Toyota vise dix millions de véhicules à l'horizon 2015

 |   |  293  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La firme nippone prévoit un quasi-doublement de sa marge opérationnelle à terme. Il vise un accroissement de 1,6 million de véhicules dans les cinq ans.

Toyota  a annoncé ce mercredi qu'il voulait améliorer sa rentabilité, plus faible que celle de ses compatriotes Nissan et Honda. Dans sa nouvelle "Vision mondiale", Toyota vise un bénéfice d'exploitation de 1.000 milliards de yens (8,7 milliards d'euros) et une marge bénéficiaire de 5%. Sulement voilà, archi-prudent, le premier groupe automobile mondial se garde bien de donner un  horizon précis pour ses objectifs !

Pour l'exercice 2010-2011 clos fin mars, le constructeur aura affiché un profit de 550 milliards de yens (4,6 milliards d'euros) et une marge d'exploitation de 2,9%. Toyota espère vendre au total 10 millions de véhicules à l'horizon 2015, marques Hino et Daihatsu comprises, contre 8,4 millions en 2010. La "Vision mondiale"  prévoit le lancement d'une dizaine de modèles hybrides supplémentaires d'ici à 2015. Toyota, dont les activités au Japon sont déficitaires, souhaite que les pays émergents représentent la moitié de son chiffre d'affaires  dans cinq ans, contre 40% actuellement. La Chine à elle seule représentera 15% du volume d'affaires total, a précisé Akio Toyoda, le président du groupe nippon, lors d'une conférence de presse.

Depuis sa prise de fonction en juin 2009 , le petit-fils du fondateur a souvent insisté sur la nécessité de revenir aux fondamentaux, à savoir "fabriquer de meilleures voitures "et "contribuer à la société". Il a mis en cause notamment une stratégie de croissance à tout prix. Toyota sort à peine de la catastrophe qu'a représenté pour lui le rappel de millions de véhicules fin 2009 et début 2010, suite à des problèmes présumés d'accélération et de freinage. Ces rappels ont entraîné une contre-publicité dévastatrice, qui a notamment plongé Toyota dans le marasme outre-Atlantique. Même si, récemment, l'agence de sécurité NHTSA a largement blanchi le constructeur japonais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :