Le constructeur auto suédois Volvo va plonger dans le rouge malgré la qualité de ses modèles haut de gamme

Le nouveau patron de Volvo Cars estime "très difficile" d'éviter une perte en 2012 et 2013. Volvo est loin, structurellement, des marges d'Audi, BMW ou Mercedes.
Volvo V60 D3 Copyright Volvo
Volvo V60 D3 Copyright Volvo

Haut de gamme ne rime pas forcément avec profits. Le patron du constructeur automobile suédois Volvo, Hakan Samuelsson, en fait l'expérience. Le nouveau dirigeant de la firme de Göteborg a déclaré au Financial Times ce mardi qu'il estimait "très difficile" d'éviter une perte en 2012 et en 2013, face à la dégringolade du marché européen. Un résultat d'exploitation à l'équilibre en 2012 sera un objectif  "très, très difficile à attendre", souligne-t-il. Et, si en 2013 "l'objectif est toujours d'être à l'équilibre (...), ce sera également très compliqué". Hakan Samuelsson a indiqué par ailleurs au quotidien suédois Dagens Industri que Volvo tablait sur  400.000 à 410.000 véhicules vendus seulement en 2013. La marque scandinave a écoulé jusqu'à 449.000 véhicules en 2011,  mais 383.000 seulement sur les onze premiers mois de 2012. La firme Volvo Cars (rien à voir avec les poids-lourds de AB Volvo demeurés indépendants) a été rachetée en 2010 à Ford par le chinois Geely.

Chômage partiel

Plus fragile que ses concurrents allemands à cause de sa plus forte dépendance vis-à-vis de l'Europe de l'ouest et de l'absence d'un marché national fort, la firme de Göteborg a annoncé récemment une réduction de sa production en décembre sur les sites de Gand, en Belgique, et de Torslanda, en Suède. "La réduction des volumes sera mise en oeuvre par l'arrêt de la production un certain nombre de jours ", a indiqué Volvo Cars dans un communiqué. La production sera arrêtée pendant deux jours à Gand (5.200 salariés) et trois jours à Torslanda (3.200). Le groupe avait déjà chômé du 29 octobre au 2 novembre  sur son site de Torslanda. Le constructeur a également annoncé la baisse de cadence de  production en 2013 sur le site suédois. Le volume de production passera à 45 voitures par heure, contre 50 actuellement. En octobre, Volvo Cars avait déjà décidé la diminution des cadences en 2013 à Gand. 

Objectif: Chine

Volvo est dans la tourmente. Il a en effet brutalement changé de patron à la mi-octobre. Hakan Samuelsson, 61 ans, a remplacé l'allemand Stefan Jacoby, 54 ans. Le constructeur présentait alors ce changement comme "nécessaire pour accroître la compétitivité et les ventes en Chine"! Certaines sources laissaient entendre que Stefan Jacoly avait des vues divergentes avec Li Shufu, patron de Geely. D'où l'accent mis sur la Chine. Le constructeur bâtit une nouvelle usine à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, d'une capacité initiale de 125.000 voitures par an, dont la production doit démarrer en 2013. Objectif: vendre 200.000 voitures en Chine à l'horizon 2015, sept fois plus qu'aujourd'hui. En misant notamment sur le marché de la Nomenklatura locale, qui roule en Audi.

Rentabilité assez faible

La marque scandinave n'est pas structurellement  très rentable. Elle avait annoncé un tout petit bénéfice opérationnel de 239 millions de couronnes (28 millions d'euros) sur les six premiers mois de 2012, divisé par six par rapport à la même période de 2011. Malgré la qualité reconnue de ses véhicules, Volvo Cars reste un petit constructeur produisant essentiellement dans des pays à coûts relativement élevés (Suède, Belgique), avec de trop faibles économies d'échelle jusqu'ici. Il fabrique 3,5 fois moins de véhicules qu'Audi, lui-même adossé au groupe Volkswagen. La marge opérationnelle de Volvo a atteint à peine les 0,4 % au premier semestre. Dans le même temps, Mercedes atteignait une marge de 8,7 % , BMW et Audi de 11,5 % et Porsche de 18,7 % !

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 19/12/2012 à 0:17
Signaler
Geely a racheté Volvo parce que la Chine n'a pas encore le niveau technique ni le savoir faire des européens en matière d'automobile. Je ne m'inquiète donc pas trop de la qualité des futures Volvo, beaucoup moins en tous cas que s'il n'y avait aucun ...

à écrit le 18/12/2012 à 22:58
Signaler
Volvo = chine. L image est morte. Ne reste plus qu aux chinois de déménager la technologie en chine et revenir plus tard en europe.. avec des prix 30% sous ceux des européens? (BMW et AUDI sont hors d atteinte). Mais attention: les employés chinois d...

à écrit le 18/12/2012 à 22:06
Signaler
Volvo a les yeux plus gros que le ventre. Il veut faire du premium, développer le véhicule zéro accident, mais n'a pu empecher d'être racheté par les Chinois... C'est mal parti pour faire des véhicules de qualité rivalisant avec les marques allemande...

à écrit le 18/12/2012 à 22:00
Signaler
la solution ? fermer les usines en Europe et tout mettre en Chine

le 24/11/2014 à 23:45
Signaler
Allez, on va finir par croire que la génération Facebook a tout compris Pourquoi alors delaisse-t-elle les réseaux qui l'ont aliénée en grandissant ??? Si les idées de Mr Mathiot ne trouvent pas plus d'audience c'est peut-être parce que les français ...

à écrit le 18/12/2012 à 21:21
Signaler
Volvo marque Premium? Ce serait plutôt la classe "permium" Air-France plutôt que la business. Ou le canada-dry au lieu du whisky.

à écrit le 18/12/2012 à 19:32
Signaler
Une fusion avec RENAULT ...(humour) a cette époque le prétendant n' était pas assez beau pour le mariage . Mais les Chinois ne l'avaient pas acheté pour la nomenclatura locale....je ne vois pas la responsabilité du marché atone de l' U.E . Il faut ch...

à écrit le 18/12/2012 à 18:31
Signaler
Volvo n'est pas du prémium mais du pré-prémium ... la qualité n'est pas la même ni les motorisations ..

le 18/12/2012 à 21:59
Signaler
en plus le côté "marque chinoise" ne fait pas pencher la balance vers le premium

le 18/12/2012 à 22:05
Signaler
C'est clair que le fait que c'est devenu une marche chinoise va plutôt les faire régresser en Europe mais si leur objectif c'est la chine alors tout est permis ..

à écrit le 18/12/2012 à 18:11
Signaler
Comparer Volvo à Mercedes, BMW ou Audi, c'est un peu gros...

le 20/12/2012 à 16:54
Signaler
@illusion Arrêtez d'être obsédé par les allemendes les volvo sont de bonnes voitures très robustes pour les anciennes avec une bonne finition.Les moteurs sont peut êtr en retrait par rapport à celui des allemandes mais a-t-on besoin de 300 ch pour ro...

à écrit le 18/12/2012 à 18:03
Signaler
Qui s'en étonne ? S'il ne reste pas subventionné ce constructeur chinois ne peut exister. Les américains le faisaient auparavant comme pour l'essentiel de l'économie suédoise. Un "miracle" disait-on alors !

le 22/11/2014 à 19:06
Signaler
On voit bien à travers ce sondage qu on mérite totalement FH et cette bonne bienpensante goôche : tous les économistes et même mr Valls vont diront que l ISF est un impot qui coûte très cher à état puisqu il fait fuir grand nombre d investisseurs e...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.