Renault recrée la griffe haut de gamme "Initiale Paris" avec une Clio IV chic et raffinée

 |   |  1171  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Carlos Tavares, DG délégué de Renault, compte lancer prochainement une petite Clio IV "Initiale Paris" exclusive. Cette griffe de luxe pourra préfigurer une vraie marque de haut de gamme.

Carlos Tavares veut un label haut de gamme pour Renault. Il s'agira d'une  " griffe, avec des attributs de design et de traité clairement identifiables suggérant l'exclusivité, l'élégance ", explique à latribune.fr le Directeur général délégué de Renault. Cette griffe " s'appellera Initiale Paris ". Et le premier modèle de la série sera  la "prochaine Clio IV ", nous précisait Carlos Tavares, le week-end dernier, dans le cadre du Festival de la vitesse de Goodwood (sud de l'Angleterre) qui réunissait les passionnés de sport auto, dont le dirigeant est un fervent adepte. La Clio IV  " Initiale Paris " devrait être produite en France. Lancement probable: 2013.

Une démarche progressive

Contrairement au label sportif  "Alpine Renault" prévu, la griffe de luxe ne sera pas une marque à part entière, dans un premier temps. Le projet est moins ambitieux et en tous cas plus progressif que ce qui était envisagé par certains. A l'inverse du sport, où Renault a une vraie légitimité avec l'histoire d'Alpine et les multiples victoires en Formule 1, la firme au losange n'est aujourd'hui guère crédible dans le haut de gamme, après plusieurs échecs, dont le dernier est celui de la limousine Vel Satis. Il faut donc une démarche par paliers successifs.

Inspiration puisée dans la R5 Baccara

En fait, le label " Initiale Paris " existe déjà... depuis plusieurs années, mais il s'agit de lui donner une toute autre ampleur. Car, aujourd'hui, il végète dans une discrétion quasi-confidentielle pour désigner des versions huppées de Twingo, Clio ou autre Latitude ou Espace. Il passe d'ailleurs totalement inaperçu ! L'objectif de Carlos Tavares est de faire des " Initiale Paris " beaucoup plus raffinées et distinctives, " sur lesquelles on va porter une attention spéciale ", que le client puisse immédiatement reconnaître. L'influence du label DS de Citroën n'est pas loin ! Même si Renault avait été précurseur, avec les R5 Baccara dans les années 80 qui bénéficiaient d'une peinture spéciale, d'un cuir soyeux et de divers raffinements.

Réflexions au design

" Si l'accueil est favorable, on rendra ces versions de plus en plus distinctes des autres modèles ", indique Carlos Tavares, et  "on réfléchira à une distribution plus sélective. L'idée est de démarrer par une griffe. Et, si ça marche, on pourra envisager de créer une vraie marque haut de gamme ", affirme le Directeur général délégué. "On commence à réfléchir au design  sur une éventuelle marque de haut de gamme ", nous assure pour sa part Laurens van den Acker, patron du design de Renault. En référence à la longue démarche du groupe Volkswagen pour faire monter Audi en gamme entre les années 70 et 2000 et venir concurrencer les Mercedes et BMW, Carlos Tavares lâche : " ne nous demandez pas de réussir en cinq ans ce que les autres ont mis trente ans à faire" !

Lancement d'une super-voture sur base Mercedes

La griffe "Initiale Paris" pourrait devenir une marque à part entière lors du lancement  de la future... super-voiture sur base Mercedes. En échange de l'aide apportée par Renault à Mercedes (groupe Daimler) dans les petits véhicules et les utilitaires suite aux  accords signés il y a deux ans, "des modules Mercedes seront utilisés sur un véhicule de haut de gamme Renault ", avait en effet annoncé Carlos Ghosn, PDG du groupe français lors de l'assemblée générale en avril dernier. Ce modèle de luxe, produit en Europe, n'est pas, toutefois, pour tout de suite. Il arrivera dans la deuxième partie du plan de Renault, c'est-à-dire entre 2014 et 2016. La firme a le temps, d'ici là, de rôder sa griffe "Initiale Paris".  Sur la Clio IV, mais aussi sur les futurs véhicules de gamme moyenne-supérieure et haute.

Quatre nouveaux modèles

Si cette voiture sur base Mercedes couronnera la gamme, Carlos Ghosn avait assuré en fin d'année dernière qu'il existait quatre autres projets chez Renault pour des modèles dans le créneau des moyennes-supérieures et du haut de gamme. " Il y aura des successeurs de l'Espace (monospace) et du Koleos (4x4 sur base Nissan produit en Corée), des Laguna (modèle de gamme moyenne supérieure) et Vel Satis (grande berline) ". Ces deux derniers devraient être " développés sur une plate-forme de l'Alliance Renault-Nissan "... Ces véhicules arriveraient avant le modèle sur base Mercedes.

Alpine Renault pour 2015

Parallèlement à cette griffe " Initiale Paris ", Carlos Tavares nous a confirmé à Goodwood qu' « il n'y a pas d'obstacle insurmontable aujourd'hui » à la relance de la fameuse marque sportive " Alpine Renault ". La nouvelle voiture de sport prévue pour 2015 devrait être vendue à un tarif  "autour de 35-40.000 euros ", selon nos informations. Renault prévoit  "5.000 exemplaires par an" environ avec une fabrication à Dieppe, en Normandie. La " décision formelle sera prise avant la fin de l'année" , assure Carlos Tavares.

Production de la Clio IV en juillet

En attendant les labels sportif et haut de gamme,  Renault  s'apprête à démarrer ce mois-ci la production de sa nouvelle gamme de petites Clio IV, simultanément à Flins et à Bursa (Turquie), pour une commercialisation début octobre. "Nous visons 350 à 400.000 Clio IV par an au total ", nous affirmait récemment le directeur de la gamme A et B (petites voitures) de Renault, Benoît Bochard, lors d'une présentation à huis clos du futur modèle. Un lancement décisif pour le constructeur au losange. La Clio IV reprend la plate-forme de l'actuelle Clio III et sera disponible d'abord en berline à cinq portes. Une version break produite en Turquie - fort bien dessinée, nous l'avons vue - arrivera début 2013. Un dérivé « SUV » (faux 4x4), très séduisant  aussi - nous avons pu voir une maquette -, sur la même base et fabriqué à Valladiolid, en Espagne, sera lancé également l'an prochain. La berline conserve globalement les dimensions de la précédente génération (4,05 mètres de long), mais pèsera une centaine de kilos de moins que son aînée.

La Clio IV bénéficiera des moteurs dernier cri, avec un tout nouveau trois cylindres à essence de 0,9 litre de cylindrée développant avec un turbo 90 chevaux, un quatre cylindres 1,2 turbo, un diesel 1,5 en plusieurs puissances. La Clio la plus "verte" émettrait "autour de 80 grammes de CO2 au kilomètre", selon Renault. Des valeurs très basses. La Clio IV arrivera sur un segment très populaire en Europe, le premier du marché, qui représente 4 millions d'unités annuelles. La Clio IV aura du travail, car la Clio actuelle n'était, en 2011, que la quatrième petite voiture la plus vendue sur le Vieux continent. Les prix "s'aligneront sur la concurrence", souligne Renault. La gamme Clio III démarre aujourd'hui à moins de 10.000 euros (hors promotions). En revanche, aucun prix n'a encore été fixé pour la Clio IV « Initiale Paris »...

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2013 à 22:35 :
Renault recrée la griffe haut de gamme "Initiale Paris" avec une Clio IV chic et raffinée
reduce weight丨burning fat丨lose weight http://storify.com/weightlosss/if-you-want-to-maintain-your-excess-weight-in-chec
a écrit le 18/06/2013 à 14:45 :
Monsieur Tavares veut nous refaire le coup de la Velsatis initiale? Désolé j'ai déjà payé très cher pour une Velsatis 3,5 initiale et on ne m'y reprendra plus. Que Monsieur Tavares consulte son service juridique pour les procès encore en cours pour Velsatis initiale avant de lancer un autre projet Initiale. Quant aux clients potentiels d'une telle aventure, je leur conseille de vérifier leur assurance défense et recours. Cà pourrait leur servir. A bon entendeur.
a écrit le 18/09/2012 à 9:40 :
Et une hybride-essence rechargeable avec 5 vrais places pour un prix normal, c'est pour quand ?
a écrit le 12/07/2012 à 19:47 :
La marque "Initiale Paris" est déjà inscrite sur la Renault Scenic flambant neuve que j'ai reçue il y a 1 mois.
a écrit le 04/07/2012 à 18:37 :
Un peu d'ambitions quand même !!!
Quelle bande de clowns ces dirigeants d'entreprises automobiles françaises ? Ce sont des comiques qui savent nous faire rire.
Faire du luxe ou haut de gamme avec un label déja existant quand on connait déja la piètre image des constructeurs français.
Les Japonais ont créé des marques ex nihilo : Lexus, Infiniti... VW a racheté un nom historique : Bugatti ! Ces 2 pistes existent mais pas des pistes typiquement françaises.
Regardez DS qui réussit mais ne franchit pas encore le pas d'un réseau propre de commercialisation (bientôt prévu en Chine). Le manque de sérieux est préjudiciable aux constructeurs français. Vendre des sacs de luxe est différent de vendre des voitures de luxe. Pourtant, les grands noms de la maroquinerie de luxe ont leurs propres réseaux de vente avec un personnel spécialement formé, dédié. Cette qualité de service n'est pas difficile à comprendre et mettre en place quand on a une politique industrielle intelligente.
Les marques automobiles françaises anciennes ou à créer sont pourtant nombreuses : Delahaye, Delage... ou pourquoi pas Louis Vuitton Automobiles en coopération avec les constructeurs français et les alliés japonais et allemands de Renault ( et une sellerie exclusive Louis Vuitton)
Réponse de le 07/09/2012 à 19:05 :
Je trouve votre idée très pertinente !!
Je pense qu'il serait nécessaire que les constructeurs français s'allient avec de grandes marques de luxe, cela donnerait un style raffiné à la française, inimitable par les autres constructeurs étrangers !!!
a écrit le 03/07/2012 à 11:15 :
ENcore une idée lumineuse du service marketting de Renault qui après avoir tué Gordini veut tuer Paris. On ne bâti pas une marque prémium sur un coup de com mais sur une démarche structurée comme essaie de la faire par exemple Citroën avec DS. Le pb avec renault c'est que Ghosn ne voit que la rentabilité immédiate et n'a pas de véritable statégie à long terme si ce n'est le pari risqué du tout électrique qui en l'état actuel des techniques est aléatoire.
a écrit le 03/07/2012 à 1:08 :
Renault c'est Dacia.
Quel rapport avec des voitures haut de gamme ? Si on a de l'argent on achète allemand.
a écrit le 02/07/2012 à 20:00 :
Renault va se planter comme PSA.
Leurs Marques ne sont pas vendeuses pour le haut de gamme.
Qu'attendent ils pour creer des marques haut de gamme a part entiere comme infinity ou Lexus pour Nissan et Toyota , mais a raisonnance Française pas asiatique.
La France est reconnue dans le monde entier pour son luxe et nos marques Française sont specialisée middle classe .
a écrit le 02/07/2012 à 19:06 :
Peut être une Twingo Castelbajac et un costume Louis XVI pour aller avec :-)
a écrit le 02/07/2012 à 18:51 :
MDR !
a écrit le 02/07/2012 à 13:11 :
Nom complètement ridicule. On dirait une marque de parfum... Pourquoi pas "fragrance du soir parisien", pendant qu'ils y sont? Et cela correspondra à quoi? Quelques chromes de plus et un toit ouvrant de série? Ils n'ont toujours rien compris...
Réponse de le 12/07/2012 à 19:57 :
GPS Tom-Tom, toit panoramique ouvrant, sièges-cuir (clair), appuis tête grand confort caméra de recul, sièges chauffants à réglages électriques, audio Bose, alerte de franchissement de bandes blanches, capteurs de proximité, capteurs de gonflement de pneus etc...
C'est l'équipement de la Scénic neuve au label "Initiale-Paris" que je viens de recevoir pour un prix négocié on ne peut plus correct!

C'est dire que ce n'est pas (plus) un simple projet!
a écrit le 02/07/2012 à 9:53 :
Super ça

Le moteur sera en carton aussi sur les initiales Paris ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :