Opel : au moins 4.500 suppressions d'emplois en Allemagne

General Motors prévoit 9.000 suppressions d'emplois dans sa filiale européenne, dont 50 à 60% en Allemagne. Le site belge d'Anvers pourrait fermer.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

General Motors a présenté ce mercredi son plan de restructuration d'Opel, sa filiale européenne qu'il a renoncé au début du mois à vendre à l'équipementier canadien Magna. Le constructeur américain prévoit 9.000 suppressions d'emplois, au lieu des 10.000 précédemment annoncés. Cela représente près de 20% des effectifs. Les syndicats seront consultés le mois prochain.

L'Allemagne sera le pays le plus touché par cette restructuration. Si aucun site ne sera fermé outre-Rhin, entre 4.500 et 5.400 postes y seront supprimés, a indiqué Nick Reilly, président par intérim de GM Europe. Plus tôt dans la journée, le groupe avait pourtant démenti vouloir réduire ses effectifs de 5.300 personnes en Allemagne, expliquant que ce chiffre était trop élevé.

L'inquiétude est également grande en Belgique alors que l'avenir du site d'Anvers est "incertain". Ce dernier emploie 2.700 personnes. Aucune précision n'a en revanche étaient fournie pour les usines anglaises et espagnoles d'Opel.

Par ailleurs, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que General Motors avait remboursé l'intégralité d'un prêt relais de 1,5 milliard d'euros que Berlin avait consenti pour Opel. "Je peux vous assurer que les derniers fonds qui avaient été débloqués pour Opel ont été remboursés par General Motors. Je m'attends, pour le moins, à une lettre de remerciements de General Motors d'ici quelques années", a-t-elle dit. "Les contribuables allemands n'ont pas perdu un seul centime dans toute l'opération Opel".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.