Des géants du textile signent un accord sur la sécurité au Bangladesh

Plusieurs grandes marques d'habillement, dont l'italien Benetton, l'espagnol Zara, le britannique Marks and Spencer ou le suédois H&M, se sont ralliés à un accord sur la sécurité des usines textiles au Bangladesh, encore boudé par les grands groupes américains.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Nous venons de prendre la décision de signer l'accord sur la sécurité incendie et bâtiments au Bangladesh proposé par les confédérations syndicales IndustriALL et UNI", a déclaré mardi un porte-parole de Benetton. Le groupe italien rejoint ainsi le britannique Marks and Spencer, qui fait travailler une soixantaine d'usines textiles au Bangladesh, et deux autres géants de l'habillement, l'espagnol Inditex (qui possède notamment Zara) et le suédois H&M (Hennes et Mauritz) ou encore C&A.

IndustriALL, qui revendique 50 millions de travailleurs dans 140 pays, et UNI Global Union (20 millions de travailleurs) ont été à l'origine dès 2012 de cet accord.

1.125 morts le 24 avril

Cette signature intervient trois semaines après l?effondrement d?un immeuble où travaillaient plus de 3.000 ouvriers du textile et qui a tué 1.125 personnes à Dacca. Le Bangladesh est, derrière la Chine, le deuxième exportateur au monde de vêtements, secteur qui représente 80% de ses exportations.

Ce protocole institue entre autres un "inspecteur en chef" indépendant des entreprises et des syndicats, chargé de "concevoir et mettre en oeuvre un programme d'inspection de la sécurité incendie crédible et efficace". Il prévoit également "un ou plusieurs experts qualifiés" devant "mener un examen complet et rigoureux des normes et règlements actuels dans le bâtiment pour les entreprises de prêt-à-porter".

Les américains lancent leurs propres initiatives

Les promoteurs de l'accord avaient fixé au 15 mai à minuit la date-limite pour ses signataires. La liste n'est pas encore publique, mais l'UNI a confirmé mardi les signatures de l'américain PVH (qui détient des marques comme Tommy Hilfiger et Calvin Klein), de l'allemand Tchibo.sq et encore des britanniques Tesco et Primark. Mardi en fin de journée, l'espagnol Mango et le canadien Joe Fresh se sont à leur tour rallié à l'accord. Carrefour a également indiqué son intention de signer.

Debbie Mesloh, porte-parole de Gap, a indiqué que l'américain avait lancé une initiative en propre en octobre pour améliorer la protection anti-incendies dans les usines auxquels elle fait appel dans le pays, et a soumis aux promoteurs de l'accord une proposition qui limiterait la responsabilité juridique des signataires.

Le géant américain Wal-Mart a pour sa part déclaré dans un communiqué mardi qu'il allait conduire "des inspections poussées dans (les 279) usines au Bangladesh qui fabriquent des produits" en son nom et qu'il en publierait le résultat. Il ne mentionne pas d'intention de se joindre à l'initiative d'IndustryALL et d'Uni.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 16/05/2013 à 12:03
Signaler
«  I,Major Zia do hereby declare Independance of Bangladesh... » Ce document a été brûlé par les partisan de la L.A.« Shadin bangla betar candro » dont l'auteur est Belal Mohamed . Tous les Bangalis (Pakistan Est ), la L.A., la Muslim League, le Pa...

à écrit le 16/05/2013 à 10:12
Signaler
Une énième charte pour redire et signer ce qui était déjà signé au cours des années 90, 200...de la poudre aux yeux ...sans sanction prévue cela sera une nouvelle fois nul et non avenue. CELA AVEC LA CAUTION du monde politique, associatif ainsi que d...

à écrit le 16/05/2013 à 9:14
Signaler
Chaque fois que les médias deviennent motivés pour trouver des racines de crimes comme la tragédie de Savar (Dacca, Bangladesh), le Gouverneur L.A. réussit à tourner la page. Cette fois encore, le Premier Ministre Sheikh Hasina à détourner l'intentio...

à écrit le 15/05/2013 à 18:38
Signaler
Si toutes les grandes marques comme Benetton, Zara, Marks and Spencer, H&M, Carrefour veulent vraiment sécuriser l'industrie textile au Bangladesh,ces marques doivent connaître le vrai Bangladesh. Le peuple bengladais est pauvre et faible, ils n'ont ...

à écrit le 15/05/2013 à 17:08
Signaler
Cela ressemble plus à une campagne publicitaire qu'à autre chose. Sauver la veuve et l'orphelin, qui oserait être contre? Mais réduire ses marges pour que ces gens aient de meilleurs salaires et conditions de travail, c'est une autre paire de manches...

à écrit le 15/05/2013 à 15:27
Signaler
Je produis des articles textile en Europe de l'Est, securite des normes (pas de traitements chimiques originaux comme dans ces pays asiatiques, normes CE) reactivite de livraison, qualite homogene et possibilite de controle facile pour mes clients, f...

à écrit le 15/05/2013 à 12:30
Signaler
Foutage de gueule ! Des accords existaient déjà sur la sécurité, les conditions de travails, etc...Et il y a peu de chances que les nouveaux soient appliqués. Et à la prochaine catastrophe (dans 2 3 ans) on parlera d'accords sur la sécurité qui ont é...

à écrit le 15/05/2013 à 10:59
Signaler
la securitée est une chose , mais ces bas salaires dignes de zola avec des temps de travail qu'un européen n'accepterait certainement pas pour une telle dime , cela semble déjà enterré , pourtant ce pays n'est pas plus riche pour autant ? , comme quo...

à écrit le 15/05/2013 à 9:05
Signaler
pfffff! il serait grand temps !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.