Piloté par l'indien Tata, Jaguar Land Rover affiche des profits record

 |   |  288  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le spécialiste britannique des voitures de luxe et des 4x4, jadis au bord de la faillite, affiche des profits record. Sous la houlette de l'indien Tata.

Les syndicats se félicitent de leur direction... Une fois n'est pas coutume. En France ? Non, en Grande-Bretagne. Le principal syndicat britannique, Unite, a salué ce mardi la gestion de Jaguar Land Rover (JLR) par son repreneur indien, le groupe automobile Tata Motors. Unite a salué sa "foi" dans les travailleurs britanniques, après l'annonce de résultats record ! Selon des résultats annuels détaillés à Bombay par Tata Motors, JLR a réalisé, lors de son exercice fiscal 2011-2012 (achevé fin mars), un bénéfice net annuel de 2,37 milliard de dollars (1,8 milliard d'euros), en hausse de 43 %, alors que les deux marques Jaguar et Land Rover étaient au bord de la faillite lors de leur revente par Ford à Tata en 2008.

Ventes historiques

Sur l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires net de JLR a bondi de 37 %, à 21,6 milliards de dollars (17 milliards d'euros). JLR a afiché des ventes historiques de  314.433 unités (+ 29 %). Pour le seul dernier trimestre de l'exercice (janvier-mars 2012), la firme britannique, spécialiste des voitures de luxe et des 4x4, a vendu 98.021 véhicules, en hausse de 48 %, portée en particulier par les volumes en Chine, en Inde et en Russie. Pour la première fois, les ventes en Europe (hors Grande-Bretagne) ont dépassé les volumes au Royaume-Uni. Le dernier-né du constructeur anglais, le Range Evoque, un 4x4 compact de luxe, est d'ores et déjà un succès.

5.000 emplois

Depuis son rachat, le fabricant a créé 5.000 emplois, rappelle le syndicat. JLR avait annoncé en mars dernier la création d'un millier d'emplois dans son usine de Halewood, près de Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre), pour faire face à une forte demande internationale. Halewood, une ex-usine usine Ford, semblait pourtant condamnée il n'y a pas si longtemps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2012 à 11:47 :
Chapeau à Tata qui a réussie a ressuscité la marque!!
a écrit le 30/05/2012 à 14:16 :
Le luxe est un des seul secteur d'activité qui progresse.Il n'y a qu'à voir chez nous LVMH ou Hermes.Dans l'automobile Mercedes,Audi,BMW et maintenant Jaguar et Land Rover mais ne nous y trompons pas l'essentiel des ventes se fait en Asie,en Russie où dans le Golf mais pas en Europe .
a écrit le 30/05/2012 à 9:47 :
Les Tata prennent feu :D

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :