne coûte que 79/89 cents le litre mais bon, le goût n'est pas le même!
Réponse de le 08/07/2011 à 10:08 :
Vous rigolez ,la seule chose qui compte chez lactalis c'est les dividendes pour les actionnaires. Le lait en France est payé env.350 euro la tonne au producteur, tandisque en Italie c'est 400 euros . Tous les jours on transporte 5 millions de litres de la France, d'Allemagne ,Suisse ,Belgique ,Autriche en Italie . A voir le prix on dirait que c'est les producteurs en France qui doivent payer le prix du transport de leur lait vers l'Italie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :