Pourquoi Paris a de bonnes raisons de rester une capitale du luxe

 |   |  457  mots
Paris restera une capitale du luxe… si elle sait toujours séduire les touristes des pays émergents
Paris restera une capitale du luxe… si elle sait toujours séduire les touristes des pays émergents (Crédits : Reuters)
La capitale française figure parmi les 20 villes mondiales dont le potentiel de croissance du secteur du luxe est le plus élevé, selon une étude BCG parue ce vendredi. En compétition avec les grandes métropoles européennes, la capitale française devra compter sur les touristes chinois, indiens ou brésiliens…

Le monde du luxe n'a d'yeux que pour les émergents. Mais il a (un peu) tort de croire que seules Shanghai, Pékin ou Delhi ont un avenir. Même Paris conserve un potentiel de croissance dans ce secteur. Elle figure à la 11e place parmi les des 50 villes où le secteur du luxe devrait connaître la plus forte croissance dans le monde d'ici 5 ans dressée par le cabinet Boston Consulting Group, qui ne chiffre pas précisément le potentiel de croissance des ventes dans le luxe à Paris.

Encore de la place pour des boutiques de luxe

A "Paris, Londres ou New York, il y a encore de la place pour une offre de boutiques", affirme l'un des auteurs de cette enquête, Olivier Abtan. Non "pas grâce à la demande intérieure mais grâce à la demande touristique en forte croissance", précise cet associé de BCG qui s'est dit surpris de voir apparaître tant de villes européennes et américaines (12 sur 50) dans cette liste.

La compétition va faire rage

De fait, et d'autres enquêtes sur les pratiques de consommations corroborent cette analyse, "la moitié des achats des consommateurs originaires des pays émergents est réalisée pendant les voyages". De quoi maintenir la demande dans les grandes métropoles touristiques du Vieux et du Nouveau Monde et accroître encore un peu plus la concurrence entre elles. Que Londres détrône Paris comme ville la plus visitée au monde n'aura donc rien d'anodin.

Shanghai, numéro 1

Mais que les grandes adresses parisiennes se rassurent, dans la maroquinerie, le prêt-à-porter, les accessoires, "tous les objets dont les touristes sont friands", il y aurait donc encore un potentiel pour la capitale mondiale du luxe. Même si, sans surprise, ce sont Shanghaï, Pékin et Hong Kong qui figurent tout en haut du palmarès.

Un marché à 1800 milliards de dollars

Plus largement, le cabinet chiffre le poids du marché au sens large (en incluant les services hauts de gamme comme l'hôtellerie, les voyages, la restauration etc.) à 1.800 milliards de dollars en 2012 (1.300 milliards d'euros environ), soit à peu près l'équivalent du PIB canadien… Et s'attend à une croissance de 7% dans quasiment tous les pays au cours des prochaines années. 

Une prévision en ligne avec celle d'autres cabinets d'études spécialisées. Ainsi, Xerfi, qui s'appuie sur une projection plus restrictive et ne prend en compte que le vêtement, les accessoires, les montres et bijoux et les cosmétiques, prévoit également une hausse des ventes de 7% par an au cours de la période 2013-2015. En 2015, les ventes de ces produits hauts de gamme représenteraient ainsi au total 255 milliards d'euros l'année prochaine. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2014 à 12:27 :
oui au luxe pour la qualité, non au luxe pour discriminer
a écrit le 31/01/2014 à 12:20 :
Le luxe salit Paris il est synonyme de cretinisme aigu leurs parfums ,leur petits sacs wuitton ridicules, vive le Paris qui pue la pisse!
Réponse de le 31/01/2014 à 13:13 :
Si vous pouviez aller pisser ailleurs... Merci.
Réponse de le 31/01/2014 à 13:20 :
Alors vendons ces produits qui au final nous vont vivre à ces crétins.... Ce n'est pas avec une telle vision que vous ferez avancer les choses... C'est même à cause d'individus ayant votre mode de pensée que la France se bloque...

Je vous plains...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :