Les indécents dividendes des frères Wertheimer, propriétaires du groupe Chanel

 |   |  348  mots
Les frères Wertheimer étaient déjà, avec 21 milliards d'euros estimés, la sixième fortune professionnelle de France.
Les frères Wertheimer étaient déjà, avec 21 milliards d'euros estimés, la sixième fortune professionnelle de France. (Crédits : Reuters)
Quelque 3,4 milliards d'euros en 2016, soit plus du double des dividendes qu'ils s'étaient octroyés l'année précédente. Alors que le groupe Chanel est en récession, ses propriétaires, les frères Wertheimer, ne se privent pas pour se rétribuer généreusement.

Attention, les chiffres que vous vous apprêtez à voir peuvent provoquer vertiges, incompréhension et sidération. Les frères Alain et Gérard Wetheimer, propriétaires de 100% du capital du groupe Chanel, se sont octroyés 3,4 milliards d'euros de dividendes pour l'exercice 2016, selon un document interne déniché par Challenges.

C'est plus du double qu'en 2015, année durant laquelle les deux frères s'étaient déjà accordés un chèque de 1,6 milliard d'euros de dividendes. Mais les dividendes que les Wertheimer se sont versés en 2016 sont surtout surprenants lorsque comparés aux résultats financiers du groupe. En effet, les 3,4 milliards d'euros représentent près des deux tiers du chiffre d'affaire du groupe et 4 fois le bénéfice net réalisé la même année !

Des dividendes qui plombent la trésorerie du groupe

Ces jolis cadeaux que s'offrent les frères Wertheimer arrivent en effet dans un contexte difficile pour le groupe Chanel. Le chiffre d'affaire est en baisse de 9% à 5,67 milliards de dollars, tout comme le résultat opérationnel (baisse de 20% à 1,28 milliard de dollars) et le bénéfice net, qui recule de 35% pour s'établir à 874 millions de dollars. Pire encore, ces gros dividendes ont plombé la trésorerie du groupe spécialisé dans le luxe, qui passe sous la barre du milliard de dollars "pour la première fois depuis très longtemps", précise Challenges.

Alain et Gérard Wertheimer, classés 6ème fortune professionnelle de France selon le dernier classement de Challenges avec 21 milliards d'euros estimés, vont donc renflouer encore davantage leurs comptes en banque déjà bien garnis. Et ce ne sont pas les seuls actionnaires à avoir connu une année 2016 fructueuse...

En 2016, la distribution de dividendes et de rachats a atteint un niveau proche de ceux précédant la crise financière. Dans les entreprises du CAC 40, les dividendes se sont élevées l'an passé à 46,2 milliards d'euros, soit environ deux fois plus que la moyenne des cinq dernières années...

| Lire aussi : Versement de dividendes: 2016 proche des niveaux d'avant-crise financière

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/08/2017 à 19:41 :
Bah c'est ça le néolibéralisme et c'est pour lui que nos politiciens travaillent.

L'empire des faibles
a écrit le 28/08/2017 à 14:16 :
Abus de biens sociaux pur et simple.
a écrit le 25/08/2017 à 17:11 :
Ils avaient déjà volé Coco Chanel de son vivant en s'appropriant les revenus de ses produits, dont ses parfums.
Réponse de le 26/08/2017 à 17:23 :
Fake News
Veuillez le prouver et citer des sources certaines.
Cordialement
a écrit le 24/08/2017 à 14:01 :
La question que personne ne pose - pas meme l'auteur - est comment est-il possible de se verser un dividende 4 fois superieur aux benefices, c'est comptablement impossible.
On est loin du journalisme d'investigation, juste de la repetition.
Réponse de le 24/08/2017 à 15:54 :
@Steph: lis mon commentaire et tu auras ta réponse :-)
Réponse de le 26/08/2017 à 7:33 :
@Steph 24/08/2017 14:01
C'est tout simple: la société emprunte l'argent (à taux très bas) et verse le dividende. Comme Chanel vaut au bas mot USD 15 à 20 Mlds (20 fois le bénéfice 2016, ce qui est un ratio convenable pour les sociétés de luxe), les banques ne posent aucun problème pour financer.
Si vente, le prix d'acquisition peut s'envoler car il peut y avoir "bagarre" (Hermès, dont le capital est aussi verrouillé, vaut 40 fois ses bénéfices 2016)
Cordialement
a écrit le 24/08/2017 à 13:38 :
Distribuer des dividendes, c'est pomper les capitaux propres de l'entreprise. Cette technique a été employée pendant les crises pour retenir ou attirer les actionnaires. Au stade des frangins, je pense qu'ils s'en vont avec la caisse. Mais bon, à suivre :-)
a écrit le 24/08/2017 à 13:31 :
Donc, si on comprend bien, ils SE versent de l'argent que l'entreprise n'a pas (4 fois le BN). Et ponctionne chaque rentrée à hauteur de 2/3. Ce qui semble "normal" à certains...
Une seule constatation: "Madoff ? petit bras...".
Réponse de le 24/08/2017 à 15:13 :
Impossible, ils doivent assécher les "réserves" qui correspondent à des affectations de bénéfices antérieurs (sauf erreur de ma part).
a écrit le 24/08/2017 à 11:53 :
Il faut nationaliser temporairement Chanel,le temps de remettre de l'ordre.Sinon c'est encore un de nos fleurons qui disparaitra pour mauvaise gestion
Réponse de le 24/08/2017 à 15:17 :
Autrement dit remplacer une grosse fuite par une multitude de petites ce qui aboutit au même résultat, cf SNCF.
Réponse de le 24/08/2017 à 15:18 :
Autrement dit remplacer une grosse fuite par une multitude de petites ce qui aboutit au même résultat, cf SNCF.
a écrit le 24/08/2017 à 10:35 :
Sans commentaires.
a écrit le 24/08/2017 à 9:47 :
S'habiller comme ça quand on a autant de fric et qu'on est les patrons de Chanel, elle est là la vraie indécence...Quel mauvais gout, quelle ringardise...
a écrit le 24/08/2017 à 9:40 :
Chaque fois qu'un actionnaire reçoit des dividendes, l'état prélève sa quote part. le reste est soit dépensé, soit réinvesti.. Les montants sont effectivement importants..
Réponse de le 24/08/2017 à 12:42 :
Faux, car grâce à des montages d'holding légaux entre le luxembourg, les Pays-Bas et l'Irlande, l'imposition sur les dividendes est quasi nul d'autant que les Wertheimer vivent en Suisse et paient un forfait fiscal.
a écrit le 24/08/2017 à 9:08 :
Des pratiques que la Gauche, d'une manière générale, dénonce depuis des années sans qu'on daigne l'écouter ou la prendre au sérieux. Encore une fois on va s'indigner 24h et on continuera à faire le dos rond comme d'habitude alors que des types s'engraissent sur le dos des travailleurs à qui on ne propose rien d'autre qu'une précarisation de leur situation professionnelle pour y faire face.
a écrit le 24/08/2017 à 9:03 :
Pour des anciens bolcheviks ils ont realisé leurs reves de lavabo et cuvette wc en or massif
a écrit le 24/08/2017 à 8:32 :
Ça sent le sapin.
a écrit le 24/08/2017 à 8:18 :
Cela sent l'optimisation fiscale: en faisant des dettes, cela fait baisser le prix d'une éventuelle vente.
Cordialement
Réponse de le 24/08/2017 à 9:18 :
loin d etre evident car les dividendes doivent bien etre imposés

En plus c est sur que couler sa boite va faire qu on paye moins d impot car elle ne vaut plus rien mais est ce vraiment une bonne chose d etre ruiné ?

A mon avis, vu l age des 2 proprietaires, c est plutot apres moi le deluge. Peut etre qu ils ont comme Silvio Berlusconi une "fiancee" de 25 ans qui leur coute cher
Réponse de le 25/08/2017 à 18:49 :
@cd
Chanel est une société de droit néerlandais. L'un des frères vit au EU l'autre en Suisse et je ne sais pas comment les dividendes néerlandais sont imposés dans ce cas.
La fiancée coûterait très cher.....
Cordialement
a écrit le 24/08/2017 à 5:59 :
Normal, on doit s'assurer de l'avenir. Les eaux vont bientot monter, a cause du rechauffement climatique, alors les gens de Werteim d'ou est originaire le nom preparent la montee des eaux de leur ile.
a écrit le 23/08/2017 à 22:56 :
Ben en même temps, ca fait 30 ans qu'ils ont quitté la France pour la Suisse et NY. Pour le climat bien évidemment. Vous attendez quoi d'autre de 2 capitalistes mondains apatrides??
a écrit le 23/08/2017 à 19:59 :
Les dividentes es peuvent être justifiés quand on travaille(en même temps que les salariés) pendant de nombreuses années dans une entreprise pour le développer et augmenter le chiffre d'affaire.
Mais des dividentes qui ne sont pas justifiées plombent l'évolution de l'entreprise ou du groupe.
Il faudrait une loi avec des plafonnement pour protéger les groupes et les entreprises.
Et surtout une taxe pour l'état, l'état au lieu de nous voler avec l'augmentation de la crds il devrait taxer sur les dividentes 1.7de point... L'état taxe toujours la population et pas ceux qui ont de l'argent.
Réponse de le 23/08/2017 à 20:22 :
Car ce sont les nombreux petits ruisseaux qui font les grandes rivières monsieur ordinaire .
Réponse de le 23/08/2017 à 21:57 :
@citoyen ordinaire: et une fois de plus, des inepties ! Passant de blasé à ordinaire, rien ne s'arrange pourtant. Est-ce dû à un accient de poussette / Qui sait comment on peut en tenir une telle couche :-)
a écrit le 23/08/2017 à 18:26 :
Maintenant ils peuvent:
- Déposer le bilan
- vendre la boite à bas pris
Ils ont déjà pris leur bénéfice ......
Réponse de le 23/08/2017 à 19:21 :
d'autant qu'a 83 ans c'est un peu plié pour le "poudré".....
Réponse de le 24/08/2017 à 9:16 :
on parle de chanel la. pas de la PME du coin.
Rien que le nom vaut une fortune, donc meme exangue ils trouverons bien un pigeon pour racheter a prix d or (un chinois ? un quatari ?)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :