Icône du chic allemand, Marc O'Polo veut conquérir la France

 |   |  451  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La marque allemande de mode décontractée va inaugurer une douzaine de magasins en 2012 en Europe. Cette offensive passera par Paris où Marc O'Polo ouvrira son premier magasin rue Bonaparte, prés de la place Saint-Sulpice.

Marc O'Polo veut conquérir la France. « Fin août, nous ouvrirons notre premier magasin à l'enseigne en France, à Paris, rue Bonaparte, sur 300 m² », dévoile à La Tribune Christof Macke, directeur marketing. La marque allemande de casualwear élégant veut se faire une place dans les beaux quartiers du shopping. Ce ne sera pas facile.

Son créneau - la bonne chemise blanche en popeline et le jean néo-bcbg bien coupé vendu 90 à 129 euros - est celui que se disputent les boutiques Lacoste, Massimo Dutti et autres Tommy Hilfiger.

La France, un marché difficile

En France, tout est à construire. Car Marc O'Polo n'y est vendue que dans dans quelques magasins, dont les Galeries Lafayette à Paris. Les ventes d'habillement sont mal en point ; elles ont chuté de 2,6% en 2011, selon l'Institut Français de la mode. « Crise ou pas crise, le marché français de la mode est l'un des plus difficiles au monde : les Français ont un sens aigu de ce qu'ils doivent porter», ajoute Christof Macke. Et, a contrario d'un Abercrombie & Fitch ou d'un Tommy Hilfigger, la réputation de Marc O'Polo n'a pas précédé ses premiers pas en France. Et pourtant : outre-Rhin, c'est l'une des rares success-stories de la mode allemande pour hommes et femmes.

12,7 % de croissance en 2011

La marque fondée en 1967 à Stockholm par deux suédois et un américain et reprise par Werner Böck, son distributeur allemand, en 1987, a triplé de taille en dix années seulement. Sur la seule année 2011, ses ventes ont progressé de 12,7% pour atteindre 370 millions d'euros de chiffre d'affaires. Tout le monde ne pas en dire autant. « C'est grâce à nos collections plus modernes et à notre positionnement premium », avance Christof Macke. Sa stratégie est soutenue par un vaste plan d'ouvertures de boutiques initié depuis le siège social de Stephankirchen, en Bavière.

Rue Bonaparte à Paris et à Levallois-Perret

Marc O'Polo dispose aujourd'hui d'un réseau de 200 magasins en Europe ; 84 sont exploités en propres, dont à Munich sur plus de 900 m². En 2012, la marque, dont le capital est aux mains de Werner Böck, financera, sur ses fonds propres, l'ouverture d'une douzaine de magasins pour soutenir ses ventes à l'export (32%). « Marc O'Polo doit se déployer sur l'Europe entière », explique Christof Macke.

En 2012, outre à Munich et Francfort, elle installera son enseigne sur deux magasins en Belgique, à Anvers et Bruxelles, et poussera ses pions en Pologne (à Varsovie) et aux Pays-Bas (Amsterdam et La Haye). Enfin, elle entrera à Moscou. En France, l'ouverture du magasin de la rue Bonaparte en août sera suivie de celle d'un point de vente dans le centre commercial So Ouest de Levallois-Perret. Ce sera pour octobre. « D'autres devraient suivre en franchise », espère Christof Macke.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2012 à 16:28 :
le visuel du nom est ridicule en francais opolo hahaha super cheap!

on dirait un nom de marque pour enfants "opopo" ;o)
Réponse de le 25/04/2012 à 2:34 :
Mais Nike et Converse (abrege en Cons) avaient un nom tout aussi rudicule. Cela n a pas empeche leurs succes en France. Ne sousestimez pas les francais et leurs capacites a prendre de tres mauvaises decisions.
Réponse de le 27/06/2013 à 16:56 :
connaissez vous les glaces haagen dazs ? nom bizarre, bons produits et belle marque. tout est affaire de marketing

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :