L'industrie auto pourrait perdre 10 usines et 80.000 emplois en Europe

Jusqu'à dix usines pourraient fermer et jusqu'à 80.000 emplois disparaître dans les deux à trois ans en Europe de l'ouest, selon une étude de Roland Berger

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

De cinq à dix usines automobiles pourraient fermer et jusqu'à 80.000 emplois pourraient disparaître dans les deux à trois ans en Europe de l'ouest, estime ce mercredi le cabinet spécialisé Roland Berger. "Depuis 2007, le marché automobile européen subit une forte baisse et tout particulièrement le segment du milieu de gamme", relève Roland Berger dans cette étude réalisée en juillet. Les ventes de voitures particulières et de véhicules utilitaires du segment "milieu de gamme" en Europe et en Turquie ont reculé de 23 % sur la période à environ 12,5 millions d'unités, selon leurs calculs. La production de ces modèles en France a en conséquence reculé de 28 % entre 2007 et 2012.

En revanche, les ventes de modèles à bas coûts (marques Dacia, Chery, Hyundai-Kia et Chevrolet) ont progressé en Europe de 40 % et celles du haut de gamme (BMW, Mercedes, Audi, Lexus, Infiniti, Citroën DS) n'ont reculé que de 14 %.

PSA, GM, Fiat menacés

Cette situation entraîne une "surcapacité industrielle sur le milieu de gamme (qui) menace jusqu'à 10 usines et 80.000 emplois" en incluant la sous-traitance la fabrication de moteurs en Europe de l'ouest, selon l'étude. Le retour à un taux d'utilisation des capacités normal impliquerait la fermeture d'environ d'usines, "chez les constructeurs les plus touchés: cinq à court terme et potentiellement cinq supplémentaires si la tendance de marché perdure". PSA Peugeot Citroën a déjà annoncé la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois, en région parisienne. Des usines d'Opel, filiale de l'américain General Motors et de Fiat sont aussi menacées. "A part Volkswagen et Ford, les autres constructeurs affichent des taux de productivité dans leurs usines qui sont insoutenables et le marché ne va pas se redresser", relève Max Blanchet, consultant chez Roland Berger, en parlant de GM et d'Opel, de PSA Peugeot Citroën et Renault et de Fiat.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 06/09/2012 à 16:23
Signaler
le problème de la non vente des voitures se situe aux niveaux des concessionnaires (surtout français) qui ont une marge de près de 30% sur les voitures au moins 60% sur les pièces détachées et la main d' oeuvre à bientôt 100 Euros de l'heure Si vous...

le 07/09/2012 à 11:58
Signaler
ET aujourd'hui on n'achète plus une voiture sans obtenir une remise de plusieurs milliers d'euros. Les tarifs ne veulent plus rien dire. Cela aussi ne donne pas confiance lors d'un achat. C'est du marchandage Je préférerait ne pas avoir de remise et ...

à écrit le 06/09/2012 à 14:07
Signaler
L'automobile paye les défauts de sa qualité (mis à part certaines marques peu soucieuses à çe sujet en train de couler) vous prenez dans le milieu de gamme une peugeot (citroen) une Renault ,une ford ,une volkswagen ,400000 km c'est du banal ,même e...

à écrit le 06/09/2012 à 13:10
Signaler
Soyons francs : l'impact sera surtout en France et en Italie. Quand on menne pendant 20 ans une politique anti voitures, un matraquage fiscal systématique, une chasse au fric sur les routes, et qu'on parle de l'automobiliste comme d'un dangereux abr...

le 07/09/2012 à 11:54
Signaler
je ne crois pas que cela change le comportement d'achat des français. Beaucoup de familles ont 2 voitures, parfois plus. C'est plus un problème de pouvoir d'achat et de moral. On conserve sa voiture plus longtemps ou on baisse en gamme. La politique ...

à écrit le 06/09/2012 à 12:20
Signaler
On finit par ne plus comprendre cette politique de délocalisation et le pourquoi du manque de compétivité de l'industrie. J'ai recemment entendu que le cout des salaires ne représentait que 6% du cout de fabrication d'une voiture (C'est dans l'air d'...

le 10/10/2012 à 15:13
Signaler
Les patrons investissent sur les marchés en croissance. La Turquie ou l'Afrique sont dans ce cas. Pas la France. Certaines industries font des marges sur le volume.

à écrit le 06/09/2012 à 11:57
Signaler
L'article parle bien de l'Europe de l'Ouest et n'évoque pas l'Europe de l'Est. les usines françaises et italiennes sont en concurrence avec des usines installées dans le pays de l'est qui ont des coûts de main d'oeuvre inférieur et ces implanations s...

à écrit le 06/09/2012 à 10:51
Signaler
On le sait depuis longtemps ... alors il serait temps que nos gouvernements se penchent sur "comment aider ceux qui peuvent se développer et embaucher" ( 82% des emplois créés ces 10 dernières années l'ont été dans des entreprises de moins de 50 sala...

à écrit le 06/09/2012 à 10:30
Signaler
Cette crise était prévisible et prévue depuis longtemps; cependant les constructeurs ont continué leur production à tout va jusqu'à rentrer dans le mur. Le problème avec l'auto, c'est que les orientations stratégiques sont à dix ans. RENAULT a mis di...

à écrit le 06/09/2012 à 9:59
Signaler
Si les achats de voitures ont baissé de 28% en Turquie, pourquoi Reneult fait-il produire 60% des Nouvelles Clio en Turquie ?

à écrit le 06/09/2012 à 8:26
Signaler
Et pendant ce temps : notre président cheri supprime mes 30 malheureux euro annuel demandés aux sans papiers pour se soigner aux frais de l'AME ( plus de 600 millions d 'euro !) , il raye une dette de 3 milliards de la cote d'ivoire , et tutti quanti...

à écrit le 06/09/2012 à 7:51
Signaler
Voici le résultat des différentes politiques Sociales qui surprotège, assiste, ne valorise plus le travail manuel, s'engraisse de fonctionnaires inutiles, que donne la parole et le pouvoir aux syndicats destructeur d'entreprise (après avoir tué le ma...

le 06/09/2012 à 9:07
Signaler
Ridiculement partisan ce commentaire, on parle dans l'article au niveau européen. Pour quelques instants enlevés vos oeillieres bleu blanc rouge et cessé également de cracher sur les fonctionnaires. Il faut vraiment être inculte ou complétement stupi...

le 06/09/2012 à 9:27
Signaler
J'ai eu du mal à vous lire Chich. Essayez de ne pas écrire en phonétique la prochaine fois Merci

le 06/09/2012 à 10:56
Signaler
@pragma, non voici le résultat de 30 ans de politique d'inspiration libérale en europe qui a transformer notre marché domestique en passoire, ou hall de gare ou tout le monde peut tout faire, pendant que les entreprises européennes n'ont jamais bénéf...

le 06/09/2012 à 14:07
Signaler
Liberale?????? Vous pouvez me dire ce qu'il y as de liberal en france?

à écrit le 06/09/2012 à 0:51
Signaler
Après le textile, la sidérurgie et quelques autres secteurs moins en vue, c'est au tour de l'automobile d'être touché. C'est le cours normal d'une industrie qui n'a pas su se réinventer. Les entreprises qui pensent continuer à faire ce qui a fontionn...

le 06/09/2012 à 10:06
Signaler
Faux, archi faux !! C'est ce que l'on veut vous croire pour permettre la fermeture des usines. Toyota a Valenciennes nous prouve le contraire. C'est d'ailleurs étonnant que le première voiture labellisée française soit la Yaris de Toyota. Ce qui est ...

le 06/09/2012 à 13:10
Signaler
Merci d'indiquer le lien où Toy annonce faire des bénéfice en France car jamais il y a au un article sur ce sujet !

à écrit le 05/09/2012 à 22:49
Signaler
PSA GM et Fiat n'ont qu'à fabriquer du low cost. S'ils proposent des produits qui ne se vendent pas (ni low cost, ni premium, avec une qualité douteuse, et des services inutiles payés plein pot), c'est qu'ils sont à côté de la plaque, et il faudrait ...

le 05/09/2012 à 23:47
Signaler
Le problème, c'est que PSA et Fiat ont la compétitivité française et italienne, mais la monnaie allemande : l'Euro. Que l'Allemagne sorte de l'Euro, et avec un Neue Mark réévalué d'au bas mot 25%, vous allez voir si VW et BMW sont rentables. D'aille...

à écrit le 05/09/2012 à 22:46
Signaler
Bonjour, dans l'article on parle d'usines d'Europe de l'Ouest, et il y est dit que Chery fait partie des marques qui progressent en Europe. L'Europe, avec quelle définition ? Voici les pays où Chery est présent en dite Europe selon le site du constru...

à écrit le 05/09/2012 à 21:26
Signaler
C'est la mondialisation heureuse, telle que prônée par MM. Minc, Delors, Attali, Trichet, tous ces incompétents aussi fiers d'eux, fats et inconscients que l'étaient les généraux de 14-18 qui envoyaient au casse-pipe des milliers de soldats en pure p...

le 10/09/2012 à 4:21
Signaler
+1 On ne saurait mieux dire,,, hélas !

à écrit le 05/09/2012 à 21:01
Signaler
Cette vague de fermetures d usines a déjà commencé car j ai travaillé pendant 20 ans chez un équipementier automobile qui vient de fermer et pendant ces dernières années bon nombre de nos fournisseurs de rang n-1et n-2 ont du délocaliser pour subsis...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.