Smart Food Paris accueille 15 nouvelles startups

 |   |  423  mots
L'objectif de Smart Food Paris n'est rien de moins que faire de Paris la capitale mondiale de l'innovation alimentaire.
L'objectif de Smart Food Paris n'est rien de moins que "faire de Paris la capitale mondiale de l'innovation alimentaire". (Crédits : Reuters)
La troisième promotion du programme d'incubation dédié à l'alimentation de Paris&Co représente comme les précédentes l'ensemble des tendances qui animent le secteur en ébullition de la FoodTech.

Comment concilier gourmandise et bas indice glycémique (Max de Génie), servir un vin dans son état d'aération optimale (Aveine), permettre aux personnes âgées d'accéder à l'offre de plats livrés (Papilles et Mamies) voire fluidifier dans les bars les commandes de cocktails (Webar) ? Ce ne sont que quelques-uns des besoins auxquels tentent de répondre les 15 nouvelles startups intégrées dans la 3e édition du programme d'incubation de Smart Food Paris, la plateforme d'innovation créée en 2016 par Paris&Co. Comme leurs 18 prédécesseurs, elles seront accompagnées pendant un an par l'agence de développement économique et d'innovation, dont l'objectif n'est rien de moins que "faire de Paris la capitale mondiale de l'innovation alimentaire".

Fermes productives et nouvelles boissons

À l'instar des précédentes, la nouvelle promotion veut représenter l'ensemble des nouvelles tendances qui animent le secteur en ébullition de la FoodTech : création de produits correspondant aux nouveaux usages de consommation voire à des besoins nutritionnels spécifiques, agriculture urbaine, alimentation et packaging durables, wine tech, digitalisation de l'approvisionnement, de la gestion des stocks et de la restauration... Ainsi, alors que Gallimaté propose des sodas à base de maté et Jubiles de kombucha, Supernature veut développer une gamme de bouillons d'os. Cueillette urbaine et le Paysan urbain développent en ville des fermes productives, tandis que Smart Farming System met l'intelligence artificielle au service de la production agricole. Barratio, Traqfood et Kimayo simplifient quant à eux les démarches administratives, sanitaires et commerciales des métiers de bouche, quand l'appli Raisin et L'Atelier du miel promeuvent la connaissance et l'achat de vins naturels.

Des contacts et une cuisine professionnelle

Au-delà de l'accompagnement stratégique, de la visibilité lors des événements de Paris&Co, de la mise en contact avec les sept groupes partenaires (Blanco, Carrefour, Honest, Elior, Bel, Tetra Pak et Pomona) ainsi qu'avec les centaines de startups des autres 14 programmes de l'agence, le startups de la nouvelle promotion pourront désormais profiter d'une cuisine professionnelle tout juste inaugurée par le chef Thierry Marx, où elles pourront mettre au point leurs innovation. L'espace, qui a coûté plus d'un demi million d'euros, sera d'ailleurs ouvert aussi à des entreprises extérieures, explique le responsable de Smart Food Paris, Clément Chevrette.

Elles espèrent également se joindre aux success stories de la plate-forme, dont les startups incubées - pour les trois quarts âgées d'entre 1 et 4 ans -, ont levé depuis 2016 5,5 millions d'euros de fonds et créé 15.000 emplois, selon Smart Food Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :