Le suédois Volvo découvre un vaste système de fraude dans ses concessions chinoises

 |   |  425  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le suédois Volvo, propriété du chinois Geely, a découvert un système de fausses ventes chez ses concessionnaires en Chine. La moitié de ses distributeurs locaux était impliquée. Du coup, les ventes ont été surévaluées en 2011, mais minorées en 2012.

Scandale en Chine pour Volvo! La marque auto suédoise, propriété du chinois Geely , vient de découvrir un important système de fraude chez ses concessionnaires dans l'ex-Empire du milieu, selon l'agence Reuters. Ceux-ci avaient gonflé leurs volumes d'immatriculations, afin de bénéficier de primes. Près de la moitié des concessionnaires Volvo sur place seraient concernés. Une enquête a dévoilé que des milliers de fausses immatriculations avaient été ainsi enregistrées en 2011, tandis que les ventes avaient été du coup sous-estimées en 2012 afin d'équilibrer les comptes. Volvo aurait ainsi réalisé de meilleures ventes qu'annoncé l'an dernier, avec une croissance de 15% à 45.896 exemplaires, alors que la firme scandinave avait annoncé une baisse de 11%. En 2011, la marque de Göteborg n' vait en revanche écoulé sur ce marché que 39.871 véhicules, et non pas 47.140 comme comptabilisé officiellement. Un porte-parole de Volvo s'est contenté de reconnaître que le groupe avait découvert un "problème de transparence" (sic)  !

Nouvelle usine chinoise

Le marché chinois est crucial pour le suédois, qui compte doubler ses ventes mondiales à 800.000 unités d'ici à 2020, contre 422.000 en 2012. Il va d'ailleurs inaugurer, le 5 juin prochain, sa première usine en Chine, à Chengdu, à deux heures en voiture de Shanghaï. Ce site prévu pour une capacité initiale de 100.000 unités par an, produira une version spécifique rallongée de la S60 de gamme moyenne, baptisée "L". Une usine de moteurs verra le jour ultérieurement. Aujourd'hui, Volvo assemble sa grande berline S80L dans une usine commune avec Mazda et Ford, son ancienne maison-mère.

Baisse des ventes  mondiales

Volvo a enregistré une baisse de 6% de ses ventes mondiales à 421.951 véhicules l'an dernier (avant révision de ses chiffres de ventes en Chine). Les Etats-Unis ont représenté son plus important marché. Volvo y envisage une implantation industrielle. En fin d'année dernière, Hakan Samuelsson, le nouveau patron, avait déclaré qu'il estimait "très difficile" d'éviter une perte en 2012 et en 2013, face à la dégringolade du marché européen.

Investissement lourds

Volvo Car Group (rien à voir avec les camions de AB Volvo) a annoncé récemment des investissements lourds, pour onze milliards de dollars (8,5 milliards d'euros) entre 2011 et 2015. Objectif principal: créer une seule plate-forme modulable et une nouvelle famille de moteurs à quatre cylindres nettement plus sobres et capables de couvrir l'ensemble de sa gamme. Pour réduire les coûts. Ces deux projets "représentent l'un des plus importants investissements jamais réalisés en Suède", affirme le constructeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2013 à 19:28 :
Volvo le Suedois ,le Chinois il faut dire à présent
a écrit le 29/03/2013 à 10:58 :
"à Chengdu, à deux heures en voiture de Shanghaï."... Heu, même en avion c'est un tantinet plus. Ce ne serait pas Shuzhu, où sont implanté des centaines d'industries?
a écrit le 26/03/2013 à 17:59 :
Vous ecrivez "à Chengdu, à deux heures en voiture de Shanghaï". Il y a au moins 3 heures d'avion entre les deux villes, si ce n'est plus... 2,000Km. Meme en Volvo Hybride, c'est trois jours de route
a écrit le 26/03/2013 à 17:27 :
La Chine est corrompue jusqu'à la moelle....
a écrit le 26/03/2013 à 11:31 :
j'ai bien rit en lisant votre article , de fait les chinois communistes sont très doués pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes en manipulant les chiffres , donc pas surprenant de voir de tels agissements de désinformations , il faudrait quand meme regarder les comportements et les actes des soit disant paradis terrestre qu'on nous promet
a écrit le 26/03/2013 à 2:55 :
ChengDu à 2 h en voiture de Shanghaï?
Faut qu'il me dise quelle voiture ils utilisent...
a écrit le 26/03/2013 à 1:58 :
Ah, vous croyez que c'est différent en France ? Quelle naïveté...
a écrit le 25/03/2013 à 22:21 :
je l'ai toujours pensé, du chinois c'est de la bidouille à la puissance 4!! copies , articles frelatés, comptes truqués avec volvo, etc....Il y a longtemps qu'on aurait du freiner notre commerce européen et français avec ces gens là, mais les multinationales font du lobbying, et peuvent ainsi importer du tout jetable, en arrosant les décideurs.
a écrit le 25/03/2013 à 21:51 :
Shanghai - Chengdu en deux heures en voiture, là vous faites fort, il doit y avoir pas loin de 2000 bornes de routes à nids de poules ! les voitures, les kms, décidément dans ce pays aucun compte n'est juste.
Réponse de le 26/03/2013 à 6:58 :
c'est le seule chose que j'ai retennu de l'article malheurseusement tellement c'etait gros comme erreur. C'est vrai que 2 heures sur ces routes je ne sais pas quel modele de Volva peut rouler aussi bien...
Réponse de le 26/03/2013 à 14:41 :
Je pense qu'on a dit au journaliste à 2 heures et il retranscrit 2 h en voiture au lieu de 2 H en avion.
Petite inprécision... mais qui du coup jette un doute sur le reste.
a écrit le 25/03/2013 à 17:11 :
De la corruption en Chine ...?!?! Comment se fait-ce... ? Ils suivent trop bien notre exemple, je l'ai toujours dit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :