Nissan mise à fond sur la Grande-Bretagne

 |   |  474  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'allié de Renault annonce un investissement de 155 millions d'euros à Sunderland , l'usine considérée comme la plus productive d'Europe pour y construire un nouveau 4x4.

Nissan aime l'Angleterre. Le constructeur japonais contrôlé par Renault annonce ce mardi un investissement de 127 millions de livres (155 millions d'euros) dans son usine britannique de Sunderland, pour y assembler un nouveau modèle à partir de 2014. Cette décision a été révélée à l'occasion de la visite du Premier ministre britannique, David Cameron, au siège du constructeur, à Yokohama. Le gouvernement britannique subventionnera le projet à hauteur de 8,2 millions de livres (près de 10 millions d'euros). La marque refuse de préciser le modèle qui y sera assemblé. Elle indique juste qu'il s'agira d'une nouvelle voiture moyenne. 

6.000 emplois

L'assemblage de ce véhicule "permettra la création de 225 emplois supplémentaires sur le site et 900 chez les fournisseurs au Royaume-Uni", explique la firme détenue à 43,8% par Renault dans un communiqué. Le modèle devrait être produit à environ 80.000 unités par an.  Les effectifs de Nissan sont de 6.000 personnes outre-Manche. Après avoir longtemps misé sur les Etats-Unis et l'Asie, Nissan met donc le cap sur l'Europe. Alors qu'il y bat des records de production, le constructeur va, en attendant le Hi-Cross, lancer déjà en 2013 un petit véhicule du segment "B", qui sera également assemblé... en Grande-Bretagne.

Ce break-minispace, qui sera présenté dans sa configuration définitive au prochain Mondial de Paris début octobre, repose sur la plate-forme "V" à bas coûts de la firme nippone. Il auraît dû, selon les plans intiiaux, être produit en... Inde. Mais, l'usine indienne de Chennai étant saturée, vu la demande locale, ce modèle a in fine migré... vers les chaînes anglaises.

Une capacité de production de 550 000 unités par an

Nissan investit d'ailleurs 125 millions de livres (150 millions d'euros) dans ce projet, pour 100.000 unités annuelles. Ce véhicule rivalisera avec les minispaces Renault Modus, Citroën C3 Picasso ou autres futurs Ford B-Max, mais aussi le prochain break Clio IV. De quoi conforter Sunderland dans sa position, détenue depuis 14 ans, de première usine automobile du Royaume-Uni. Le site débutera aussi, début 2013, le montage de la Leaf électrique."La capacité de production totale du site dépassera 550.000 unités par an", souligne Nissan.

Nissan pourrait par ailleurs produire dans les deux ou trois ans en Europe un "Crossover" (4x4) de 4,66 mètres de long. Celui-ci a été présenté au dernier salon de Genève, début mars, sous forme de concept. Le Hi-Cross, genre de grand Qashqai plus huppé, entre dans la catégorie des Volvo XC60 ou BMW X3.  Nissan a accru de 13,5 % sa production en Grande-Bretagne l'an dernier à 480.487 unités et de 47 % en Espagne à 154.752. Le site de Sunderland est toujours considéré, traditionnellement, comme le plus productif d'Europe. Nissan avait le premier japonais à s'implanter outre-Manche, dans les années 80. Pour prendre la relève d'une industrie automobile britannique en pleine déliquescence.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2012 à 17:24 :
bon point pour les anglais, mais étant donné l'alliance renault-nissan, le fait que renault est l'actionnaire majoritaire de nissan et le poids de l'etat dans renault, j'ose espérer qu'un jour ce type d'investissements sera orienté vers notre pays plutôt que vers un autre. Toyota a fait le choix d'investir en france, c'est un exemple à suivre. Apparemment, ils sont très satisfaits de leur usine et de sa productivité.
a écrit le 10/04/2012 à 16:01 :
Voilà une bonne nouvelle ... pour notre commerce. Les emplois crées dans une région fortement délaissée ne seront pas les derniers et leur performance à l'exportation verra les anglais continuer à acheter plus de produits français. Renault Alliance remplace ainsi le départ attendu des GM-Opel d'Europe. Un bon deal.
a écrit le 10/04/2012 à 13:45 :
Ils sont en plein dream, là... Un salarié payé au lance-pierre ferait de la qualité..?? Ce serait bien la première fois. Notez, faire de la voiture jetable est à la mode. Comme pour les avions. Mais, ça dure peu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :