Spanghero toujours interdit de négoce

 |   |  283  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'entreprise impliquée dans le scandale de la viande de cheval reste interdite de négoce après la saisie de deux lots nécessitant "des investigations complémentaires", a annoncé Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture.

Les salariés de Spanghero devront encore attendre. Vendredi, Stéphane le Foll a indiqué que la société impliquée dans le scandale de la viande de cheval restait pour le moment interdite de négoce. Le ministre de l?Agriculture a fait état de deux lots nécessitant "des investigations complémentaires", en rendant compte du rapport de la Brigade d'enquête vétérinaire et phytosanitaire. "Les conclusions de cette enquête conduisent à maintenir la suspension de l'agrément sanitaire" de l'entrepôt concerné et "à maintenir les produits stockés ou y entrant sous contrôle officiel", ont précisé ses services dans un communiqué.

Suspension de l?agrément sanitaire

Comme le rappelle le ministère, l'agrément sanitaire de Spanghero SAS, suspendu suite à la découverte de viande de cheval dans des plats préparés, avait été rétabli lundi pour les activités de production de viande hachée, de saucisserie, d'élaboration de plats cuisinés et de découpe de viande. Une enquête avait été demandée à la suite des conclusions de celle conduite par le service de répression des fraudes (DGCCRF).

Par ailleurs, Paris a demandé aux autorités néerlandaises "de communiquer les informations sur l'enquête conduite dans les entrepôts par lesquels ces produits ont transité", précise le ministère. Et ce, "compte tenu du rôle central que semble tenir un trader localisé aux Pays-Bas". Sachant que la viande de cheval, partie de Roumanie, a transité pour une durée non déterminée aux Pays-Bas avant d'arriver chez Spanghero, à Castelnaudary dans l'Aude.
 

Lire aussi : Stéphane Le Foll restitue en partie l'agrément sanitaire à Spanghero

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2013 à 20:33 :
Une info intéressante, néanmoins. Le négoce, soit, du trading pur, ne représente QUE 2% du CA de la boite. Soit, vous dire ce qu'ils ont pu contaminer sur des millions de "préparations"... Merci lur berri
a écrit le 22/02/2013 à 18:02 :
Voila qui est un scandale. Soit cette entreprise est fautive et il faut la condamner à proportion de la faute, soit elle ne l'est pas et il n'est pas convenable de l'empêcher de travailler ou de faire le ménage en vue de concentration "capitalistiques" dans un monde qui l'est déjà beaucoup. Ruiner les petites entreprises permet aux grosses de prospérer sans avoir à les racheter. On sait à simple analyse qui prend 48 heures au plus si un lot contient de la viande de cheval mais il est probable que les gérants aient déjà fait place nette. Il s'agit alors comme toujours en France d'appliquer une sorte de justice empirique qui n'en est pas une. L'entreprise que je ne défend pas outre mesure n'a pas commis de crime sanitaire mais se trouverait complice si les faits sont avérés, de tromperie. Dans le même registre il serait naturel puisque nous souhaitons détruire des lots que ces derniers soient confiés à des organisations contre la faim avec indication nette du contenu. Ceux qui s'en émeuvent ont perdu tout sens de la réalité.
Réponse de le 22/02/2013 à 20:36 :
Clair que les pauvres peuvent au moins avoir ça.
a écrit le 22/02/2013 à 17:38 :
Spanghero devrait changer son logo et mettre un beau cheval cabré !
a écrit le 22/02/2013 à 17:15 :
Je n'ai aucune sympathie pour les employees En y reflechissant... Sont ils innocent? Etant professionel de la viande, ils auraient du le voir que c'etait de la viande de cheval, ils n'ont rien dit .ils se trouvent dans une situation delicate c'est aussi leur faute.
Réponse de le 22/02/2013 à 20:24 :
@Gina: tout à fait d'accord. Ils sont tous soit-disant pros, mais dans la réalité, quand ça va mal, y a plus de responsables :-) Ils n'ont rien dit sans doute pour conserver leurs emplois, mais ce n'est pas à mon avis suffisant pour s'exonérer !!!
a écrit le 22/02/2013 à 15:08 :
A QUAND un contrôle aléatoire mais SERIEUX de la part de l'état afin d'assurer un minimum de protection de la sécurité alimentaire..?? Pour info, les US viennent de constater des fraudes gigantesques au niveau du commerce du poisson.
Réponse de le 22/02/2013 à 16:50 :
Ainsi que du miel chinois...
Réponse de le 22/02/2013 à 20:27 :
@yvan: on commençait déjà à fêter Noël en septembre et Pâques en février (du moins en Amérique du Nord), mais le poisson d'avril en février est une première :-)
a écrit le 22/02/2013 à 14:32 :
Que sont devenues les 200 tonnes de viande de cheval utilisées par Spanghero pour fabriquer ses merguez et ses conserves ? Les produits ont-ils été retirés de la vente ?
Réponse de le 22/02/2013 à 20:29 :
@grincheux: on fête pas encore l'Aïd-el-Kébir dans ton quartier ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :