Auto : la crise européenne commence à frapper le haut de gamme

 |   |  320  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Les ventes de Jaguar et Land Rover reculent de 4%. Fâcheux, car les deux marques anglaises génèrent 90% des profits de son actionnaire indien Tata Motors.

La crise européenne commence à gagner le haut de gamme. Les constructeurs allemands résistent. Mais, suédois et britanniques semblent plus vulnérables. Après l'annonce de la mise en chômage technique de l'usine Volvo de Torslanda pour une semaine, l'indien Tata Motors indique ce lundi que les ventes de ses fleurons britanniques Jaguar et Land Rover (JLR) ont vu leurs ventes baisser en septembre, pour la première fois depuis juillet 2011. Les deux marques, prises ensemble, ont reculé de 4% à 26.641 unités le mois dernier, dont 2.808 unités seulement pour Jaguar. Elles étaient en progression de 13% en août. Sur le premier semestre fiscal (avril-septembre), JLR atteint les 160.894 unités (+24%).

90% des profits

Tata Motors, également fabricant de la plus petite voiture au monde, la Nano, avait acheté Jaguar et Land Rover à Ford en 2008 pour 2,3 milliards de dollars. JLR génère la moitié des ventes de voitures de Tata Motors et  90% de ses profits. Le bénéfice du célébre fleuron britannique se montait à 236 millions de livres (300 millions d'euros) sur le premier trimestre fiscal (avril-juin). La marge opérationnelle demeurait élevée (14,5%), selon les chiffres publiés début août par Tata Motors, soit l'une des meilleures du monde. Sur l'année écoulée (1er avril 2011- 31 mars 2012), JLR avait enregistré des ventes historiques de 314.433 unités (+29%).

Priorité à la Chine

La Chine est désormais le premier débouché de la firme anglaise, devant le Royaume-Uni et l'Amérique du nord. Tata Motors a promis d'investir une dizaine de milliards d'euros chez JLR sur cinq ans. La firme s'apprête à lancer un remplaçant du gros et prestigieux Range Rover et un coupé sportif chez Jaguar. JLR va accroître ses effectifs sur son site de production de Castle Bromwich. Il a ainsi créé plus de 1100 nouveaux postes. JLR s'affirme comme le plus grand employeur du Royaume-Uni dans l'automobile. Il compte près de 24.000 collaborateurs.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2012 à 10:59 :
Il vaudrait mieux que vos précédents articles se concrétisent "L'insolente santé des constructeurs allemands" pour nos équipementiers tout au moins. Sinon je crains fort que les "premiums" dont l'Europe est très friande soient touchés à leur tour . C'est une lame de fond.
a écrit le 16/10/2012 à 8:54 :
Vu les taxes et coûts divers provoqués par une voiture et encore plus le haut de gamme (TVA, malus, taxes sur les assurances, carburant, hausse des prix d'achat et d'entretien due entre autres à une électronique pléthorique et trop souvent défaillante,...), l'achat deviendra de plus en plus restreint, hormis en cas de besoin criant (voiture à bout de souffle). Cette industrie est face à un avenir sombre.
a écrit le 15/10/2012 à 21:15 :
Bonne nouvelle: Renault et PSA ne seront pas touchés par cette crise du haut de gamme!
Réponse de le 16/10/2012 à 8:13 :
Sauf que le "haut de gamme" PSA/Renault ne se vend plus! Il ne reste plus pour les acheter que les ministres et députés...( merci le contribuable)
a écrit le 15/10/2012 à 19:08 :
Oui, la crise touche le haut de gamme, exactement comme le malus escrologiste du gouvernement qui taxe les Modus jusqu'à 3000 euros. Les Modus de Renault, vous savez, c'est le haut de gamme à la française du XXIe siècle, digne héritier de la Traban, haut de gamme bien connu de l'Allemagne de l'Est.
Réponse de le 15/10/2012 à 20:15 :
Malus escrologiste : TRES BON !!
Réponse de le 28/05/2014 à 16:17 :
Nique la France
a écrit le 15/10/2012 à 18:29 :
ouais enfin on parle de 4 % de baisse là pas de quoi fouetter un chat , par contre de quoi faire fantasmer le franchouillard moyen j'imagine ..
Réponse de le 16/10/2012 à 8:16 :
C'était malheureusement sur le haut de gamme que les constructeurs faisaient les meilleures marges.... Et avec les nouveaux malus gouvernementaux, le marche total risque de s'effondrer..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :