PSA dément la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois

 |   |  394  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Malgré le démenti de PSA Peugeot indiquant que la fermeture du site d'Aulnay "n'est pas d'actualité", la CGT n'est pas convaincu que se projet soit enterré. Selon le syndicat 6.200 emplois seraient menacés avec la fermeture du site de Sevelnord. Dès ce soir, Eric Besson, ministre de l'Industrie va évoquer ces sujets avec le président du directoire de PSA, Philippe Varin.

PSA a tenté de rassurer la CGT sans la convaincre. Le groupe automobile a assuré ce jeudi que la fermeture de son site d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) n'était pas d'actualité, après la présentation par la CGT d'un document interne le laissant penser. Malgré cette réaction, le syndicat s'est dit convaincu que le constructeur français voulait fermer l'usine, dont la production et les effectifs ont fondu ces dernières années.

Après l'annonce de la CGT, Eric Besson, ministre de l'Industrie prévoit de s'entretenir avec le président du directoire de PSA, Philippe Varin ce jeudi soir. Le ministre devrait aborder le sujet des deux sites menacés de fermetures évoqué par la CGT à savoir celui d'Aulnay mais également celui de Sevelnord. Selon la CGT, 6.200 emplois seraient menacés en tout.

"On est convaincu que PSA a programmé la fermeture de l'usine d'Aulnay", a dit à l'agence Reuters Jean-Pierre Mercier, délégué CGT, qui travaille sur le site. "On n'est pas du tout rassuré par la réponse du groupe : ils nous ont menti depuis des années et ils vont continuer à nous mentir jusqu'au bout." Selon lui, l'usine produisait plus de 400.000 véhicules au milieu des années 2000 contre moins de 200.000 l'an dernier.

Dans un communiqué, le constructeur automobile a déclaré que "le document diffusé ce jour par la CGT est un document préparatoire datant d'il y a près d'un an sur la compétitivité industrielle à long terme du groupe en Europe. Il ne constitue en aucun cas un relevé de décisions". PSA souligne que l'usine d'Aulnay produit la C3, le véhicule Citroën le plus vendu avec 310.000 exemplaires l'an dernier.

Le groupe automobile a expliqué que ce document interne a été réalisé, il y a un an, en période de crise. A propos de ce rapport présenté par la CGT, le constructeur a déclaré qu'"anticiper sur ces sujets dans le contexte de crise qui était celui de l'industrie automobile à l'été 2010 était, et reste, du devoir de la direction générale".

De son côté, PSA annonce la convocation d'un comité centrale d'entreprise exceptionnel pour une mise au point sur ce sujet. Le constructeur précise également  "qu'il produit en France près de deux fois plus de véhicules qu'il n'en vend et 85% de ses moteurs".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :