Lancôme s’autocensure face à Pékin

Pour éviter les débordements, la marque de cosmétique Lancôme a annulé un de ses événements prévu en Chine au cours duquel la chanteuse Denise Ho (pro démocratie) devait se produire.
De nombreux internautes ont appelé au boycott de la marque de luxe.
De nombreux internautes ont appelé au boycott de la marque de luxe. (Crédits : Reuters)

Tout a commencé lorsque le Global Times, le quotidien pro Pékin a demandé à ses abonnés sur Weibo (le Twitter chinois) leurs avis sur la décision prise par Lancôme de choisir la chanteuse Denise Ho pour animer leur événement commercial. Les réactions n'ont pas tardé. Plus de 3.000 personnes ont commenté et partagé la publication en appelant au boycott de la marque. L'erreur de Lancôme, selon eux, est d'avoir choisi une chanteuse qui affiche clairement ses opinions politiques, en faveur de la démocratie et de l'indépendance du Tibet.

Le mois dernier, la star avait posté une photo d'elle en compagnie du Dalai Lama avec le commentaire suivant : "J'ai ressenti la bénédiction et l'énergie passer à travers mon corps juste en tenant ses mains".

Une impression de déjà-vu

La chanteuse est mise à l'index par de nombreux médias tout comme le chanteur Anthony Wong Yiu-ming et l'acteur Anthony Wong Chau-sang, qui soutiennent aussi activement la démocratie.

Durant la révolution des parapluies (qui doit son nom aux parapluies utilisés par les manifestants pour se protéger du gaz lacrymogène), Denise Ho avait été la première célébrité arrêtée par la police faisant d'elle un emblème de la lutte contre le pouvoir. La chanteuse se battait alors contre la loi fondamentale qui visait à limiter le suffrage universel pour l'élection du chef de l'exécutif de Hong Kong. Elle est aussi connue pour défendre le mouvement LGBT du pays.

   A lireL'Oréal baisse ses prix en Chine grâce à la baisse des droits de douane

Tout Comme Denise Ho, qui a perdu 80 % de ses revenus suite à sa participation à la manifestation, la chanteuse Ellen Loo qui avait également soutenu le mouvement a déclaré "C'est vrai que cela affecte mes revenus mais le plus préoccupant c'est que la liberté d'expression d'Hong Kong est menacée".

Pékin n'en est pas à son coup d'essai lorsqu'il s'agit de convaincre des entreprises ou des entités étrangères de censurer des individus en opposition avec le Parti communiste chinois. Déjà en 2015, lors de la compétition Miss Monde qui avait eu lieu à Pékin, Miss Canada, connue pour ses positions opposées au régime avait été empêchée de participer au concours. La candidate, rapidement rayée du site web du concours, n'avait jamais réussi à obtenir son visa pour la Chine.

Lancôme fuit la polémique

Pour éviter la polémique et faire face aux menaces de boycott, Lancôme a publié un communiqué sur Facebook afin de se détacher des propos et des opinions de la chanteuse : «Denise Ho n'est pas la porte -parole de Lancôme. Nous sommes désolés pour la confusion que cela a pu créer. Merci pour votre soutien à Lancôme », pouvait-on lire sur Facebook.

   A lireL'Oréal vise le milliard d'euros de ventes en ligne

Chaque année, les ventes en Chine de L'Oréal, qui détient Lancôme représentent une part importante des recettes du groupe selon le rapport annuel de 2015. Sur le total des ventes, près de 23 % proviennent de l'Asie-Pacifique. Même si le rapport indique qu'Hong Kong est un marché difficile pour la marque française, la Chine demeure un client non négligeable pour l'Oréal qui a préféré ne pas prendre position dans cette polémique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 07/06/2016 à 7:42
Signaler
Les gens oublient un peu trop facilement que la Chine est une dictature communiste, sans pitié avec les opposants politiques. La Chine est un vrai danger pour le monde, aussi bien économique avec sa bulle financière, que politique.

le 09/06/2016 à 11:43
Signaler
Avez-vous visite la Chine ou HK? How much you know about China based on your exposures to the country? Not those news from the mainstream media.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.