Renault renoue avec les bénéfices

 |  | 259 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le constructeur français affiche un résultat net semestriel de 823 millions d'euros contre 2,71 milliards d'euros de pertes un an plus tôt. Le chiffre d'affaires est en hausse de 23%

 

Pour Renault, les clignotants passent au vert. Il y a un an, le constructeur français avait annoncé une perte nette de 2,712 milliards d'euros au premier semestre. Ce vendredi, il affiche un résultat net semestriel de 823 millions d'euros.

 

Même constat pour ce qui est des marges opérationnelles. Dans le rouge au premier semestre 2009 (-620 millions d'euros), son résultat d'exploitation a atteint sur les six premiers mois de 2010 780 millions, soit 4% du chiffre d'affaires. Renault profite notamment d'une hausse sensible de son chiffre d'affaires : +23,1% pour le 1er semestre 2010 à périmètre identique à 19,668 milliards d'euros.

Le groupe automobile confirme ses objectifs pour 2010 qu'il avait annoncé au printemps, à savoir "un free cash flow positif" et "une augmentation des parts de marché dans les principaux marchés du groupe".

"Nous sommes confiants sur nos ventes au troisième trimestre" a expliqué ce vendredi devant les analystes le directeur général de Renault, Patrick Pelata. "Il y a des questions sur le quatrième trimestre, mais nous pouvons à nouveau nous engager" sur une trésorerie positive cette année, "ce qui conduira à un endettement inférieur à celui de la fin 2009", a-t-il ajouté.

Pour le mois de juillet, Patrick Pelata anticipe un recul de "moins 5 ou moins 6%" des ventes de Renault en Europe, dans un marché automobile européen prévu "en baisse à deux chiffres". Pour la France, le directeur général prévoit, toujours pour juillet, une croissance des ventes de Renault légèrement positive sur un marché automobile également "en baisse à deux chiffres, mais proche d'un chiffre".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :