Le suédois Volvo va développer des véhicules pour son actionnaire chinois Geely

Volvo Cars va ouvrir un centre technique avec son propriétaire pour développer une nouvelle plate-forme pour des véhicules compacts. Le chinois utilisera cette architecture. Geely veut améliorer ses produits pour pouvoir les exporter. Volvo annonce par ailleurs la suppression de 1.000 emplois en 2013.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le chinois Geely va puiser dans l'arsenal technologique de Volvo Cars, dont il est le propriétaire depuis 2010. C'est ce qu'annonce ce mercredi un communiqué de la firme suédoise. Les deux groupes vont créer ensemble un nouveau centre technique.... à Göteborg, où se situe le siège de la firme scandinave. Dirigé par le patron de la stratégie du produit chez Volvo, Mats Fägerhag,  ce centre développera la plate-forme et les organes des futures véhicules compacts de la marque comme des produits de l'actionnaire chinois. Une telle collaboration n'empêche pas Volvo d'annoncer ce mercredi la suppression d 'un millier d'emplois en 2013, soit 5% des effectifs!  Carl-Peter Forster, un allemand qui fut longtemps patron de GM Europe puis de JLR (Jaguar Land Rover) avant de devenir conseiller principal de Geely Holding et membre du conseil d'administration de Volvo Cars, doit veiller à ce que le développement de l'architecture modulaire et de l'ensemble d'organes répondent aux cahiers des charges de chacune des marques en termes de coûts et d'attributs.

Transfert de technologies

Geely avait signé  avec sa filiale des accords de transfert de technologies, annonçait en décembre dernier le magazine spécialisé Automotive News China. Le chinois devait ainsi avoir directement accès aux compétences de Volvo pour sa plate-forme de véhicules de taille moyenne, les systèmes de climatisation ainsi que la sacro-sainte sécurité, spécialité traditionnelle du constructeur de Göteborg. L'annonce du centre technique commun en Suède en est donc le résultat concret. Volvo Cars dispose de compétences de pointe dans un grand nombre de technologies dont  Geely a besoin  pour améliorer la qualité de ses produits et les rendre... exportables. Volvo est de plus en plus lié à la Chine... Il a d'ailleurs annoncé à la mi-décembre avoir obtenu un prêt de 922 millions d'euros auprès de la Banque chinoise du développement pour refinancer les emprunts actuels.

Redéploiement avec une nouvelle usine

Le constructeur suédois doit se déployer fortement en Chine dans les prochaines années. Il construit une nouvelle usine à Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine, d'une capacité initiale de 125.000 voitures par an, dont la production doit démarrer en 2013. Objectif: vendre 200.000 voitures en Chine à l'horizon 2015, sept fois plus qu'aujourd'hui. En misant notamment sur le marché de la Nomenklatura locale, qui roule traditionnellement en Audi.

Repli des ventes mondiales

Volvo Cars a enregistré une baisse de 6% de ses ventes mondiales à 421.951 véhicules l'an dernier. Les Etats-Unis ont représenté le plus important marché de la marque avec, sur l'année 2012, 68.079 véhicules vendus, soit une progression de... 1,2% seulement. Une croissance moindre que celle de la plupart des rivales. Volvo explique cette croissance modeste par des "incitations d'achat à des niveaux modérés". En Chine, Volvo a reculé de 10,9% à 41.989 véhicules.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/02/2013 à 17:09
Signaler
nous vous rachetons ok ! mais vous innovez pour nous .........par la suite nous vous enverrons nos produits conçus et fabriqués par nous ! et nous vous liquiderons .

le 20/02/2013 à 19:14
Signaler
c'est exactement ça ! c'est la méthode chinoise et seul Volvo ne la connaissait pas sans doute ! quand d'autres ont refusé de vendre leurs brevets, lui a cru au miracle chinois et le voilà piégé !

le 21/02/2013 à 23:39
Signaler
C'était soit être acheté par Geely, soit finir comme Saab. Tata a bien acheté Land Rover et il se porte plutot bien.Tata le même constructeur qui fait la nano à 1500 euros.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.