Porsche enlisé dans le rouge

Porsche SE a publié une perte nette de 3,6 milliards d'euros pour l'exercice fiscal 2008-2009 clos fin juillet et de 2,5 milliards d'euros en part du groupe.

La holding Porsche SE, qui contrôlé le spécialiste des voitures allemands de luxe et de sport, et qui passe sous le giron de sa cousine Volkswagen (après avoir rêvé de faire l'inverse) peine à quitter la couleur rouge pour ses comptes.

Son directeur financier a indiqué ce mercredi que ses comptes 2009-2010 seront encore déficitaires de plusieurs milliards compte tenu de la déconsolidation de sa participation de 51% dans Volkwagen à la valeur de marché selon les normes IFRS soit en forte chute par rapport au prix d'achat.


Porsche SE a publié une perte nette de 3,6 milliards d'euros pour l'exercice fiscal 2008-2009 clos fin juillet et de 2,5 milliards d'euros en part du groupe. Le résultat avant impôts passe en un an d'un bénéfice de 8,6 milliards à une perte de 2,4 milliards. Le chiffre d'affaires a reculé sur la période de 12% à 6,6 millards. La dette nette a bondi de 3,1 à 11,4 milliards.

La firme garde tout de même l'espoir. Elle indique attendre "pour courant 2010 un redressement des ventes", qui ont fondu de 24% à 75.238 voitures sur l'exercice 2008/2009, notamment grâce à sa nouvelle berline Panamera à quatre portes (une première qui fait hurler les puristes).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.