Versace valorisé un milliard d'euros grâce à l'apport du fonds américain Blackstone

 |   |  286  mots
Versce a renoué avec les bénéfices en 2011 après des années de pertes. Ce redressement est largement attribué à l'administrateur délégué Gian Giacomo Ferraris. (Reuters/Eric Thayer)
Versce a renoué avec les bénéfices en 2011 après des années de pertes. Ce redressement est largement attribué à l'administrateur délégué Gian Giacomo Ferraris. (Reuters/Eric Thayer) (Crédits : Reuters/Eric Thayer)
Le fonds d'investissement américain Blackstone s'apprête à prendre 20% du capital du groupe de luxe italien Versace, injectant 150 millions d'euros de capitaux frais dans la griffe de luxe.

Un milliard d'euros. C'est la valorisation que donne le fonds d'investissement américain Blackstone à Versace. Le groupe de luxe italien a annoncé jeudi que le fonds allait prendre 20% de son capital, injectant 150 millions d'euros de capitaux frais.

Blackstone se portera également acquéreur de 60 millions d'euros de titres auprès de la holding familiale GIVI Holding. La maison de luxe a précisé que la famille du fondateur Gianni Versace, qui possédait jusqu'ici la totalité du capital, resterait au cœur de la direction des affaires.

Nouveaux magasins et nouvelle gamme de produits

Le groupe a renoué avec les bénéfices en 2011 après des années de pertes. Ce redressement est largement attribué à l'administrateur délégué Gian Giacomo Ferraris, un vétéran de l'industrie de luxe qui a repris les rênes de Versace en 2009.

Un an plus tôt, il avait signalé la volonté de son entreprise d'ouvrir son capital à des investisseurs extérieur. L'injection de liquidités de Blackstone servira à financer l'ouverture de nouveaux magasins ainsi que l'enrichissement de la gamme de produits.

Blackstone disposera d'un siège au conseil d'administration de Versace mais ne prendra pas forcément part à la gestion au jour le jour de l'entreprise. "L'idée est de conserver l'indépendance", a confié Gian Giacomo Ferraris à l'agence Reuters.

Vers une introduction en bourse ?

Il a également indiqué que l'idée d'une introduction en Bourse de Versace d'ici trois à cinq ans était toujours à l'ordre du jour. 

Versace, qui publiera ses résultats annuels fin mars, devrait avoir enregistré en 2013 une hausse de 18% de son chiffre d'affaires, à près de 480 millions d'euros ainsi qu'un bond de plus de 50% de son bénéfice courant, à au moins 69 millions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :