Bruxelles autorise Lactalis à avaler Parmalat

Le groupe laitier français a obtenu mardi le feu vert de l'Union européenne pour son OPA de 3,4 milliards d'euros sur son concurrent italien Parmalat.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'était la dernière étape à franchir. Ce mardi, la Commission européenne a fait savoir à Lactalis que l'Union européenne ne s'opposait pas à son OPA de 3,4 milliards d'euros sur l'italien Parmalat. Dans un communiqué, Bruxelles précise que le mariage de ces deux géants n'est pas de nature à modifier de manière négative la situation de la concurrence dans la filière d'approvisionnement du lait cru.

Déjà le mois dernier, l'autorité boursière italienne avait donné son accord. Pour mémoire, Lactalis, qui détient 29% du capital de son concurrent, offre 2,6 euros par titre aux autres actionnaires de Parmalat. Le nouveau groupe ainsi créé donnera naissance au numéro un mondial des produits laitiers.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.