Anne Hidalgo relance la polémique sur le diesel, spécialité de Renault et PSA

 |   |  875  mots
Les modèles diesel ne représentent plus que 67,3% du marché tricolore total. La décrue est amorcée. Les voitures neuves à gazole pesaient 73% du marché hexagonal l'an dernier... et 77% en 2008
Les modèles diesel ne représentent plus que 67,3% du marché tricolore total. La décrue est amorcée. Les voitures neuves à gazole pesaient 73% du marché hexagonal l'an dernier... et 77% en 2008 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'adjointe de Bertrand Delanoé et candidate à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, s'en prend au diesel. Problème: les modèles à gazole sont certes plus polluants, mais favorisent la lutte contre les émissions de CO2, car ils consomment moins!

La polémique sur le diesel rebondit. Cela faisait longtemps. En campagne électorale, Anne Hidalgo, candidate (PS) à la mairie de Paris, a accusé sa rivale de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, d'avoir été la "ministre du diesel" et  dénoncé une "politique inconsciente" . L'épisode de pollution actuellement observé en Ile-de-France, à cause de la persistance de l'anticyclone, "n'est pas un échec de la Ville de Paris", a-t-elle affirmé dans un plaidoyer pro domo, pour dédouaner l'actuelle gestion du maire Betrand Delanoé dont elle est partie prenante.

"C'est la conséquence d'une politique totalement inconsciente, irresponsable, des dirigeants, notamment du gouvernement précédent, qui ont tout misé sur le diesel. Le diesel émet des particules fines qui sont cancérigènes, il y a des études de l'OMS qui le prouvent", a déclaré Anne Hidalgo sur France Info...

Lutte anti-CO2 et diesel

"Les mesures d'Airparif (...) ont indiqué (...) que les efforts entrepris pour réduire la circulation, pour pousser vers les transports en commun ou les véhicules propres ou électriques, ont été en partie atténués par une politique de +diesélisation+ du parc automobile français qui a été notamment la politique poursuivie par Mme Kosciusko-Morizet lorsqu'elle était ministre de l'Environnement", a argué la première adjointe de Bertrand Delanoë.

Elle oublie pour la circonstance que la lutte anti-CO2 sous forme de bonus-malus automobile avait été poursuivie par l'actuel gouvernement socialiste, lequel a également décidé de ne pas aligner les taxations sur le litre à gazole au niveau de celles pesant sur le litre de sans-plomb. Mais, bon, en politique, tous les coups sont permis...

Les véhicules à gazole consomment 15 à 20% de moins que des modèles à essence

"Ils ont fait une fiscalité qui a incité les Français et les constructeurs (...) à favoriser le diesel là où partout en Europe on était en train de revenir sur cette politique", a accusé Anne Hidalgo, alors même que les futures normes européennes pour déduire le CO2 favorisent de facto le diesel, puisque les véhicules à gazole consomment 15 à 20% de moins que des modèles à essence, et donc rejettent autant de CO2 en moins au kilomètre. Consommations et émissions de gaz à effets de serre sont étroitement corrélées...

"Aujourd'hui, nous sommes environ à 70% du parc automobile français au diesel", a souligné  Anne  Hidalgo, ressortant le chiffre extrêmement controversé de "40.000 morts prématurés par an en France, liés notamment à la pollution atmosphérique", alors que cette étude est ancienne et ne tient pas compte des récentes évolutions des moteurs diesel, notamment avec le filtre à particules inventé par PSA...

La part du diesel baisse

En plein marasme, Renault et PSA se passeraient en tous cas de cette nouvelle polémique sur le diesel, lequel est leur spécialité, puisque les gouvernements français de droite comme de gauche ont toujours favorisé cette motorisation, pour réduire notamment la consommation. Après une ascension irrésistible en France et en Europe, les voitures à gazole marquent de toutes façons le pas face aux véhicules à essence. En novembre dernier, les immatriculations de voitures neuves à gazole ont chuté de 12,5 % en France. 

Sur onze mois, elles reculaient même de 14,3% à 1.087.235 unités. Les modèles diesel ne représentent plus que 67,3% du marché tricolore total. La décrue est amorcée. Les voitures neuves à gazole pesaient 73% du marché hexagonal l'an dernier... et 77% en 2008 !

"Ce rééquilibrage naturel est durable et nous confirmons notre prévision d'un marché automobile à 50% essence, 50% diesel en 2020", pronostique le CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles). Du coup, "le parc automobile dans son ensemble va suivre cette évolution avec un décalage de sept ans", précise le CCFA.

Des modèles de plus en plus chers

Les véhicules diesel se sont beaucoup renchéris avec le recours à des technologies ultra-sophistiquées. Tel le filtre à particules, obligatoire dans l'Union européenne depuis janvier 2011 avec la norme Euro V. Et ce n'est pas fini. Avec la future norme Euro VI d'anti-pollution en 2014, les moteurs diesel ne bénéficieront plus de dérogations par rapport aux mécaniques à essence comme c'est le cas actuellement.

Ce qui obligera les motoristes à traiter définitivement le problème des rejets de NOx (oxydes d'azote). Ce qui rendra les modèles diesel de plus en plus chers. D'où le freinage attendu sur le marché.

Et, après la dure norme Euro V, Euro VI va rendre les véhicules à gazole encore plus complexes, les renchérissant de plusieurs centaines d'euros selon les experts. Ce qui risque tout bonnement de condamner les motorisations diesel sur les petits véhicules d'entrée de gamme. Or, comme le marché français s'oriente de plus en plus vers des petits véhicules, cela fera mécaniquement baisser la part des diesels dans les ventes globales.

Quant aux fameux modèles propres électriques, tant vantés par Anne Hidalgo, leur essor est freiné par l'absence de politique gouvernementale pour développer les bornes de recharge. Dotés d'une autonomie très réduite et obligeant à des temps de recharge très longs (une dizaine d'heures), les modèles électriques ne représentent encore qu'une part infinitésimale du marché... Ils se prêtent mal à une utilisation en-dehors des flottes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 16:05 :
Il suffirait, comme le fond les americains, de mettre des filtres a particules sur les diesel francais pour que l'emmission des particules diesel baissent de 95%. Ma VW Passat 2013 en a un, c'est une veritable merveille.
a écrit le 16/12/2013 à 14:41 :
Ce sont surtout les diesel de VW qui pollue et empoisonne Paris (Taxi Skoda , immonde camionette VW etc ..)
a écrit le 16/12/2013 à 14:41 :
Ce sont surtout les diesel de VW qui pollue et empoisonne Paris (Taxi Skoda , immonde camionette VW etc ..)
a écrit le 13/12/2013 à 9:15 :
Attention à la précision du vocabulaire ! Polluant (ex : CO2) ne veut pas dire toxique (ex : particules Diésel). L'un met la vie des gens en danger, l'autre pas. Entre deux maux, il faut savoir choisir le moindre...
a écrit le 13/12/2013 à 8:52 :
La voiture électrique est merveilleuse au centre ville si on oublie comment l'electricité à été produite.
Par centrale nucléaire = si on remplace le parc automobile français par de l'electrique il faudra doubler le nombre de réacteur nucléaire > qui voudra d'une nouvelle centrale à côté de chez lui ?
Par centrale thermique = dans ce cas le rendement CO2 est catastrophique (mais dans ce cas le CO2 n'est pas au centre ville des Bobos)
Réponse de le 15/12/2013 à 20:12 :
L'autre solution pour les citadins branchés, pourrait être d' exiger la reconversion de la salle de fitness en salles de bicyclettes produisant la gégène au pédalage, en 1 h quotidienne, en pédalant avec conviction, on s'achète de quoi revenir à la maison ; le soir, idem, les enfants s'y mettent quand maman est à la cuisine, pour assurer le retour matutinal. Si j'osais, je dirais lumineux, non ...!!!
a écrit le 13/12/2013 à 8:14 :
Tout est bon pour accuser l'automobile, même l'utilisation de vieilles statistiques à l'époque ou les diesels étaient rustiques, à la précision douteuse, et évidemment sans FAP! La France a d'ailleurs été le dernier pays européen à le rendre obligatoire, et plus des deux tiers du parc, déjà ancien, n'en possède pas ! Et pourtant avec le renouvellement, pourtant fortement ralenti par la crise et les nouvelles taxes, la pollution aux particules à déjà baissée dans les grandes villes. Mais la désinformation à toujours de beaux jours devant elle!
a écrit le 12/12/2013 à 22:46 :
On pourrait dire aussi que les efforts pour reduire la circulation a paris, en creant plus de pollution ( embouteillages, recherche de stationnement...) a amoindri les efforts faits par les constructeurs de depollution de leur voiture. Si paris n'avait pas mis enplacedes plans de circulations aussi debiles et aussi autophobe, la baisse de la pollution atmosphérique aurait ete plu importante !
a écrit le 12/12/2013 à 21:23 :
Selon les pétroliers ,gasoil = déchet de raffinage !!! Vous ne pourrez JAMAIS obtenir une combustion "propre" avec un ... déchet . Il est urgent de diversifier les carburants en passant par le gaz entre autre.(GPL,GNV)
a écrit le 12/12/2013 à 21:14 :
Mme Hidalgo est une "comique"!!...Qu'est-ce qu'elle a fait comme action déterminante contre le diesel depuis qu'elle est au "pouvoir" à la mairie de Paris? Pratiquement 80% des bus de la RATP roulent au diesel et cette brave dame ne s'en est jamais émue il me semble si ce n'est il y a quelques mois quand la problématique diésel a refait surface!!...Que maintenant elle s'érige comme "chevalier blanc" anti diesel, elle me fait tristement marré!!
a écrit le 12/12/2013 à 18:37 :
Fabriquer une usine a gaz roulant avec un carburant a fort teneur cancerigene il y a qu en france qu on voit ce type de vehicule,si 75 % du parc des voitures francaises roulaient en essence uniquement,le nox aurait tres tres faible sans apport technoloqique bidon (fap).
Apres l amiante voila le nox qui pourrira les poumons de vos enfant et votre descendance!
a écrit le 12/12/2013 à 18:19 :
Ainsi donc parce que le diesel est un probleme à Paris, il faudrait que tous les français y compris ceux qui habitent loin dans les campagnes soient penalisés .C'est bien la mentalité des parisiens ça !On est emmerdés par le diesel prenons des mesures contre le diesel et tout ceux qui font beaucoup de km parce que ils sont loin de tout qu'ils aillent se faire voir ........
a écrit le 12/12/2013 à 17:40 :
Mme hidalgo oublie de precider que les diesels de 5 a 6ans sont equipes de FAP"filre a particules" et specifier sur la carte grise du vehicule ,alors ces salades les automobilistes en ont plus qu'assez!!!!
a écrit le 12/12/2013 à 17:34 :
quand on c'est pas dire ou quoi faire on jette le discrédit sur le diesel . voir les normes euro 6 et 7 le travail effectué chez Delphi pour répondre aux normes environnementales.
supprimer le diesel ne résoudra pas le problème de pollution.
a écrit le 12/12/2013 à 17:21 :
Il faut aller vers le diesel propre, car le diesel est très supérieur au moteur essence pour la robustesse, la longévité, la consommation, et la sécurité qu'on oublie souvent. En effet, coincée dans un violent carambolage la voiture diesel ne prend presque jamais feu, alors que vous cramez vif dans une voiture à essence.
Réponse de le 12/12/2013 à 18:26 :
le diesel par ses rejets ne peut etre propre,quand a sa fiabilite et longevite elles ont disparues avec l,amelioration de ses performances
a écrit le 12/12/2013 à 17:21 :
Beaucoup de bon sens chez madame Hidalgo:le diésel est un poison.Je pense que je voterai pour elle mais NKM n'est pas mal non plus!
a écrit le 12/12/2013 à 17:14 :
Au lieu de nous faire payer l'entrée des autoroutes, on devrai nous faire payer l'entrée des villes et moduler tout cela pour faire avancer la voiture électrique, les transports en commun et la sécurité des cyclistes et piétons!
a écrit le 12/12/2013 à 17:01 :
Ne serait-il pas plus simple d'interdire les véhicules diesel en ile de France.

JE dis çà, je dis rien!!! Je m'en fous, je n'ai pas la malchance d'habiter dans cette région.....
Réponse de le 14/12/2013 à 1:32 :
T'avais qu'à mieux choisir.
a écrit le 12/12/2013 à 16:49 :
Et si on détaxait les carburants huiles végétales au lieu de les massacrer sous prétexte de ne pas léser les pétroliers ?
Au moins Paris sentirait bon la friture :-)
a écrit le 12/12/2013 à 16:28 :
Mauvaise querelle d'une mauvaise joueuse. La pauvre Hidalgo reprend sa caquette d'inspecteur du travail, sa campagne piétine comme un vieux Caterpillar embourbé dans les marais, alors elle tire sur tout ce qui bouge, mais elle ne fait que s'enfoncer.
Réponse de le 12/12/2013 à 16:48 :
Avec 10 cm de plus elle aurait pu enfoncer quelqu'un...
Réponse de le 12/12/2013 à 17:49 :
NKM ne serait meme pas elue a trouville
a écrit le 12/12/2013 à 16:08 :
Avec des filtres a particules, comme nous avons en amerique du nord, les diesels sont aussi plus propre que les vehicules a essence!
Réponse de le 12/12/2013 à 17:00 :
Mais cela coûte cher à changer un FAP. Donc, après 20000 kms, on démonte la vanne EGR, et le FAP. On gagne 15 chevaux facile....
a écrit le 12/12/2013 à 15:56 :
et La ville de paris achète quoi comme Bus depuis 12 ans

des Diesel quand Londres Bruxelles est passé au Hybride électrique
a écrit le 12/12/2013 à 15:23 :
Elle ferait mieux de nous eclairer avec des Bonnets Rouges comme lucioles pendus à des arbres comme l'avait fait le justement Louis XIV dit le Grand..
a écrit le 12/12/2013 à 15:21 :
Elle parle d'études faites sur de vieux Diesel agricoles nord américains des années 60 ...
Pour le Grand Paris s'inspirera-t-elle de plans du temps de Philipe Auguste ???
Pour élargir les enceintes aprés le pont neuf ???
a écrit le 12/12/2013 à 15:17 :
ce n'est pas un article de journaliste : c'est un tract !
que d'inexactitudes, de rapprochements douteux !
a écrit le 12/12/2013 à 13:52 :
Rien n'est simple. Un article disait l'autre jour que les nouveaux moteurs 3 cylindres à essence, faible consommation (donc peu de CO2 généré) et injection directe généraient des particules fines en masse, dix fois plus que les moteurs diesel de nos jours (décembre 2013). Il faudra donc leur adjoindre un filtre à particules, mais les connaissances acquises pour le diesel serviront donc pour l'essence (une bonne chose, le savoir faire peut se généraliser).
a écrit le 12/12/2013 à 13:43 :
Entretenez votre voiture et faites la durer, pas de TVA, pas de sur taxe écolo, pas de sur prime d'assurance, pas du dernier gadget qui une fois en panne vous coutera un bras, peu d'électronique qui vous coutera "un tour de valise diagnostique". Et en choisissant bien votre modèle vous verrez que votre voiture ne consomme que 20% d'essence ... et 80% de taxe ....
Réponse de le 13/12/2013 à 9:36 :
Absolument, ma vieille voiture a 10 ans, elle est en parfait état, je l'entretien régulièrement et j'économise tout ce qu'un modèle neuf me ferait perdre. Rien n'est plus chère qu'une voiture neuve, qui perd 30% de sa valeur à sa sortie du concessionnaire.
Réponse de le 13/12/2013 à 10:01 :
Mieux que ça : jetons nos vêtements de marque, tuons des moutons pour leur fourrure, habitions dans des cavernes et ne nous lavons plus. Comme ça la crise sera vite oubliée et nous jouirons à loisir des plaisirs simples de la chasse et de la cueillette. Vive le progrès
a écrit le 12/12/2013 à 13:42 :
C'est çà, "empruntez les transports en commun". Justement, aujourd’hui 1 RER sur 4 !
Si la pollution est vraiment un enjeu de santé publique, on réquisitionne les grévistes pour permettre aux employés d'aller travailler en transport en commun.
Réponse de le 12/12/2013 à 14:52 :
Ben oui ! C'est ça la majorité plurielle : des cris dans tous les sens en croyant que c'est cela qui fait avancer la machine...
Réponse de le 12/12/2013 à 15:21 :
Tout à fait. Le droit de grève c'est pour les travailleurs (sous contrat) pas pour les fonctionnaires aux ordres de l'état.
a écrit le 12/12/2013 à 13:39 :
La fixation quasi-religieuse sur le CO2 et non sur la pollution globale est néfaste à l'air que nous respirons, qui nous concerne au moins autant que le CO2 global de la planète !
Certains pays ont ainsi interdit le diesel ou l'on fortement taxé car son impact positif sur le CO2 ne compense pas sa nocivité intrinsèque. Pour ma part, j'ai choisi l'hybride qui conjugue faible C02 et faible pollution à un PRK inférieur au diesel.
a écrit le 12/12/2013 à 13:32 :
Boaf... Que de la politique, aucune explication sérieuse... Encore et toujours de l'amateurisme... Elle parle de sujets qu'elle ne connaît pas bien, son dogmatisme l'emporte sur le bon sens, bref, encore du vent, toujours du vent, et pendant ce temps, on casque!

Je suis allé fair un tout sur le site de "NOUS CITOYENS". J'ai bien envie, pour la première fois de ma vie, d'adhérer à un parti...
Réponse de le 12/12/2013 à 13:35 :
c'est pas le parti d'un ancien exilé fiscal ?
En effet, belle référence !
Réponse de le 12/12/2013 à 14:56 :
Et pourquoi faudrait il en permanence financer les achats de clientèle électorale du PS ?
a écrit le 12/12/2013 à 11:50 :
Mon dieu que les propos de cette candidate des bobos parisiens adeptes du vélo sans selle, sont dénués d'intéret et surtout de réflexion. J'espère que le QI des parisiens va dépasser l'entendement général et regarder d'un plus pres les élucubrations de cette égérie socialiste, ancienne concubine du président. Elle ferait mieux de regarder l'état de l'économie parisienne avec les hausses d'impots pronées par hollande, le père de son enfant.
a écrit le 12/12/2013 à 11:44 :
Arrêtez de dire que les véhicules électrique se prêtent mal à la circulation actuelle ou au manque de borne ! Regardez la moyenne de km fait par les français en 1 journée... Tous ceux qui disposent d'une prise à la maison pour recharger la nuit sont éligible à ce type de véhicule. Le vrai problème c'est le PRIX prohibitif de location des batterie qui rend leur usage totalement inintéressant par rapport à 1 petit moteur thermique !
Réponse de le 12/12/2013 à 13:33 :
oui et non. Meme si vous faites que des petits trajet la plupart du temps, vous voulez pouvoir etre un jour capable de faire plus de 50 km (100 km aller retour c est quasiment la limite de ces voitures). Et comment vous faites si un jour vous etes a sec ? vous pouvez toujours trouver une station service avec de l essence par contre recharger avec une prise speciale (en voila une idee qu elle est bonne !!) est impossible meme si quelqu un de compatisant veut bien vous laisser recharger chez lui afion que vouspuissiez rentrer a la maison
Réponse de le 12/12/2013 à 13:46 :
Imaginez qu'au prix de la voiture on vous ajoute 10 000 euros de batteries, ça vous tenterait ? Et que quand ces batteries sont "cuites", il faut ressortir 10 000 euros pour un pack neuf ? Ça devient nettement moins attractif. Quand on parle du prix de la recharge (pour 100km maxi, environ), ça masque l'abonnement mensuel, fixe qu'on roule ou non. Vive la pile à combustible ! Un jour.
Réponse de le 12/12/2013 à 15:39 :
@Photo73

Dans ce cas il faudrait penser à revaloriser les batteries usées pour en abaisser le coût d'acquisition en collectant les matières premières. Cela nécessiterait une conception "vertueuse" qui permettra à terme de réduire notre dépendance au lithium chinois en supposant que le procédé de revalorisation soit "rentable" ce qui n'est pas certain. En cas d'échec de la revalorisation des batteries usées, il faudra tenir compte de la pollution engendrée par celles-ci. Actuellement l'électrique pur ou hybride est polluant et toxique par les déchets radioactifs issus des centrales nucléaires et le stockage de batteries usées non revalorisées.
a écrit le 12/12/2013 à 11:33 :
Et le bonus-malus incite à l'achat de modèles diesel, et non essence.
Attendons de voir si les automobilistes vont continuer longtemps à être matraqués fiscalement, les radars et autres contraventions à la hausse ne sont que des impôts déguisés.
Réponse de le 12/12/2013 à 13:34 :
Impots facilement évitables en respectant le code de la route.
Réponse de le 12/12/2013 à 13:49 :
Mon "budget" PV pour excès de vitesses est à zéro. Depuis 35 années, suite au passage du permis de conduire, j'ai décidé d'appliquer les recommandations : respecter les panneaux indiquant les vitesses. Simplissime. La seule difficulté étant que les compteurs de vitesse modernes montent facilement à plus de 200km/h et qu'on voit donc moins bien 50, 70, 90 mais on y arrive.
Réponse de le 13/12/2013 à 10:23 :
fais gaffe, tu vas bientôt t'arrêter complètement

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :