La chute du marché français ralentit mais Renault plonge

 |   |  331  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Renault Douai Plant 2010)
Les immatriculations de voitures neuves reculent de 1 % dans l'Hexagone en avril, selon des statistiques officieuses. Mais Renault poursuit sa dégringolade.

La chute du marché automobile français semble enrayée. Les immatriculations de voitures particulières neuves sont en recul de 1 % seulement en avril dans l'Hexagone, selon des statistiques officieuses (arrêtées au vendredi 27 avril dernier). Logique : avril se compare au même mois de l'an dernier, qui avait marqué la fin de la fameuse prime à la casse (au 31 mars 2011).

Une baisse de 10 % pour Renault

Si le marché a donc retrouvé une certaine stabilité, Renault continue inexorablement de... chuter. En attendant la commercialisation clé de sa future Clio IV en octobre. Les immatriculations hexagonales du groupe au losange se sont encore repliées de 10 % en avril. Avec une chute de sa filiale roumaine à bas coûts Dacia (- 20 %), due à une brutale désaffection du public pour son 4x4 Duster (- 44 %). La marque au losange elle-même recule de 8 %. La compacte Mégane fléchit de 11 %, la petite Twingo de 19 %, la familiale Laguna de 28 %. Les progressions de la Clio III (malgré son âge) et du ludospace Kangoo ne compensent pas.

PSA remonte la pente

Après une longue dégringolade, PSA, en revanche, remonte la pente (+ 10 %). Peugeot croît en avril de 6,5 % grâce notamment à la nouvelle 208, dont il s'est déjà immatriculé en avril plus de 3.000 unités dans l'Hexagone. Citroën progresse de 14 % grâce à la C3 et à la gamme DS, surtout la DS3 « chic et snob » (plus de 2.600 immatriculations).

Le groupe Volkswagen aura fléchi de 6 %, Toyota (avec Lexus) de 10 %, le groupe Fiat de 12,7 %, Opel de 23,5 %. Ford progresse en revanche de 2,5 %, BMW de 4 % (avec Mini).

Marché en recul prévu de 7 % à 8 % sur l'année

Au cumul, entre le 1er janvier et le 27 avril 2012, le marché français était quand même en dégringolade de 17,5 %, avec des baisses de 26,4 % pour le groupe Renault, 25,5 % pour Peugeot, 21 % pour Citroën. Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, affirmait vendredi dernier, lors de l'assemblée des actionnaires du groupe, que le marché tricolore dans son ensemble devrait reculer de 7 % à 8 % sur l'année 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2012 à 23:08 :
Il est extraordinaire que les administrateurs et dirigeants de Renault et peut être aussi ceux de Peugeot ne soient pas tout simplement remerciés pour leur incompétence. En allemagne Audi investit dans un doublement de l'usine, comme quoi il y a de vrais dirigeants qui connaissent leur industrie, Audi vient d'acquérir un terrain de 40 hectares près de son usine d'Ingolstadt : http://news.autoplus.fr/news/1451133/Ingolstadt-Usine-production-Audi-Aluminium
a écrit le 01/05/2012 à 22:19 :
Je cois de plus en plus que fabriquer des voitures c'est pas notre truque..Ils faut laisser faire les allemands et nous nous pourrons nous concentrer plus sur la baguettte de pain....la nous sommes forts.
a écrit le 01/05/2012 à 17:59 :
Mes amis russes peuvent rouler en Renault Logan ... si ils etaient maso. Et oui dans les pays emergents, Renault est la marque low cost, elle remplace Dacia, et apres on veut nous faire croire a un pseudo programme Alpine ou Berline haut de gamme, LOL. Renault est la future gamme low cost, meme en France...
a écrit le 01/05/2012 à 11:45 :
J'ai quelques doutes sur les competences et le patriotisme de ce monsieur Ghosn, ses motivations pour la marque francaise Renault... son regard en dit long...Vu ses origines sur lequelles je n'ai pas le droit de m'etaler. Je pense qu'il ne fait pas le maximum pou sauver l'entreprise et sa devise est "apres moi le deluge"..
(jugement subjectif)
a écrit le 01/05/2012 à 9:07 :
Carlos Ghosn est entrain de tuer Renault. Aucune innovation dans les futurs véhicules car tout est est tiré vers le bas. Les gens en interne sont tous conditionnés à faire des économies. L'électrique sera très très loin de tirer ses promesses et le haut de gamme est définitivement sacrifié. Rajouter à cela une pression des prix intolérable sur les fournisseurs , contrairement aux japonais qui soutiennent leurs filières d'approvisionnement, Renault n'a qu'une idée en tête c'est de la tuer pour tenter de faire des économies de plus en plus difficile à atteindre. C'est pathétique lorsque vous discutez en interne avec les techniciens et ingénieurs , vous ressentez clairement la démotivation des troupes. Mr Ghosn au salaire stratosphérique aura tué Renault en peu de temps. Il faut pour ce groupe un nouveau PDG visionnaire à l'image de ce qu'était MR SCHWEITZER.
Réponse de le 01/05/2012 à 10:20 :
C'est exact, Ghosn Tavarez et Pelata avec leurs équipes sont les faussoyeurs de Renault. Mais il faut ajouter que Schweitzer est celui qui a eu la mauvaise idée de Dacia, en fait Schweitzer est un socialiste qui avait envisager que la France allait s'appauvrir et Ghosn a amplifier le désastre.
Réponse de le 01/05/2012 à 11:15 :
N'empêche, c'est grâce à la mauvaise idée Dacia que le mouvement de faire des voitures simples,fiables et économiques s'est généralisé aux autres concurrents, permettant aux simple gens d'avoir une voiture. Citroen est toujours là, malgré sa supposée mauvaise idée "2cv".
Réponse de le 01/05/2012 à 14:07 :
"termal" expliquez nous pourquoi les Dacia vampirisent les Renault. Il n'y a que des fumistes et des traitres pour accepter cette sombre stratégie qui devrait conduire leurs initiateurs et leurs collaborateurs devant une Coure Martiale puis en prison à Fleurie Merogis.
a écrit le 01/05/2012 à 8:50 :
Certains d'entre vous pense que Dacia est plus mal géré chez Renault que Skoda chez WV .... peut être mais sachez que Skoda est le seule marque de WV qui perd de l'argent ... Toutefois je trouve que le montée en gamme de Citroën avec DS est beaucoup plus payante ... les gens ont envie d'acheter une DS .... ce n'est probablement pas le cas d'une Dacia ... en tout cas en Chine oú n'est pas encore Renault c'est le haut de gamme qui marche ... impossible de s'aligner sur les prix avec les 130 constructeurs chinois locaux ... Et la France ce doit être un positionnement sur le luxe .. Pas sur le low cost ...
Réponse de le 01/05/2012 à 10:18 :
Il faut de dire que skoda ne fait pas de profit. De surcroit SKoda investit dans de nouveaux produits qui montent en gamme et de nouvelles usines. Dacia est la marque de la faible valeur ajoutée, Dacia est la marque des tombereaux et des brouettes.
Réponse de le 01/05/2012 à 10:45 :
c'est faux, Skoda fait des bénéfices, ceux de 2011 ont même été très bons (publiés début avril)
Réponse de le 01/05/2012 à 14:11 :
Il est stupéfiant que Renault soit en si mauvaise posture lorsque l'on compare aux 15 Milliards euro de bénéfices. Ces 15 Milliards de bénéfrices démontrent combien les équipes de Renault sont de PièTRES et très MéDiOCRES gestionnaires. Ces mauvais à tout et bons à rien feraient mieux de ne plus apparaître dans les médias, ils se ridiculisent et sont pris pour des imbéciles prétentieux.
Réponse de le 01/05/2012 à 21:14 :
Les 15 Milliards d'euro de bénéfices, ce sont les bénéfices de VW. Il faut ajouter que HUNDAI KIA connait aussi une croissance des bventes et des profits. Ce qui vient confirmer les erreurs de gestion de Renault par les dirigeants mais aussi les mauvaises décisions des administrteurs.
a écrit le 01/05/2012 à 2:39 :
Le Pdg de Renault et Nissan gagne 10 millions, le salaire de Nissan est environ 90% et celui de Renault c'est 10% seulement. La chance de Renault c'est Nissan qui a une croissance solide et globale, et des profits annuels de plusieurs milliards d'euros, et donc sans la contribution de Nissan, Renault serait dans une mauvaise posture comme PSA l'est actuellement.
Réponse de le 01/05/2012 à 8:10 :
Mettre un badge Renault sur toutes les Dacia vendeus en Russie et Bresil, c'est du marketing de haut vol ! Comme bien casser une marque, merci Gohsn pour cette vision strategique, le nivellement par le bas de la marque.
Chapeau bas l'artiste, Renault rejoindra bientot Talbot et Matra.
a écrit le 30/04/2012 à 16:56 :
PSA avait fortement reculé l'an dernier (-20.2% dans un marché à -11.2%) à cause des difficultés d'approvisionnement en débitmètre d'air auprès de son fournisseur japonais Hitachi (victime du tsunami du 11 mars 2011). Le comparatif étant un peu "biaisé", parler de remontée est peut-être donc un peu "hâtif"...
a écrit le 30/04/2012 à 15:35 :
dommage, les Renaults sont devenus très fiables de nos jours...
Réponse de le 30/04/2012 à 16:00 :
En Russie et Bresil, les Dacia sont en fait affublées du badge Renault ... Dans ces marchés émergents où les allemands et coréens voient leurs ventes et reputation au summum, Renault se positionne comme la marque low-cost ... Dans 10 ans Renault aura disparu comme Talbot a son epoque.
a écrit le 30/04/2012 à 15:30 :
Où sont les véhicules électriques qui devaient prendre le relais d'une gamme à l'abandon ?
Comment tenir des parts de marché avec une gamme aussi étroite ? Pourquoi Renault laisse-t-il mourir Modus, Laguna, Espace ? Pourquoi proposer Koleos et Latitude sans soutien publicitaire ? Pourquoi n'y a-t-il rien d'autre à l'horizon qu'une CLIO ? La chute va se poursuivre et Dacia ne prend plus le relais.
a écrit le 30/04/2012 à 12:39 :
Les ventes de Renault augmentent en Russie et Bresil (de maniere virtuelle), dans ces pays les Dacia portent ostensiblement et fierement le losange Renault sur leur calandre, ca c'est du marketing pour plomber l'image de marque de Renault. Comme si VW badgait les Skoda ou Seat ... Bravo le marketing visionnaire de Renault !
Ainsi le Duster vendu en Russie est une Renault !
Réponse de le 30/04/2012 à 13:48 :
Aucune comparaisons entre Dacia & Skoda, 30 ans en arrière peut être.
Réponse de le 30/04/2012 à 14:21 :
Bien d'accord avec vous, Dacia est bien en retrait de plusieurs decennies sur Skoda. L'exemple etait que jamais VW n'aurait l'idee de se tirer une balle dans le pied en devalorisant sa marque phare comme le fait Renault sans se poser de question sur les consequences a moyen et long terme de la cannibalisation de ses marques sur les marches etrangers.
Réponse de le 30/04/2012 à 19:26 :
Comment peut-on encore écouter en confiance les discours de M. Ghosn. Pour ce qui ont un peu de mémoire, je les renvoie vers les objectifs du contrat 2009 de Renault. Aucun des objectifs n'a été atteint. Les reste suit depuis. Comment quelqu'un qui n'atteint jamais ses objectifs peut-il encore gérer une entreprise comme Renault et accéssoirement gagner 10 millios d'euros par an ?
Réponse de le 01/05/2012 à 15:25 :
à FL91: Ça sent le copinage ou je ne m'y connais pas. Et en Carlos est payé des milles et des cents. Bref on peut vraiment se demander. Il aurait peut-être été bon chez Oasis ;-).
Réponse de le 30/05/2012 à 13:53 :
des difficulter a vendre mais egalement a construire......+ de trois mois pour recevoir une Megane incroyable non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :